AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


The Hunger Games RPG

Un jeu imposé, 24 candidats, seul le gagnant survivra. Puisse le sort vous être favorable
 

Partagez | 
 

 Petite escapade interdite...[PV Kelley, premier RP! ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stella Moriarty
- District Trois -
avatar


En savoir plus

MessageSujet: Petite escapade interdite...[PV Kelley, premier RP! ]   Mer 9 Mai - 20:04

Stella

Liberté, me voilà!

Le jour se levait doucement et paresseusement. Le soleil ce pointait avec une lenteur d'escargot comparé à la vitesse où je me lève avant l'aube. La lumière apparaissait peu à peu, éclairant l'écran de mon ordinateur. J'en fus agacée, c'est pourquoi je me levai péniblement et appuyai sur le bouton rouge appartenant au panneau de contrôle de la domotique de ma si vaste maison. En un instant, les volets que j'avais levé un peu plus tôt car j'avais chaud émirent le petit bruit caractéristique de son coulissement, la faible lumière estompa en un éclair, me laissant seule dans l'unique luminosité de mon écran.

J'étais en train de vérifier la machine contrôlant l'usine qui se trouve à environ quelques centaine de mètres de chez moi. Je crois qu'elle fabriquait des mines ainsi que du matériel électronique pour le Capitole. En toute franchise, cette pensée ne me plus guère. Non, je n'ai pas confiance en cette forme supérieur, presque dieu comparer à la pauvre vie que mène les gens ici. Enfin, pas tous. Moi, je n'ai pas à me plaindre. J'ai hérité d'une véritable fortune ainsi que d'un boulot bien payé en tant que responsable de l'informatique dans plusieurs usines. Même si je suis encore jeune, ils ont confiancent en mon travail. Il faut dire que j'ai très bien été formée.

Enfin bref, j'étais en train de vérifier quelques détails qui avais attiré mon attention la veille. Je constatai ensuite que le seul problème détecté avait disparu. Tant mieux. Je restai quelques minutes à contempler mon écran d'un regard vague. Je m'ennuyais. Bon, je sais, c'est idiot de ma part de se lever si tôt, surtout en sachant que je n'avais rien à faire a part regarder, comme tout les matins, si rien ne cloche dans les différentes usines que je surveille. Et là rien. Le Néant.

Je n'avais rien de spécial à faire. Et je détestais ça. Des fois, quelques personnes viennent me demander de l'aide pour résolver des problèmes intéressants. Mais j'avais le sale pressentiment qu'aujourd'hui, il n'y aurait rien. Raah! Je détestai m'ennuyer, je sens que mon cerveau est inactif et je hais ça. Je dois à tout prix y remédier.

C'est alors que j'eus un flash. Une idée complètement folle et inconcevable, mais que je voulais exécuter tout de suite. C'est comme un genre d'illumination mais en mieux. C'est simple, une fois cette idée en tête il m'étais impossible de me l'enlevé. Sans me soucier le moins du monde de ses conséquences. Je voulais partir. Vite. Loin. Et surtout seule. Oh oui, seule! Partir le temps d'une simple journée, juste pour la poussé d'adrénaline de cela me procurerai. J'en tremblai d'empressement.

Alors, je prépara vite quelques affaires indispensables et je sortis. Je réuni dans mon sac quelques biscuits, mon fleuret (que j'ai eus beaucoup de mal à dissimuler aux pacificateurs bien qu'ils n'y ai vu que du feu), de l'eau ainsi qu'un petit engin de ma propre fabrication... A oui, j'ai aussi pris mon précieux ordinateur. En faite, c'est pas comme si j'avais le choix. J'ai de très importante informations dedans, et je craint que quelqu'un ne tombe dessus. Le seul endroit où il se trouvera en toute sécurité, c'est avec moi. Alors je l'ai pris aussi. Puis je suis sortis de chez moi.

Comme je l'ai signalé plus tôt, le jour était en train de se levé. L'aube était magnifique et, pendant que je me dirigeai vers une probable sortie, je croisai plusieurs ouvriers qui, d'un pas fatigué et forcé, marchaient machinalement vers leurs usines respectives où ils allaient passer environ dix heures d'affilé à travailler comme des déradé. C'est quand même fou quand on fait la comparaison: moi, je m'ennuie. Eux, ils doivent m'envier. Mais je m'en fiche.

Après quelques longues minutes de marche, je fus seule. Je m'approchais de mon but: la grille qui me séparais de la liberté. Enfin, liberté...Petite évasion éphémère et, quand les pacificateurs se rendront compte de mon absence (oui, ils me surveille de très près), il m'attendront sagement à ma maison, puis ils me demanderont d'un air narquois se que j'ai fait. Je trouverai bien une excuse plus tard. Et puis, j'ai déjà aidé pas mal de pacificateurs, il me doivent un service. Pourquoi pas celui-là.

Enfin, j'arrivai à la grille. C'est drôle cette impression étrange d'être dans une cage...Mais bon, ces enfoirés du Capitole ne peuvent pas nous laisser libre. Non, ce serait beaucoup trop juste et beaucoup trop gentil de leur part. Il préfère de loin nous emprisonné en petit groupe. C'est plus drôle pour eux. Tant pis, je m'en sort quand même.

C'est alors que, avec un malin sourire, je m'accroupie au sol et tira son sac de mon épaule. Je l'ouvrit et en sorti ma petite invention. C'était un petit boitier avec, au bout, une sorte de crocher. Derrière, on peut voir une sorte de batterie. Evidemment, je n'utilise pas ici le vocabulaire scientifique, mais je le connais. Enfin bref, j'empoignai la machine et la rapprochait du grillage. Le grésillement était insupportable et démontrait parfaitement la quantité d'énergie électrique gâché en activant se truc 24h/24. C'est vraiment horrible. Mais bon, encore une fois je parle plutôt au nom des travailleurs acharné qui n'ont pas d'autre choix que de se tué au travaille pour nourrir leur pauvre famille. Mais bon, revenons au boitier: je calai le crocher dans la grille.

Déjà, je me reçus pas de coup de jus. C'est un bon signe. Puis, le petit écran s'alluma et des petites vignettes d'affichèrent. Je souris sadiquement en pensant que, si jamais le Capitole me voyant avec un tel appareil, je serai sans doute exécuter en publique. Mais bon, il ne le verront jamais. J'appuyai sur le petit bouton rouge. Soudain, l'électricité jaillit.

Aie! J'avais reçu un peu de jus. Mais pas assez pour me faire mal. J'avais l'habitude de m'électrocuté. Le pire, c'est que j'avais secrètement testé ma machine dans l'usine...Et ça avais marché dans dégât. Mais bon, je fus très contente de voir que ça avais quand même marché: la batterie c'était rempli et la grille n'était plus électrifié. J'étais euphorique. Enfin, durant un court moment car je me précipitai sous la grille qui était peu soulevé, mais juste assez pour que mon petite gabarit passe. Je regardai derrière moi et ça y est, j'étais libre!

Ahh! Comme j'étais heureuse. Surtout parce que mon bidule (c'était son surnom) avais marché, bien qu'il y ai quelques ajustement à faire. Mais voilà, j'étais contente. Je replaçai le crochet, ré-appuie sur le bouton rouge sur rendre l'électricité puis je m'éloignai sereinement. Et puis, je sentis le vent. Le vent. Ce que j'aimais ça! C'était tellement rare, au district 3...Je pris soin de l’apprécier comme il se doit. Pourtant, il y a très peu (trop peu) de chose que j'affectionne particulièrement. Mais ça, je l'aimais. J'aimais le vent.

Je marchais longtemps. Vraiment longuement. Je croisai même un lapin. Il fini autour de ma ceinture. Ma lame me démangeais. Le soleil continua son parcours inlassablement et j'arrivai bientôt dans une épaisse forêt. La température chutait mais j'aimais bien cette ambiance lugubre. Et puis la lumière était faible. Je m'aimais pas la lumière. Cela m'ébloui. Non, j'aime l'obscurité. Je ne regrettais pas du tout mon évasion.

