AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


The Hunger Games RPG

Un jeu imposé, 24 candidats, seul le gagnant survivra. Puisse le sort vous être favorable
 

Partagez | 
 

 Let me know what you think. [Ellendra & Eileen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eileen L. Dumas
- District Huit -
avatar


En savoir plus

MessageSujet: Let me know what you think. [Ellendra & Eileen]   Ven 28 Sep - 18:21

Eileen Laura Dumas.
You were there at the turn, waiting to let me know.



Mais quand me laisseras-tu ? Quand cesseras-tu de me hanter, jour et nuits, nuit et jours ? Quand te lasseras-tu de mon esprit tourmenté, torturé, mal-tourné ? Quand t’intéresseras-tu à quelqu'un d'autre ? Je t'aimais. Je vivais pour toi, tu le savais. J'aurais tout fait pour que tu restes. J'aurais donné mon âme pour que tu ne me laisses pas. Pourquoi ? Tu m'as brisée. Et tu continues à me faire du mal. Laisse moi. Pars, encore une fois, et cette fois ne reviens plus.

Je me réveille, doucement. Mes yeux verts s'ouvrent sur une pièce terne. Le temps est gris ; c'est l'automne, saison des feuilles mortes et des journées sans soleil. J'ai l'impression de voir la vie en sépia, comme sur une vieille photo de famille. Tout en me redressant, je masse mon cou endolori par les trop nombreuses insomnies. C'est ta faute. Je soupire. Je suis de mauvaise humeur, et le temps n'arrangera rien. Je tourne la tête, et aperçois avec soulagement mon couteau, posé sur ma table de chevet, d'un bois de mauvaise qualité. Comme mon parquet, qui craque alors que je pose mes pieds nus dessus. Le sol de ma chambre, froid comme la pierre, ma fait du bien. J'ai besoin de me calmer, la vie m'envoie des ombres et des fantômes à chaque clignement d'yeux.

J'enfile péniblement un pantalon de toile gris, ainsi qu'un t-shirt noir et une veste en jean. Mes courbatures s'accentuent au fil de mes actions, ce qui ne fait qu'empirer ma mauvaise humeur. Rien ne va ensemble. Et alors ? Qui viendra me le dire ? Personne. Je suis seule, comme toujours. Seule, seule avec toi. Personne ne viendra prendre ta place, j'attendrais que tu t'en aille. Pour être seule, enfin. Seule avec moi-même.

Je sors. Il faut que je bouge, que je mette mes muscles endoloris en action. Je suis sur le pas de la porte, mes cheveux humidifiés par la bruine passent sur mon visage de marbre. Rien à l'horizon, à part des arbres et la vieille grille de ferraille qui délimite la cour de ma maison. Haute d'un mètre, elle me parait minuscule. J'inspire, puis expire l'air humide. Je me sens bien, finalement. Pas le temps de réfléchir, un sourire se dessine sur mon visage alors que je perds le contrôle de mes jambes. Je laisse libre cours à mes pulsions, m'élance contre le vent. La grille rouillée se rapproche, et je prends mon appel. Appel pied gauche, jambes repliées sous moi, je franchis cet obstacle comme une simple branche sur le sol. Réception pied droit, tout en équilibre. Je soupire en trottinant. J'ai envie de montrer mes talents à chacun. Je veux être fière de moi, de ce que je fais. Seulement personne ne pourrait savoir de quoi je suis capable ; je suis seule. Seule avec moi, et toi.


_________________
Eileen Laura Dumas.
Smile, smile when the sky cries.


Merci Doury ♥
Spoiler:
 


Spoiler:
 


Dernière édition par Eileen L. Dumas le Dim 30 Sep - 20:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellendra Santos
La modo qui aime faire « coincoin!»
avatar


En savoir plus

MessageSujet: Re: Let me know what you think. [Ellendra & Eileen]   Sam 29 Sep - 16:09




Let me know what you think.