Mais, soudain, j'entendis un bruit. Il y avait quelqu'un d'autre ici. Peut-être un habitant du district 7?....A, oui, je sais que c'est le district 7. C'est logique après tout. J'en avais entendu parlé comme une immense forêt. Donc, je déduis que c'était ici. Certainement un habitant?...Mais peut-être autre chose. Je sortis mon épée et je me dissimulai derrière un arbre. J'attendis de voir ce que c'était.

Spoiler:
 

_________________
Stella Moriarty

"La science de la déduction ne se soucie ni de plaire, ni de déplaire, elle est inhumaine tout comme moi"

citation d'Anatole France (enfin, sauf le rouge que Stel' à rajouté)


Merci à Enrico et à Wolf! =)
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Areva N. Morrison
« this is the end, hold your breath and count to ten. »
avatar


En savoir plus

MessageSujet: Re: Petite escapade interdite...[PV Kelley, premier RP! ]   Mer 9 Mai - 21:09

~Kelley~
Ou comment espionner quelqu'un et se faire remarquer à cause d'un écureuil.

• Kelley inspira lentement. Le vent froid caressait sa peau, glaçait ses os. Au loin, le soleil levant donnait aux arbres de belles teintes orangées. Elle aimait l'aube. Et aussi le crépuscule. Deux choses si différentes mais pourtant si semblables... Bon, c'était agréable, mais elle n'avait pas que ça à faire. Bandant son arc, la jeune fille se remit en chasse, à pas de loup. Depuis très tôt ce matin, elle traquait une proie de choix: Un cerf. Ce noble animal était difficile à tuer, mais quand on y arrivait, on avait assez de viande et de peau pour un bon moment. Elle avait donc pris un vêtement chaud, son arc, son couteau, quelques pommes et une petite miche de pain, et était partie vers son domaine: la forêt. Kelley s'immobilisa. Elle scruta les arbres autour d'elle. Elle savait qu'il n'était pas loin. Et il ne lui échapperait pas.

• Il était là. A deux pas à peine de la jeune fille. Le plus doucement possible, elle s'accroupit dans l'herbe haute. Parfait, l'animal semblait ne se douter de rien. Retirant une flèche de son carquoi, Kelley banda son arc et visa. Avec autant de mètres, une autre personne n'aurait pas touché la cible, ou pas très précisément. Mais Kelley n'était pas une autre personne. Elle tira. Trop tard. Le cerf avait fui. Sa flèche se planta dans un arbre, là où se trouvait la bête quelques instants plus tôt.

• Kelley se releva d'un bond, Furieuse. Comment avait-elle put rater son coup?! La jeune fille secoua la tête. C'était quasiment impossible. Il ne l'avait pas vue, il était parti parce qu'il avait eu peur de quelque chose. Et cette chose ne devait pas être très loin. Elle quand elle l'aurait trouvé, ce que c'était passerait un sâle quart d'heure. La jeune fille alla retirer la flèche plantée dans l'arbre et arma son arc. Quelle que soit la chose qui avait fait fuir sa proie, elle pouvait être tout aussi innofencive que dangereuse. Kelley restait donc sur ses gardes, les muscles un peu tendus. Et soudain, elle la vit. Une fille. Des cheveux roux clairs. Des yeux noirs. Très maigre mais malgré ça plutôt jolie, et un air intelligent. Elle tapait avec frénésie sur une ordinateur portable. Pour l'instant, l'inconnue ne sempblait pas l'avoir remarquée. Détendant un petit peu ses muscles et son arc, elle s'adossa à un arbre, qui la cachait avec son ombre.

• Quelques minutes que Kelley observait l'inconnue. Celle-ci n'avait pas relevé les jeux de son jouet technologique. Donc, la jeune fille avait pû observer l'étrangère. Et oui, une étrangère. Ses yeux n'étaient pas de ceux qu'on pouvait voir dans le District 7 ; ici les yeux étaient dans les teintes de marron, de vert. Kelley, elle, avait la chance, ou la malchance parfois, d'avoir les yeux bleus. Des yeux bleus fascinants d'après ce que disait certains. Un petit bruit au dessus de sa tête. Arrêtant de détailler l'inconnue, Kelley leva les yeux. Un écureuil roux se baladait au dessus d'elle. Puis, son regard s'éclaira et il se pencha vers le sol. Il y avait... Une noisette. Chose très précieuse pour les écureuils. La jeune fille serra les dents. Si cet imbécile de bestiole sautait au sol, l'inconnue la verrai. Pouf. Kelley retint un juron ; L'écureuil avait sauté au sol. Surprise par le bruit, la jeune fille rousse leva les yeux. Kelley se dissimula à sa vue, derrière son arbre. Elle retendit son arc.

• L'air calme, l'inconnue se releva, et attrappa quelque chose au sol. Une épée. Une longue lame fine et légère, du genre facile à manier. Zut. Kelley était tombée sur une fille armée. Et vu le sentiment de sûreté qui brillait dans son regard, elle savait se servir de sa lame. Kelley inspira un bon coup. Maintenant que la fille rousse savait qu'elle n'était pas seule, autant se montrer. Lentement, la jeune fille sortit de l'ombre, se dévoilant au regard de l'inconnue armée. Voyant enfin son adversaire, la fille rousse ressera sa prise sur son arme. Là, elle posa la question évidente.

-Qui-es-tu?

Kelley ne répondit pas tout de suite. Pouvait-elle vraiment dire son nom à une inconnue? L'autre ne baissant pas son arme, Kelley tendit son arc, mais le garda poité sur le sol.

- Je pourrais te poser la même question.

L'inconnue recula d'un petit pas, sans quitter la jeune fille des yeux. Cette discussion pouvait prendre n'importe quel tournure. Tout dépendrait du caractère de l'autre. Mais Kelley savait très bien que elle, elle était difficilement associable. Restait à voir ce qu'il allait se passer ensuite...

A toi! (:

_________________
/! FORUM EN RECONSTRUCTION /!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-hunger-games-rpg.forumgratuit.org
Stella Moriarty
- District Trois -
avatar


En savoir plus

MessageSujet: Re: Petite escapade interdite...[PV Kelley, premier RP! ]   Ven 11 Mai - 19:31

Stella

♦ Une rencontre imprévisible...

Je me demandais quoi faire en faite. Je savais qu'il y avais quelqu'un. C'étais une évidence en faite. Je l'avais entendue. C'étais proche. Mais je restai un moment dissimulée derrière mon arbre, a guetter tout les petits bruits qui parvenaient à mes oreilles. Puis je faisais fonctionner mon imagination. Je voulais savoir à qui j'avais affaire.

D'abord, les bruits de pas feutrés: soit il m'a repéré soit...Soit il se cache de quelques choses. Puis, je me rendis compte qu'il chassais. Ça expliquais sa démarche à pas le loup. Il était sur une cible qu'il ne voulait pas loupé. Et j'étais tout proche. Je m'amusai alors a observé la scène avec attention.

Premièrement, j'analysai toutes les données que j'avais à présent: le pas discret, l'approche lente. Très lente. Étonnement lente, d'ailleurs. Je déduis donc qu'il avait un arc. C'est l'explication la plus logique car sinon, il s'approcherait plus vite, même si il ne voulait pas raté sa cible. Même si il était prudent. S'il avait eu une épée, part exemple, il se sera approché le plus possible, et plus rapidement pour laisser moins de temps au gibier de s'enfuir. C'est mon opinion en tout cas.

Un arc...C'est une arme bien utile pour la chasse. Cela permet de tirer de loin et de manière précise. Je n'ai jamais vraiment eu un arc dans les mains, et les seules donnés que je connaisse m'on été apprise par mon ordi. Mais il parait qu'il faut avoir une sacré précision pour tirer avec...Je lâchai doucement mon arme au sol et récupérai ma précieuse tablette numérique.