« Sens le vent caresser ta peau. Entends chanter les oiseaux. Prends le toucher de l'herbe comme celui de la soie. Profite de ta liberté comme un cadeau. »
Mes yeux vairons apparaissent sous la douce lumière tamisée de ma chambre. Un mur gris. Une photo de mon frère. Pour ne jamais l'oublier. Pour ne jamais oublier ce que le Capitole lui a fait. Un frisson me parcourt. Pas de peur, non. De haine. Une haine pure et viscérale. Une haine qui ne me lâchera jamais.


Mes pieds nus se pose sur le sol froid. Trop froid. Je n'aime pas ça. Vraiment différent du sentiment qui me brûle. Je soupire. L'été est passé. Maintenant, c'est l'automne. Saison où tout disparaît. Les feuilles, la vie animale. Mais pas l'homme. Ça aurait fait du bien à notre planète. Un petit recyclage humain. Aucune pollution. Retour à l'état sauvage. Un sourire se dessine sur mes lèvres. C'est vraiment inhabituelle que j'ai une pensée écologiste. Je pense qu'on a assez de problèmes comme ça pour se soucier de la Terre. Elle est assez vieille pour se débrouiller seule.

Je quitte mon matelas et me dirige vers la chambre de ma mère. J'entends sa respiration à travers la porte entrouverte. Sifflante, due à la fièvre qui la dévore. Un pli soucieux se creuse sur mon front. Je ne veux pas qu'elle parte. Je me dirige vers la salle de bain et me fait une toilette rapide. J'enfile un jean, un débardeur et une légère veste noir. Je descends l'escalier, met mes boots et sort. Le vent m'accueille. Violent. Mais je ne lui en veux pas. Sa fraicheur change de l'atmosphère étouffante de la maison. De l'odeur des médicaments et de la sueur. Des larmes salées qui ont tant coulées sur mon visage. Maintenant je suis libre. Seule avec mon masque. Ce lui d'une fille confiante et agressive. Celui d'une fille qui te met mal à l'aise. Celui d'une fille que tu n'aimes pas.

Mes talons claquent sur l'allée en pierre qui mène au portail. Ce dernier s'ouvre dans un grincement. Rouillé, la peinture écaillé. On dirait qu'il proteste contre son mauvais traitement. Mais je n'ai pas le temps pour lui. Je n'en ai déjà pas assez pour moi. Quelques fois je regrette les rires et les cris de mon enfance. Les courses poursuites avec mon frère. Mais il faut grandir, tourner le dos au passé. C'est comme ça, c'est la vie.

Je marche depuis longtemps quand je l'entends. Bruit sourd, respiration saccadée. Cette fille vient de sauter au dessus d'une clôture avec une facilité étonnante. Elle saute haut, vraiment très. Plus haut que moi. Un mélange d'admiration et de jalousie naît en moi. Mais je ne laisse rien paraître. Et de toute façon, elle ne me voit pas.

" Et elle courait comme une gazelle. Comme une gazelle qui veut échapper au lion qui la chasse."

Je prononce ces paroles en restant dans l'ombre. Ses sourcils se haussent.


Ellendra Santos & Eileen L. Dumas

CODE BY AMIANTE

_________________
Never give up, never look back, always be yourself.

Codes par HotMess

Un an avec vous, je vous aime. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eileen L. Dumas
- District Huit -
avatar


En savoir plus

MessageSujet: Re: Let me know what you think. [Ellendra & Eileen]   Sam 29 Sep - 18:33

Eileen Laura Dumas.
What are you going to do, when I will talk to you ?