Car oui, c'est plus une tablette numérique tactile qu'un ordinateur. Mais bon, c'est tout comme. Je le pris donc et l'alluma en prenant grand soin de couper le son. J'allai effectuer une recherche mais un bruit me coupai. Une grande bête (sans doute un daim ou peut-être un cerf) partit soudainement. Je compris que c'étais à cause des faibles ondes magnétiques émissent par mon appareil. Je me dis que je venais de gâcher une bonne chasse. J'entendis un faible juron: c'était une fille, non un homme.

C'était plus logique, d'un certain sens. Non pas que les hommes n'aiment pas chasser avec un arc, mais une femme est plus appropriée pour ce genre d'arme. Mais bon, je n'étais pas sûre car ses suggestions ne sont que spéculation. Donc, c'était une femme. Et j'avais (inconsciemment) fais fuir son gibier. Un gros, en plus. Il y avait de quoi être en colère...Mais bon, je me craignais le courroux de personne. Sauf le mien, peut-être.

Je repris mon ordinateur. C'était la pointe de la technologie: j'y avais même ajouter quelques gadget ainsi que d'autre fonction utile. Quand je rentrerais, ne pas oublié de chercher quelques choses pour masquer les ondes. La femme bougea. Elle allait sans doute récupérée sa flèche. Je ne l'avait pas entendu mais je me doute qu'elle avait tiré. Pile au moment ou j'allume ma tablette. C'est pas de chance.

Elle était donc allumée. Je savais quoi chercher. Je tapai doucement sur les touche qui venaient d’apparaître avec une vitesse qui surprenne parfois les gens. Je regardai le profil moyen des habitant du district dans le-quel je m'étais aventurer clandestinement. J'aurais peut-être dû commencer par ça. Mais un autre bruit alerta mes sens.

Quelque chose venait de bouger. Peut-être la fille? Dans ce cas, ce serais probablement de la malchance, une fois de plus: c'est quand même une chasseuse, elle doit avoir l'habitude de se déplacer sans bruit. Je l'ai observé tout à l'heure. Non, ce n'était pas elle. Certainement le fruit du hasard, bien que je déteste employer ce mot. Les coïncidences sont rares, mais il faut aussi savoir trouver des éléments complémentaires. Mais là, c'était vraiment une coïncidences. Je saisit tout de même mon épée. On ne sais jamais sur quoi tomber: si sa se trouve, c'est une véritable psychopathe. Dans ce cas là, nous aurons au moins un point commun...

Mais elle entra dans mon champs de vision. Si vous préférer, elle sortit de sa cachette. Elle à probablement crût que je l'avait repéré. Mais bon, je suis quand même sûre que ce n'était pas elle. Enfin bref, elle me vit, je la vis. Nous nous regardions. Je serrai mon arme. Je ne voulais pas dévoiler tout de suite mon jeu. Non, je préférais la jouer finement. Alors, d'un air naïf, de déclarai:

-Qui-es-tu?

Question un peu trop évidente, d'un certain point de vue. Du mien. Enfin, sauf les détails..Enfin, passons. Elle ne répondit pas immédiatement, comme pour augmenter le suspens de cette scène. En pensant ça, je me dit aussi que j'ai trop lu de roman policier. J'avoue que c'est mes préféré! Normalement, d'un point de vue macabre, elle me saute dessus en contournant ma défense, puis elle me tire dessus en pleine tête. Ma cervelle dégouline et mes si précieuses cellules grises ne servirons plus à rien. Puis, elle m'arrache mon épée, s'en sert pour retirer ma peau et rentre chez elle, avec mon cadavre en guise de gibier...Mais, heureusement pour moi, je ne suis pas encore dans un roman policier. Elle rétorqua à ma question:

- Je pourrais te poser la même question.

Elle n'avait pas tout à fait tort. C'est vrai que, dans l'histoire, c'est moi la fautive. C'est moi qui me suis évadée de mon district. C'est moi qui suis de trop. Mais je vais vite la faire changer d'avis. Je peut paraître très innocente, quand je le veux. Mais bon, cette fois je ne voulais qu'a moitié. C'est pour ça que je répondis, d'un ton mi-narquois, mi-sérieux (mon ton habituel quoi) :

-Bah, je me suis évadée de mon district. J'en ai marre de l'air renfermée. Un peu de vent, sa ne fait pas de mal. Et puis...désolée pour la bestiole. Je ne l'ai même pas fait exprès en plus (pour un fois!) . Sinon, comment va le district 7?

_________________
Stella Moriarty

"La science de la déduction ne se soucie ni de plaire, ni de déplaire, elle est inhumaine tout comme moi"

citation d'Anatole France (enfin, sauf le rouge que Stel' à rajouté)


Merci à Enrico et à Wolf! =)
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Areva N. Morrison
« this is the end, hold your breath and count to ten. »
avatar


En savoir plus

MessageSujet: Re: Petite escapade interdite...[PV Kelley, premier RP! ]   Ven 11 Mai - 21:30

~Kelley~
Mais que fait-elle là?

• Perplexe. C'était ça le mot exact. Kelley était perplexe. Elle qui avait tout de suite vu que la fille savait se servir de son arme, et voilà que cette dernière lui déclarait d'un ton naïf un début de conversation.

-Bah, je me suis évadée de mon district. J'en ai marre de l'air renfermé. Un peu de vent, ça ne fait pas de mal. Et puis...désolée pour la bestiole. Je ne l'ai même pas fait exprès en plus. Sinon, comment va le district 7?

• Alors c'était ça. La "Chose" qui avait fait fuir sa proie. Kelley en fut agacée. Zut à la fin. Elle avait les idées confuses. Enfuie de son District? Pour prendre l'air? Mais elle était folle? Si les Pacificateurs la trouvaient... Brrr. La jeune fille frissonna. La fugueuse serait certainement éxécutée. Kelley baissa légèrement son arc.

- Le District va plutôt bien. Je ne pourrais pas en dire autant pour toi. Si les pacificateurs te trouvent dans ce District, tu sera exécutée.


• La fugueuse ne parût pas réagir. Elle devait avoir prit en compte les dangers potentiels. Un bruit tout près. Kelley se retourna, arc prêt à tirer. Si on trouvait l'inconnue, celle-ci aurait des ennuis. Mais si on la trouvait elle, Kelley, avec une fugueuse, elle serait éxécutée et sa famille n'aurait plus de quoi vivre. La jeune fille avait don les nerfs un peu à vif. Elle se retourna et toisa l'inconnue.

- Tu... tu a l'intention de repartir bientôt? Et... Je peux te demander ton nom? Ce serait plus sympa si je devais t'appeler par ton nom que par "machine".

• L'autre esquissa un sourire. Même si Kelley était tendue comme son arc, elle commençait à éprouver pour la fugueuse... De la... Sympathie? Oui c'était ça. De la sympathie. Combien de fois elle-même avait-elle fui son District à cause de ses besoins de "prendre l'air" ? Elle ne voulait plus les compter. Si on prenait large, les deux jeunes filles pouvaient se ressembler. Mentalement. car physiquement, presque tout les opposait: Cheveux noirs pour Key, Roux pour l'inconnue. Yeux bleus pour elle, yeux noirs pour la fugueuse. Kelley était plus grande que l'autre, et apparement plus agée. Car sous les traits surs de l'inconnue, on pouvait encored déceler de l'innocence. Kelley ne devait plus en avoir beaucoup. La jeune fille attendit la réponse de l'autre avec un sourire en coin, des plus discrets.

[Pas très long, désolée ^^']

_________________
/! FORUM EN RECONSTRUCTION /!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-hunger-games-rpg.forumgratuit.org
Stella Moriarty
- District Trois -
avatar


En savoir plus

MessageSujet: Re: Petite escapade interdite...[PV Kelley, premier RP! ]   Dim 13 Mai - 12:10

Stella

♦ Je suis une source de problème...bah, comme toujours en faite

Avec toute cette précipitation, je fait une petite pause pour décrire l'inconnue que j'avais en face de moins. Ses yeux bleus sont troublant et la manière dont elle les posent sur moi ne paraissent pas très amical. C'est un peu normal vu que je me suis introduite dans son district. Sa crinière noire dont les mèches sont en batailles lui donne un petit air sauvage, bien que son apparence globale me fasse changer d'idée. C'était une fille simple bien que belle, fine et plutôt grande. Elle n'avait pas mon âge, c'est une certitude. A vu de nez, je dirais autour de seize ans. Elle a une certaine maturité dans ses gestes qui me font penser (peut-être à tort bien que j'en suis persuadée) qu'elle ne roulait pas sur l'or et qu'elle chassait dans le seul but de se nourrir. Ou peut-être pas.

Dès que j'eus fini de prononcer mes mots d'un manière sarcastique, la jeune fille me jeta un regard au moins aussi obscure de sa teinte capillaire. C'est probablement le fait que j'ai fait fuir sa bestiole. Bon, je n'ai jamais connu la famine, mais étant donné que je jeune souvent (parfois sans réel raison apparente) , je sais que la nourriture compte pour beaucoup, surtout quand on est pauvre. Sur le coup, elle ne ma parut pas bien riche...Je compris alors qu'elle en avait après moi.

Soudain, j'imaginais cette fille en train de tuer la proie de tout à l'heure. J'imaginais parfaitement en train de sautiller sur place, ou alors d'esquisser simplement un sourire de réussite. Bon, d'accord, à sa place je m'en serais voulu aussi. Peut-être même plus d'ailleurs. C'est vrai que je ne suis pas très fréquentable quand je suis de mauvaise humeur. Vous me direz, je ne suis pas fréquentable du tout.

La fille du district 7 baissa son arc. Cela me rassurai bien qu'elle le tenait encore un peu haut, de manière à me dire qu'elle reste sur ses gardes. Elle à bien raison. Il est possible que quelqu'un ou que quelques chose m'ai suivie. En faite non, c'était totalement impossible car mon épée est une très fidèle alliée et quiconque émettant un bruit à un kilomètre de circonférence autour de moi aurait subit mon courroux. Puis, la fille répondit:

- Le District va plutôt bien. Je ne pourrais pas en dire autant pour toi. Si les pacificateurs te trouvent dans ce District, tu seras exécutée.

Je restai de marbre. En faite, elle avait raison. Si jamais un pacificateur me voyait, j'irai tout droit à la potence. Ou ils m’abattrait d'une balle dans la tête, si ils sont prient de pitié pour moi ce que je doute d'être le cas. Qui aurait pitié d'une fille qui est surnommée "la psychopathe"? Surtout que les pacificateurs me connaisse bien: j'ai déjà eu recours plusieurs fois à leur service. Ils m'aidais dans le cadre de mes activités en dehors du travail. Parfois, des gens de mon district me demande de l'aide pour savoir quelques chose de bien spécifique à caractère privé, en général c'est du genre: ""mon fils à fugué, aidez-moi à le retrouver", "j'aimerais savoir si un-tel et amoureux d'une-telle"...Ce genre de chose. Je les aide, mais les pacificateurs sont une telle source d'information qu'ils me donne parfois un coup de main. Des fois, c'est même moi qui les aident. Bon, je sais que, d'une certaine façon, on pourrait me croire de mèche avec le Capitole. Mais je ressent une telle haine envers lui que cette question ne se pose pas. En faite c'est plutôt les pacificateurs qui sont de mon côté. Peut-être ne finirais-je pas au bout d'une corde.

Mais, même si cela devait arriver, je m'en ficherai. Oui, absolument. Ce serait le cadet de mes soucis. En faite, rien ne me retient dans ce monde: mes parents biologique m'ont abandonnée, je n'en garde que le nom et le prénom qu'ils m'ont donné. Je n'ai aucun amis ni aucune autre famille. En faite, si je mourrai, je crois que personne ne s'en rendrait compte. Peut-être qu'un jeu, quelqu'un ce dira au fond de lui-même: "tiens, sa fait longtemps que je n'ai pas vu la petite Moriarty" mais il n’oubliera presque aussitôt. Je ne suis qu'un fantôme. Mes pensées furent interrompu (chose que je déteste mais qui arrive tellement souvent que j'ai fini par l'ignorer) par la voix de la fille qui continuait à parler:

- Tu... tu as l'intention de repartir bientôt? Et... Je peux te demander ton nom? Ce serait plus sympa si je devais t'appeler par ton nom que par "machine".

Je souris à cette oratoire. Enfin, à la fin. Elle avait le l'humour, c'est déjà ça. Mais quelques choses me chiffonnais dans se qu'elle à dit. Et même dans son ton. Elle avait peur. Peur que j'attire avec moi un pacificateur. Je suis un véritable aimant à problème. Mais cette fois-ci, javais pris des précautions de sorte qu'il soit impossible que j'attire du tort. Enfin, sauf si il y avait néanmoins un témoin à la scène. Mais ce n'est pas le cas. Je répondis alors à l'inconnue qui me semblait que plus en plus sympathique:

-Moi c'est Stella. Et t'inquiète pas, je n'ai pas été suivis. Si tu savais combien de fois par semaine je m'évadais de mon district...Et toi, comment tu t'appelle? Machine, c'est vrai que c'est sympa mais c'est vrai que c'est mieux de savoir ton vrai nom. A moins que tu ne t'appelle vraiment Machine?

[C'est pas grave t'inquiète pas! =) ]




_________________
Stella Moriarty

"La science de la déduction ne se soucie ni de plaire, ni de déplaire, elle est inhumaine tout comme moi"

citation d'Anatole France (enfin, sauf le rouge que Stel' à rajouté)


Merci à Enrico et à Wolf! =)
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Areva N. Morrison
« this is the end, hold your breath and count to ten. »
avatar


En savoir plus

MessageSujet: Re: Petite escapade interdite...[PV Kelley, premier RP! ]   Dim 13 Mai - 20:32

~Kelley~
Traquées...


-Moi c'est Stella. Et t'inquiète pas, je n'ai pas été suivie. Si tu savais combien de fois par semaine je m'évadais de mon district...Et toi, comment tu t'appelle? Machine, c'est vrai que c'est sympa mais c'est vrai que c'est mieux de savoir ton vrai nom. A moins que tu ne t'appelle vraiment Machine?

• Kelley sourit. Cette fille lui inspirait de la sympathie finalement.

- Je pense que si je m'appelai Machine, je ne sortirai pas en public. Je m'appelle Kelley.


• L'autre lui sourit. Ce pourrait-il que ce soit le début d'une amitié? Un bruit. Tout près. Et trop indiscret pour que ce soit celui d'un animal. Kelley se baissa rapidement et banda son arc. Derrière elle, Stella l'avait imitée. Plus loin, à travers les feuillages, la jeune aperçut plusieurs personnes passer en courant. Des personnes vêtues de blanc. Kelley comprit immédiatement. Des pacificateurs. Une panique affreuse la prit à la gorge. Si les pacificateurs les voyaient, elles finiraient ensemble devant le peloton d'execution. La jeune fille se retourna lentement. De son côté, Stella aussi semblait avoir comprit ce qui se passait. Elle était traquée. Il n'y avait plus une trace de sang dans le visage des deux filles. Il n'y avait plus de bruit. Kelley se redressa lentement et agrippa la jeune fille rousse par l'épaule.

- Viens avec moi. Et ne fait aucun bruit!

• Stella hocha la tête et se releva silentieusement. Suivie de près par son amie, Kelley se mit à courir le moins bruyament possible vers sa cachette favorite. Quand elles y seraient, elles seraient en sécurité. Mais en attendant, il fallait courir. C'était une question de vie ou de mort.