Des pas, derrière moi. Je me retourne, rapidement, à l’affût. Je suis ridicule, mais la paranoïa n'est pas un sentiment contrôlable. Il vous prend aux tripes quand on s'y attend le moins, à chaque instant de votre vie. Et là, vous devez vivre avec, quelques secondes ou quelques jours. Quelques nuits. Quelques mois, quelques années sans dormir tout à fait, sans jamais consacrer votre esprit entièrement à la même chose. Vous voyez vous vivre avec une appréhension récurrente, qui revient toujours, à chaque instant, heureux ou malheureux, de votre vie ? Vous cherchez à la contrôler, cette appréhension. Et plus vous essayez, plus elle se débat. Elle est puissante, très puissante. La paranoïa peut détruire une vie entière, une fois qu'elle est nichée au creux de votre esprit, à l’abri de vos assauts. Vos assauts, répétés, encore et encore, contre quoi, après tout ? Vous même. Vous livrez un combat acharné contre une simple incarnation de vous même. Et à force de vous démener, vos coups faiblissent, sont de moins en moins forts contre cette peur. A ce stade, vous savez que vous êtes perdu, vous n'avez plus d'espoir. Il ne vous reste plus qu'à accepter, et à vivre avec elle. Plus ou moins longtemps, elle gagnera à tous les coups.

- Et elle courait comme une gazelle. Comme une gazelle qui veut échapper au lion qui la chasse.

Je la vois. Grande, longs cheveux bruns, qui tombent sur son visage comme un rideau noir tombe sur la scène après le spectacle. Les lumières sont éteintes, la scène est sombre. Son visage et ses traits parfaits auraient pu me rendre jalouse. Seulement ses yeux froids me glacent, comme la morsure de la bise en hiver traverse les pulls en laine. Je ne la connais pas, mais je sais que l'on ne va pas s'entendre. Elle me toise de son mètre 75, comme si j'étais inférieure ; je déteste cette sensation. Je me redresse, repousse une mèche de mon visage et me dirige vers elle à grandes enjambées. Dans ses yeux brillent toute sa hauteur et sa confiance en elle. C'est vrai qu'elle est belle. Et elle le sait. Je déteste ça.

J'arrive à quelques pas de sa position. Je suis plus petite qu'elle, de quelques centimètres seulement. Mes lèvres remontent légèrement d'un côté, j'affiche un sourire en coin, faisant mine d'avoir confiance en moi. Je sens la lame froide de mon couteau appuyer à ma ceinture, contre ma peau, et je sais que si je venais à en avoir besoin, il serait là pour atteindre sa cible. Grinçante, je lance :

- Et le lion trébuche sur une racine et s'étale sur le sol. Rien de grave, seul son amour propre est blessé. Il sait maintenant que les gazelles courent plus vite que lui.
Je crois avoir vu de la surprise dans ses yeux. Elle me prenait pour une gamine sans défenses ? Elle verra bien si je le suis réellement. Mes heures d'entraînement n'auront pas servi à rien. Je me concentre pour afficher de l'arrogance sur mon visage, seulement je ne suis plus vraiment sûre de ce que je fais. Si ça se trouve, elle est plus forte que moi. Je ne devrais peut-être pas la provoquer...

Non. Je ne suis plus une enfant, je dois régler mes problèmes seule, et ne pas avoir peur de me défendre. L'adrénaline monte rapidement le long de ma colonne vertébrale, signe que je suis maintenant prête à affronter cette femme si elle venait à engager le combat.

_________________
Eileen Laura Dumas.
Smile, smile when the sky cries.


Merci Doury ♥
Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eileen L. Dumas
- District Huit -
avatar


En savoir plus

MessageSujet: Re: Let me know what you think. [Ellendra & Eileen]   Ven 12 Oct - 17:52

UP, désolée du retard ^^'

_________________
Eileen Laura Dumas.
Smile, smile when the sky cries.


Merci Doury ♥
Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellendra Santos
La modo qui aime faire « coincoin!»
avatar


En savoir plus

MessageSujet: Re: Let me know what you think. [Ellendra & Eileen]   Mar 30 Oct - 15:37




Let me know what you think.

« La vie est un grand bal où tout le monde est masqué. »
J'observe le visage de la fille devant moi. Des yeux verts. Un visage en coeur. Une occasion de se faire une amie aurait dit ma mère. À sa pensée mes yeux se mouillent de larmes brulantes. Je les empêche de couler, y met toute ma force. Je ne dois pas brisé mon masque dans le vaste bal qu'est la vie. Un bal d'anonymes rassemblés, dont certains dansent mieux que d'autres et où moi je reste sur le côté, regardant les autres, dédaigneuse. Dans quel catégorie se placerait celle se tenant devant mes yeux. Une danseuse ou une spectatrice ? Une actrice ou une figurante ? Son visage tente à penser qu'elle serait celle qu'on remarque. Mais pas son attitude, sa façon de se tenir, les lueurs de ses pensées dans son regard.
Et pour prouver mes pensées, elle s'avance vers moi. L'agressivité danse dans ses prunelles de jade. Ses lèvres se plissent, des mots sorte de sa gorge. Une mélopée grinçante.

« Et le lion trébuche sur une racine et s'étale sur le sol. Rien de grave, seul son amour propre est blessé. Il sait maintenant que les gazelles courent plus vite que lui. »

Ses mots glisse sur la surface de mon être. Ils prêtent à sourire. Je ne fais rien. Je reste de même. Mes prunelles vairons la toise. Rester glaciale, se détacher des mots et des actes. Tous doit glisser comme sur un parquet trop ciré. Pose un pied en dehors de chez toi et transforme toi. Enfile ton masque et ne le lâche pas. Aggripe toi à lui, continue dans sa voie. Prolonge le jusqu'à tes dires. Détachement.

« Si tu veux. Mais j'aimerais voir ça en vrai. Un lion se ridiculisant. malheureusement, ça ne risque pas d'arriver. Le lion ne se ridiculise pas. Il sort la tête haute, plus digne et fort que tu ne le seras jamais. »

Je veux voir qui tu es. Je veux savoir quel est ton masque. En as-tu seulement un. Je vois tes yeux se plisser, tes lèvres s'entrouvrir. Que vas-tu me dire ? Lâche toi, n'est pas peur. Je ne vais pas te mordre. Pas encore. Je veux savoir avant. Qui tu es. Danseuse ? Spectatrice ? Masquée ou non ?


Ellendra Santos & Eileen L. Dumas

CODE BY AMIANTE


[Excuse-moi pour le retard ^^']

_________________
Never give up, never look back, always be yourself.

Codes par HotMess

Un an avec vous, je vous aime. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eileen L. Dumas
- District Huit -
avatar


En savoir plus

MessageSujet: Re: Let me know what you think. [Ellendra & Eileen]   Dim 4 Nov - 11:14

Eileen Laura Dumas
Why won't anybody answer my question ? Why is the silence so loud ? I think I throw it all away.


- Si tu veux. Mais j'aimerais voir ça en vrai. Un lion se ridiculisant. Malheureusement, ça ne risque pas d'arriver. Le lion ne se ridiculise pas. Il sort la tête haute, plus digne et fort que tu ne le seras jamais.
Ses paroles fouettent mon visage comme lors d'une tempête de grêle. Je n'aime pas la grêle. Cette fille me toise de toute sa hauteur ; elle est vraiment belle. De sombres pensées passent dans mon esprit. Le manche froid de mon couteau appuie sur ma peau, provoquant un doux frisson qui monte le long de ma colonne vertébrale. Je la fixe dans les yeux, cherchant une faiblesse, que je ne trouve pas. Cette adolescente est blindée, elle ne laisse rien paraître. Il faut que je la déstabilise, avant qu'elle n'exerce ses talents de serpent sur moi. Je serre les dents tout en cherchant une réplique cinglante au plus profond de mon esprit.

- Les gazelles sont grandes, fières, fines avec de longues cornes capables de t'embrocher si elles le veulent. Un lion n'a que ses crocs cariés qui s’emmêlent dans la fourrure de son cou.