_________________
/! FORUM EN RECONSTRUCTION /!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-hunger-games-rpg.forumgratuit.org
Stella Moriarty
- District Trois -
avatar


En savoir plus

MessageSujet: Re: Petite escapade interdite...[PV Kelley, premier RP! ]   Dim 20 Mai - 19:21

Stella

♦ Cette fois-ci, ça se confirme: je suis une source d'ennuie!

La fille sourit. Elle ne devait pas s'appeler Machine alors. Sinon, elle l'aurait sans doute mal pris. Je ne sais pas pourquoi, mais elle m'inspirait confiance. Pourtant, c'était rare les gens qui pouvait avoir la mienne. Surtout qu'on venait de se rencontrer. Et puis, j'ai toujours bien aimé les archers. Ils sont forts, droits, précis. Et ils ont du sang-froid. C'est une qualité admirable. Mais je ne l'ai pas. La fille répondit sas effacer son sourire qui lui allait à merveille:

- Je pense que si je m'appelai Machine, je ne sortirai pas en public. Je m'appelle Kelley.

Je faillis rire. C'était drôle. Elle était drôle. Elle comprenait mon humour. Ah, c'est tellement rare! En général, quand je fais une blague douteuse, on me regarde d'une manière étrange, comme si j'avais fusillé quelqu'un...Enfin bref, je lui renvoyai son sourire. Je souriais!...Depuis combien de temps n'avais-je pas réellement souris?... mystère. Soudain, j'entendis un bruit. Proche. Trop proche. J'attrapai mon épée.

Je tournai la tête pour avoir une vision la plus panoramique possible. Quand je vis quel était la source de se tapage, je voulus me tuer. Une horde de bonhommes blanc arrivant en courant, en faisant style d'être discret. C'étaient des pacificateurs. Plein de pacificateur. La raison de leur venu ici était évidente. Il me cherchais. Zut alors, j'avais peu de chance de m'en sortir. Je n'ai pas une grande connaissance des lieux et ma maison est très loin d'ici. Je me sentais déjà avoir une corde au cou. Et puis, Je repensais à Kelley. Mon égoïsme m'avais fais oublier qu'elle était avec moi. Elle risquait gros aussi. Tout ça à cause de moi. Je repensai brièvement à tout à l'heure, quand je m'étais dis que j'étais une fille très peu fréquentable. C'est vrai.

Nous avions littéralement cesser de respirer. Nous fassions un silence de mort, avec un bref et vain espoir que nous resterions invisible. Une idée me vins à l'esprit. C'est moi qu'il veulent. Si je partais sans Kelley, ils m'auront peut-être mais cela fera toujours une victime en moins du Capitole. Et puis, je commençais à l’apprécier. Je ne voulais pas qu'elle subisse le même sort que moi. Je m'apprêtais à lui dire de s'enfuir le plus vite possible et à lui faire mes adieux, quand elle me devança. Elle se redressa et m'attrapa par l'épaule. Elle me chuchota :

- Viens avec moi. Et ne fait aucun bruit!

Elle voulait que je vive. Pourquoi? Elle risquait sa propre vie. C'est idiot!...Mais c'est humain, après tout. Et puis, je pense que j'aurais fais pareil, même en n'étant pas humaine mentalement. J'hochai la tête et je me relevai de la même façon de Kelley. Puis nous nous mîmes à courir. Comme des dératés, mais en silence. C'était marrant. Enfin, si j'avais été spectatrice d'une telle scène, j'aurais sans doute rie. On devait être pitoyable à voir. Mais je m'en fous. Je tentant de sauver ma peau et celle de Kelley. Je la suivais. Puis, un bruit plus puissant se fit entendre. Pas besoin de levé la tête pour savoir que c'était un Hovercraft. Quand même, mobilisé un hovercraft pour une simple fugue, une petite transgression à la règle! C'est qu'ils doivent vraiment s'ennuyer, au Capitole...Vivement es prochain Hunger Games!...Et puis, après un long moment de course, Kelley m'indiqua qu'on était arrivé.

_________________
Stella Moriarty

"La science de la déduction ne se soucie ni de plaire, ni de déplaire, elle est inhumaine tout comme moi"

citation d'Anatole France (enfin, sauf le rouge que Stel' à rajouté)


Merci à Enrico et à Wolf! =)
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Areva N. Morrison
« this is the end, hold your breath and count to ten. »
avatar


En savoir plus

MessageSujet: Re: Petite escapade interdite...[PV Kelley, premier RP! ]   Dim 20 Mai - 19:40

Kelley.
Chercher la vérité...


• Avant de m'emboiter le pas, Stella avait semblé réellement surprise. Elle devait se demander pourquoi je faisais ça. Pourquoi je risquais ma vie pour elle. A vrai dire, même moi j'en n'en savais rien. Mais une force invisible me poussait à vouloir la maintenir en vie. A tout prix. Un grand bruit. Un hovercraft passait sans discrétion au dessus de nous. Je ralentis ma course. Stella était toujours derrière moi. Au moins elle me faisait confiance. Quand l'immense engin eu disparu, Kelley repartit de plus belle. L'angoisse lui donnait des ailes. Derrière, Stella semblait avoir un peu d mal à tenir de rythme. Je le comprenais un peu, on m'avais toujours dit que j'étais rapide. Peut être même un peu trop. Puis je le vit. Mon grand arbre. L'endroit idéal pour se cacher des pacificateurs. Il était difficilement remarquable, et encore, il fallait bien connaître la forêt pour le trouver. Je m'arrêtai et me tournai vers la fugitive, avant de lui désigner l'arbre de la tête. Au début, elle sembla perplexe. Puis en regardant de plus près, elle vit la cachette.

- Nous sommes arrivées.

• Stella esquissa un sourire de remerciement. Je lui rendit un sourire hésitant et me détournai d'elle. J'écartai les buissons cachant l'entrée et me reculai.

- Entre.

• Au début, je me demandai pourquoi Stella ne bougeait pas. Et ensuite je les ais vus. Là bas. Assez près pour nous entendre. Je suspendis ma respiration. Je fis un geste plus pressant à la fugitive. Elle secoua la tête semblant reprendre ses esprits. Puis, elle parut me voir à nouveau et m'adressa une grimace crispée. Je lui adressais une nouvelle fois un geste vers l'arbre. Stella s'y engouffra. Je m'accroupis et observai le groupe de Pacificateurs au loin. Ils avançaient d'un pas actif, mais ne semblaient pas alertent. Ils ne nous avaient pas vu. Coup de chance. Reculant jusqu'à l'entrée de mon refuge, je jetai un dernier regard au groupe d'hommes en blanc avant d'entrer à mon tour dans le cœur de l'arbre.

• Il faisait sombre, comme d'habitude. Mais j'avais un moyen d'y remédier. Attrapant mon couteau, je m'approchai d'une paroi de l'arbre et grattai un peu. Bientôt, un minuscule filet de lumière perça l'obscurité. On ne voyait pas grand chose en plus, mais c'était assez pour que nos yeux trouvent quelques repères. Moi, j'étais habituée à voir dans le noir, donc je voyais à peu près normalement. Stella était assise dans un coin, les yeux dans le vague. Elle semblait... perdue. Doucement, je m'approchai et posais une main sur son épaule. Elle releva les yeux.

_________________
/! FORUM EN RECONSTRUCTION /!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-hunger-games-rpg.forumgratuit.org
Stella Moriarty
- District Trois -
avatar


En savoir plus

MessageSujet: Re: Petite escapade interdite...[PV Kelley, premier RP! ]   Lun 21 Mai - 18:39

Stella

♦ Le danger est omniprésent...

C'était un arbre. Un gigantesque arbre qui se dressait à nos pieds. L'humidité s'était accentué dès notre arrivé ici. L'ombre était plus présente. Cela semblait être en endroit idéal pour ce cacher. J'aurais du m'en douter. C'est vrai que c'était très logique. Où peut-on se cacher dans une forêt? Quel chose serait à la fois visible et tellement nombreux je l'on en ferait plus attention?...Un arbre.

J'étais essoufflée. J'avais sprinter pendant trop longtemps et la course à pied n'était pas mon point fort. Cela ne l'a d'ailleurs jamais été. Mais Kelley, elle, était encore en pleine forme. Je ne m'en étonnai pas. Elle était vraiment très athlétique par rapport à moi. Mais je ne voulais pas nous ralentir, c'est pourquoi j'avais forcé ma course. Au début, j'eux du mal à voir la cachette tellement j'étais das les vapes (trop d'effort d'un coup), mais Kelley le vit. Elle me dit à mi-voix:

- Nous sommes arrivées.

Arrivées où? Devant un arbre? Je commençais à me demander si il fallait que je monte à l'arbre. Puis, presque accidentellement, j'aperçue la petite ouverture. Elle était derrière des buissons. Je déduis alors que Kelley devant sans doute venir ici souvent, au point d'y inventé un leur. Elle écarta les branches pour que je puisse observer vaguement l'intérieur. Pour être franche, je n'y vis rien. Je lui souris, elle me souris également. Puis, elle s'écarta de manière à m'invité à entrer.

- Entre.

Oui mais non. Il ne fallait pas que j'entre. J'avais observé des mouvements suspects, et mes suspicions se confirmèrent. Les pacificateurs courraient vite. Ils avaient réussi à nous suivre. Mais je vis qu'ils ignoraient notre emplacement précis. Je soufflai. Mais je restai néanmoins immobile, histoire d'alerter Kelley sans lui parler. Ils étaient proche, vraiment proche. Il fallait vraiment être aveugle pour ne pas nous voir. Je me dis que, pour une fois, j'avais de la chance. Kelley se rendit compte de mon malaise et en vit rapidement la cause. Elle coupa mon analyse de nos agresseurs. Quand je revenais à la réalité, Kelley me re-fit signe d'entrer. Pendant quelques secondes, j'imaginais que s'était un piège. Mais quelques chose me dit rapidement que s'était faux. Bien que je restais sur mes gardes, je m'engouffrai dans l'antre.

C'était sombre. Je me terrai rapidement dans un coin et je m'adossai à une paroi. Je ne voyais strictement rien: c'était le noir total. Chez moi, j'avais pourtant l'habitude de voir ans le noir, mais il fallait un certain temps pour que ma vue s'adapte au manque de lumière. C'est pourquoi je regardais un point fixe dans la grotte. Puis, soudain, de la lumière s'ajouta à l'obscurité. Très peu, mais mes yeux aiguisés avaient put l'apercevoir. Je ne tournai pas mon regard du point fixe pour habituer mes yeux. Je sentais que petit à petit, la clarté arrivait. Kelley je toucha l'épaule. Puis je pensais qu'elle devait me croire totalement claustrophobe cloîtré comme je l'étais. Immobile comme une fille tétanisé par la peur. Cette image ne me faisait pas grâce mais c'était toujours mieux que les gens me crois faible physiquement. Que je cache quelques unes de mes ressources. On ne sais jamais à quoi s'attendre. Je tournait mon regard sur Kelley. Je la voyais presque comme en plein jour. Je remercie alors les nombreuses nuits passé dans le noir, avec la seule lumière qui était produite par mon écran. Puis, je lui dis:

-Ne t'inquiète pas, je vais bien. Tu cours drôlement vite, dis-moi!..Merci pour tout à l'heure. C'est plutôt sympa comme endroit ici, hormis la terrible humidité et l'odeur âcre du bois mouillé. Mais bon, sa ne me dérange pas. J'espère que les pacificateurs vont vite partir!

_________________
Stella Moriarty

"La science de la déduction ne se soucie ni de plaire, ni de déplaire, elle est inhumaine tout comme moi"

citation d'Anatole France (enfin, sauf le rouge que Stel' à rajouté)


Merci à Enrico et à Wolf! =)
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Areva N. Morrison
« this is the end, hold your breath and count to ten. »
avatar


En savoir plus

MessageSujet: Re: Petite escapade interdite...[PV Kelley, premier RP! ]   Lun 21 Mai - 21:27

Kelley
Confessions

• Stella tourna la tête vers moi. Mes yeux étaient à présent assez habitués à l'obscurité pour voir qu'elle me voyait très bien aussi.

-Ne t'inquiète pas, je vais bien. Tu cours drôlement vite, dis-moi!..Merci pour tout à l'heure. C'est plutôt sympa comme endroit ici, hormis la terrible humidité et l'odeur âcre du bois mouillé. Mais bon, sa ne me dérange pas. J'espère que les pacificateurs vont vite partir!

• Je souris. De façon pas très convaincante car la jeune fille rousse fit une drôle de tête en voyant mon air crispé. Ce n'étais pas la première fois qu'on me disait que j'étais rapide. Que je l'étais trop. Et ça finiraient par me causer des ennuis. Je n'avais pas le choix. Il fallait que je m'assure qu'elle garderait le silence à propos de ma... Capacité à courir vite, en tout terrains.

- Ne t'inquiète pas, l'humidité on s'y fait rapidement. Pour la lumière, je ne peux rien faire de plus, sinon on nous remarquera. L'odeur... C'est... On n'a pas vraiment le choix. Je... Je dois te demander quelque chose. C'est important.

• Stella me fixa plus intensément. Elle semblait à l'écoute, prête à écouter ma requête. Je pris une grande inspiration. Si cette fille n'était pas entièrement digne de confiance, j'aurai vraiment de gros ennuis.

- Comme tu as pût le remarquer, je cours vite. Très vite. Personne à part toi n'est au courant. Je me suis assurée du silence de celles qui l'étaient.

• Je resserrai ma main sur mon couteau, pendu à ma hanche. Stella écarquilla un peu les yeux avant de reprendre un air attentif.

- Si c'est quelque chose que je dois faire, je n'hésite pas. Alors j'espère que je ne devrais pas essayer de te faire taire aussi. Je peux compter sur ton silence?


• Stella ne dit rien pendant un moment. Puis elle se redressa. Elle semblait avoir prit sa décision.

_________________
/! FORUM EN RECONSTRUCTION /!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-hunger-games-rpg.forumgratuit.org
Stella Moriarty
- District Trois -
avatar


En savoir plus

MessageSujet: Re: Petite escapade interdite...[PV Kelley, premier RP! ]   Mer 23 Mai - 14:42

Stella

♦ Un secret de plus, de moins, je n'ai qu'en faire!

Nous nous regardâmes dans les yeux. Elle me voyait très bien. Je la voyait très bien aussi. Mais je n pouvais m'empêcher de loucher parfois vers le filet lumineux, histoire que mes yeux ne se fatiguent pas trop vite. Et puis, je tendais l'oreille. Je ne voulais pas que les pacificateurs nous trouvent. Je me fiche franchement que se qu'ils peuvent me faire. Je torturé, je tuer...Je n'ai aucune raison valable de vivre. Mon travail est la seule chose qui compte dans ma vie, et bien que je leur soit irremplaçable, je pense que cela en arrangerai plus d'un.

Kelley sourit. Mais son sourire n'était pas comme ceux d'avant. Il y avait une gène. Je me demandais bien se que s'était. Le noir? L'odeur? Nan, ce n'est pas ça. Elle est déjà venue plusieurs fois ici, donc ceci est impossible. Elle s'y ai habituée depuis. Non, c'était autre chose. Quelque chose que j'avais dis.Je repassai mon oratoire en mémoire. Il n'y avait qu'une seule chose qui sortait du lot. C'était mon "compliment" sur sa rapidité. Mais pourquoi cela la dérangerait? J'imagine qu'on lui avait dit déjà plusieurs fois. Mais ce n'est pas à cause de ça.Non, c'était autre chose. Elle coupa mes pensées en me répondant:

- Ne t'inquiète pas, l'humidité on s'y fait rapidement. Pour la lumière, je ne peux rien faire de plus, sinon on nous remarquera. L'odeur... C'est... On n'a pas vraiment le choix. Je... Je dois te demander quelque chose. C'est important.

Je restai interdite. Repassons son dialogue dans l'ordre. Déjà, non, je ne suis pas inquiète. C'était juste des affirmations que je mettais en constatation. C'est que des endroits comme celui-ci m'était encore inconnu, comparer au entrailles de mon district dans les-quels j'ame bien faire un petit tour. Mais là, c'était vraiment...Inconnu à mes sens. Ensuite, que doit-elle me dire? Qu'elle est de mèches avec les pacificateurs?...Ou alors...Sur sa vitesse? Mais quoi?

- Comme tu as pût le remarquer, je cours vite. Très vite. Personne à part toi n'est au courant. Je me suis assurée du silence de celles qui l'étaient.

Tiens, voilà autre chose. Je suis la seule au courant. Elle n'a donc aucun ami ni aucune famille? En général, ils sont les premiers au courant des petits secret.Mais là non. D'ailleurs, en parlant de petit secret, j'en connais des tonnes. C'est un peu ma passion, mon obit. Oui, je m'ennuie tellement souvent que je cherche des choses cachés, connu de personnes ou presque. Des fois, cela m'est très utile. On peut s'en servir comme objet de chantage (réservé aux pacificateurs) et a toue sorte d'autre passe-temps. Mais là, il s'agissait d'une personne que je ne connaissais a peine mais que j’appréciais déjà.Elle porta sa main à son couteau. Je devinais tout de suite où elle voulait en venir. Elle reprit:

- Si c'est quelque chose que je dois faire, je n'hésite pas. Alors j'espère que je ne devrais pas essayer de te faire taire aussi. Je peux compter sur ton silence?

Je me dis alors qu'un chantage ne sera pas utile. Elle me craignait, se méfiait de moi mais voulait me dire un truc hautement confidentielle pour elle. Je ne comprenais pas cette démarche. Mais bon, je ne dis alors que se serai une bonne marque de confiance. Je me redressai. Son regard ne me quittait pas. Je dis alors:

-Bah, ne me sous-estime pas. Il suffirait d'un cri pour me défendre, de toute façon. (dis-je en pensant aux pacificateurs toujours proche) Mais je n'en viendrais pas là. Non pas parce que je ne veux pas me faire attrapée, mais juste parce que ce serait cruel, même venant de moi. Et puis, de toute façon, je sais tenir ma langue. Et puis, je me vois pas l'utilité de te dévoiler. Hey, je suis forte, même si j'en ai pas l'air. Regarde ça *je découvris mes cheveux de devant ma joue et montra ma longue cicatrice qui la longeais*. T'inquiète pas, je peux te jurer que je ne dirais rien, si tu le veux.

_________________
Stella Moriarty

"La science de la déduction ne se soucie ni de plaire, ni de déplaire, elle est inhumaine tout comme moi"

citation d'Anatole France (enfin, sauf le rouge que Stel' à rajouté)


Merci à Enrico et à Wolf! =)
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Areva N. Morrison
« this is the end, hold your breath and count to ten. »
avatar


En savoir plus

MessageSujet: Re: Petite escapade interdite...[PV Kelley, premier RP! ]   Jeu 24 Mai - 18:29

Kelley
Cette fille a un caractère changeant...

***

-Bah, ne me sous-estime pas. Il suffirait d'un cri pour me défendre, de toute façon. Mais je n'en viendrais pas là. Non pas parce que je ne veux pas me faire attraper, mais juste parce que ce serait cruel, même venant de moi. Et puis, de toute façon, je sais tenir ma langue. Et puis, je me vois pas l'utilité de te dévoiler. Hey, je suis forte, même si j'en ai pas l'air. Regarde ça.

• Soulevant ses cheveux, elle me dévoilà la cicatrice qui courait sur sa joue, dordinaire cachée sous ses cheveux roux. Sur le coup, j'avoue avoir été surprise.

- T'inquiète pas, je peux te jurer que je ne dirais rien, si tu le veux.

• Je lachais un petit soupir de soulagement. Maintenant, lui avoir fait dire ce serment ne servirait à rien si les pacificateurs nous trouvaient.

- Merci. Je pense qu'on ne pourra pas sortir avant un bon moment. Les Pacificateurs ne relacheront pas leurs recherches de sitôt. En attendant, je ne sais pas toi, mais moi j'ai un peu faim.

• Je me levais et me dirigeais vers le coin le plus sombre de l'arbre. Pendant un instant, même mes yeux ne voyaient plus. Stella ne devait plus pouvoir me voir non plus. Je me baissai et creusai la terre sêche. Bientôt, mes doigts sentirent le frottement du sac en plastique hermétique. Creusant encore un peu autour, je finis par l'extirper de sa cache. L'epoussetant un peu, je l'ouvris. Il y avait quelques provisions dedans; Des lanières de viandes sêchées, faites avec le cerf attrapé il y a deux ou trois jours, plusieurs bouteilles d'eau,deux paquets de chips familial et un paquet de pain de mie. Comme je me réfugiais souvent ici, j'ammenais régulièrement à manger, et tout ce qui se trouvait dans le sac y avait été mis hier, puis enfoui dans la terre sêche pour proteger de l'humidité. Et finalement ces provisions allaient me servir. Dans le trou, à l'endroit où il y avait le sac quelques minutes plus tôt, un sac de couchage et une grande couverture en polaire étaient rangés dans un autre sac, plus grand, avec des vêtements chauds de rechange. Je finis par me relever et allais retrouver Stella. Elle n'avait pas bougé et semblait perdue dans ses pensées. Elle releva les yeux en me voyant arriver.

- Si tu as faim, n'hésite pas à te servir, mais évitons de manger tout.

• Stella regardait fixement le sac. Si j'étais persuadée qu'elle avait faim, je ne pouvait pas être sûre à 100% . Je pris donc la couverture en polaire pliée et décidais de l'utiliser comme table. Je rouvris le sac à dos et en sortis quelques lanières de viande, un paquet de chips et de l'eau. Puis, je m'assis et ouvrit le paquet de ces délicieuses chips. J'en fit croquer une sous mes dents. Miam! J'en pris encore une ou deux avant d'attraper une lanière de viande sèche et de mordre dedans. C'était bon ça aussi. Je savourais le goût de la viande séchée. Après une ou deux minutes, Stella vint s'assoir en face de moi. Ses yeux brillaient, mais je ne pouvait pas deviner si c'était de faim, de contentement ou d'autre chose. Elle avait les traits tirés, la peau cireuse. Elle semblait fatiguée. Stella prit finalement une chips et la porta à sa bouche. Je baillais. Hum. Je devrais me reposer un moment. Je pris la bouteille d'eau et l'ouvrit, avant de boire une gorgée. L'eau froide me fit frissonner. Je pris une tranche de pain de mie que je mordillais pensivement. Je fermais les yeux un instant. Il fallait que je me fasse un raison, j'étais épuisée. Ma longue partie de chasse plus le cavalcade avec Stella avaient finient de me fatiguer. Et maintenant, je n'avais qu'une envie: Fermer les yeux.

_________________
/! FORUM EN RECONSTRUCTION /!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-hunger-games-rpg.forumgratuit.org
Stella Moriarty
- District Trois -
avatar


En savoir plus

MessageSujet: Re: Petite escapade interdite...[PV Kelley, premier RP! ]   Ven 25 Mai - 14:29

Stella

♦ Perplexe.

Elle avait semblé surprise au moment ou je lui avait montré ma cicatrice. Pas vraiment étonnant pour moi. C'est pour ça que je la cache. Enfin, je ne veux pas avoir la pitié de quelqu'un. De personne. Et puis, les circonstances dans les-quelles de l'ai eu ne me réjouisse pas. Non, je préfère oublier le passé. Mais cette horrible trait m'en empêchais. Il me suffit de me regarder dans la glace pour que je me rappelle la mort de mon père adoptif. Et aussi que j'avais été abandonnée à la naissance.Mais pourquoi? Et par qui? Qui sont mes vrais parents?...Je ne crains ne jamais connaitre la réponse à ces questions.

Mais bon, j'y étais habitué désormais. Et puis, mes longs cheveux la cachait à merveille. C'est peut-être pour ça que Kelley fut surprise...Bref, elle me sourit brièvement. Je comprend tout à fait pourquoi. Les pacificateurs étaient encore là. Et, les connaissant, je suis prête à parier qu'ils vont encore rester un bon moment avant de se persuader que nous les avons échappé. La patience était maintenant de rigueur. Même si cette vertus ne faisait pas vraiment partie de mes quelques qualité, je m'obligeais à attendre patiemment. Au moins pour Kelley. Celle ci dit alors:

- Merci. Je pense qu'on ne pourra pas sortir avant un bon moment. Les Pacificateurs ne relacheront pas leurs recherches de sitôt. En attendant, je ne sais pas toi, mais moi j'ai un peu faim.

Elle partit alors dans un coin de son antre et commença à creuser. Il ne fallait pas être devin pour savoir qu'elle avait réfugier les provisions ici. Elle devait y aller souvent, et dans un district pas très riche, c'est normal de faire ces choses là. Enfin, à mon avis...Je me rendis alors compte que j'étais à moitié morte de faim. C'est peut-être dû au fait que cela fait deux jours que je n'ai rien avalé, sauf peut-être un verre d'eau. Non, vraiment j'avais faim. Je me souvenais alors des biscuits que j'avais mis dans mon sac. Pourquoi ne ps les entamer maintenant? Rien que d'y penser, j'avais l'eau à la bouche. Kelley revient vers moi, je la regardai. Elle avait un sac probablement hermétique à la main. La faible odeur de nourriture me fis saliver.

- Si tu as faim, n'hésite pas à te servir, mais évitons de manger tout.

A se moment précis, je ne devais pas faire bonne impression. Non, pas du tout. Je ne sais pas si un filet de bave était visible, coulant de les lèvres gercées mais je suis persuadée qu'il y avait d'autre détails tout aussi explicite qui pouvait ma faim. Kelley ouvrit un paquet de chips. Depuis combien de temps n'en ai-je pas mangé? Huit ans? Oui, depuis que je suis seule, je ne mange pas beaucoup et les seuls chose que j'aime sont les fruits frais. La viande, aussi. Avec de délicieuse épices, c'est un vrai régal...La fille saisit encore quelques chips. Je ne sais pas se qui me retenait d'en saisir toute une poignée. Puis, je me rappelai que cette nourriture lui appartenait et qu'elle ne voulait pas tout mangé d'un coup. Ça, je comprenais. Je l'installai en face de Kelley qui était en train de mangé un bout de viande séché.

Puis, j'attrapai uns chips. Elle était très grasse au toucher. Le sel la recouvrait entièrement. Je ne pus m'empêcher d'attendre plus longtemps. Je la mis dans ma bouche, et j'attendis qu'elle fonde sur ma langue. Ce petit goût unique me rappelai combien je les aimaient, autrefois. J'entendis un bâillement. C'était Kelley. Je compris qu'elle était fatiguée. Moi, sa allait. J'avais bien dormis la veille et le manque de nourriture ne m'affectait que lorsque j'en voyait. Mais c'est vrai que notre situation actuelle était totalement de ma faute. C'est moi que les pacificateurs sont venus chercher. D'ailleurs, je devrais pouvoir me procurer des alibis facilement, de retour chez moi. Mais j'étais encore dans cette antre, et j'avais très faim.

Je fis basculer mon sac devant moi, puis je l'ouvris. Le paquet de biscuits était encore intacte. Une chance. J'humai la délicieuse odeur qui s'en émanait. Un mélange de beurre et de pâte sucré. Un véritable régal. Je voulais remercier comme il se doit la fille dont je devais d'être encore un vie, et le lui tendis le paquet en disant:

- Tiens. J'en ai toujours sur moi. Ils sont délicieux.

♦ Elle en prit un sans grande hésitation. Je m'en doutais. J'imagine que les gâteaux sont rares chez elle. Moi, j'aimais bien ça, mais sans plus. Et puis, je me souviens que Kelley voulais me dire quelques chose par rapport à elle. Je suis curieuse de nature. Trop curieuse. Je voulais savoir de quoi elle me parlait. Elle a hâtisé ma curiosité. Je voulais savoir. Je suis demandais alors:

-Dis, de quoi voulais tu parler tout à l'heure?

_________________
Stella Moriarty

"La science de la déduction ne se soucie ni de plaire, ni de déplaire, elle est inhumaine tout comme moi"

citation d'Anatole France (enfin, sauf le rouge que Stel' à rajouté)


Merci à Enrico et à Wolf! =)
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Areva N. Morrison
« this is the end, hold your breath and count to ten. »
avatar


En savoir plus

MessageSujet: Re: Petite escapade interdite...[PV Kelley, premier RP! ]   Mar 3 Juil - 21:19


Kelley ~
Ou comme quoi on ne peut rien prévoir...


- Dis, de quoi voulais tu parler tout à l'heure?

• Je levais les yeux, un peu perdue. Hum, qu'est ce que j'avais pu dire? Pff, impossible de rester lucide quand on avait pas dormi depuis plus de 48h. C'était d'ailleurs un miracle que je tienne encore debout. Je devais ressembler à une morte fraichement déterrée; peau couleur de craie, grandes cernes violettes, pupilles ternes, perception affaiblie... Un gros, une proie facile, ou simplement une guerrière redevenue petite fille épuisée. Je n'avais quasiment jamais été dans cet état de semi-conscience. Si pour moi c'était chose rare, ça n'en restait pas moins dangereux. Dans cet état, j'étais vulnérable, et ce n'était pas une bonne chose. Je repris soudain mes esprits, m'avisant que mon amie rousse me toisait avec un air légèrement inquiet. Si une personne normale ne pouvait pas voir dans le noir, il semblait que Stella et moi soyons des exceptions. J'avais trouvé une amie qui me ressemblait par certains points. Je savais que, comme moi, elle hésitait à faire confiance à l'autre. Et ça se comprenait facilement. Les beaux yeux sombres de Stella brillaient dans le noir, insistants sur le fait que je n'avais pas répondu à leur propriétaire.

- Hum.. Je dois t'avouer que je ne me rappelle plus de ce que je t'ai dit. Tu peux me rafraichir la mémoire?

• Stella eut un sourire amusé. Elle se redressa un peu, ajusta ses vêtements, et croqua dans un biscuit. Elle devait me prendre pour une tête en l'air, un fille qui oublie tout ce qu'on lui dit. Ce n'était absolument pas moi. Il était rare que j'oublie quelque chose, mais étant donné mon état de fatigue actuelle, il était normal que j'oublie certaines choses.

[à toi! (;]

_________________
/! FORUM EN RECONSTRUCTION /!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-hunger-games-rpg.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé



En savoir plus

MessageSujet: Re: Petite escapade interdite...[PV Kelley, premier RP! ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Petite escapade interdite...[PV Kelley, premier RP! ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Petite escapade à Osaka
» Petite escapade dans la joyeuse forêt de Nelen
» Petite escapade
» Petite escapade nocturne... [Jian-Charlie]
» Petite escapade de nuit [PV CROC DE NUIT]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hunger Games RPG :: • Archives • :: ✖ Anciens RPs ✖-