Elle grimace. Touché. Elle déteste que je l'attaque sur le plan du physique, car pour elle il représente beaucoup. Elle n'est qu'un diamant brut. Elle est belle, étincelante, elle éblouit le regard, mais à l'intérieur elle n'est qu'arrogance et conscience de sa beauté. Moi je suis juste une pierre de granit sculptée, et malgré la simplicité de mes traits, je l'égale en tout. On va voir si elle engagera le duel après ça, mais de toute façon je n'en ai rien à faire. Je me surprend à espérer que mes paroles la fassent craquer et qu'elle se jette sur moi, juste pour avoir le loisir de sortir mon couteau et de le planter dans sa gorge. Comme les cornes d'une gazelle dans la fourrure rousse d'un lion.

_________________
Eileen Laura Dumas.
Smile, smile when the sky cries.


Merci Doury ♥
Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eileen L. Dumas
- District Huit -
avatar


En savoir plus

MessageSujet: Re: Let me know what you think. [Ellendra & Eileen]   Lun 10 Déc - 10:27

UP ! Désolée désolée désolée. ><

_________________
Eileen Laura Dumas.
Smile, smile when the sky cries.


Merci Doury ♥
Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellendra Santos
La modo qui aime faire « coincoin!»
avatar


En savoir plus

MessageSujet: Re: Let me know what you think. [Ellendra & Eileen]   Sam 15 Déc - 11:27




Let me know what you think.

« Se battre. Mordre. Tuer. Rester en vie. Seul le plus fort survivra dans cette jungle qu'est la vie. »
J'attends. J'attends une réponse, de quelconques paroles sortir de ces lèvres roses. L'attente finie par être rompue. L'aigle du silence disparaît.

« Les gazelles sont grandes, fières, fines avec de longues cornes capables de t'embrocher si elles le veulent. Un lion n'a que ses crocs cariés qui s’emmêlent dans la fourrure de son cou. »

Je grimace. Le portrait qu'elle expose et loin d'être beau. Elle me compare à cette chose affreuse. Seulement physiquement. Je n'y avais jamais pensé. Je n'avais jamais pris cet animal de cette façon. Sale, usé. Mais en y réfléchissant bien, lui ressemblerais-je vraiment ? Je ne pense pas. Je suis belle, même plus. Je le sais. Je le vois à son regard. Ses yeux verts dévoilant bien des pensées, comme tous les autres. Elle se croit meilleure, ou du moins toute aussi bonne que moi. Mais personne ne peut m'égaler. Personne. Personne n'aura jamais cette froideur dans le regard. Personne ne pourra jamais être aussi glacial que moi. Et à ces pensées, j'éclate de rire. Un rire de contentement. Un rire carnassier. Un rire froid.

« Tu as raison. Les lions ne pourront jamais avoir la grâce des gazelles. Cette grâce qu'elles mettent dans chacun de leurs pas quand elles fuient. Leurs cornes ne leur servent à rien. Elles ont peur. Elles fuient. Elles oublient tous moyens de se défendre. La peur les pousse à courir. À partir loin du danger. Loin du lion. »

Un sourire flotte sur mes lèvres. Cette rencontre ne sera pas ennuyante. Je le sens. Je le veux. Je ferai tout pour qu'elle se déroule comme je veux. Ma volonté doit s'imposer. Je veux la voir s'écraser au sol en suppliant. Mon sourire s'accentue. Cruel. Vicieux. Des paroles s'envolent de ma gorge.

« Et toi, que ferais-tu face au danger ? Fuirais-tu ou te battrais-tu ? Gazelle ordinaire ? Ou gazelle peu commune ? »

Mon doigt passe sur la lame d'un des innombrables couteaux que je porte. Celui-ci à ma ceinture. Je sens les autres dans les manches de ma veste. Je ne sors jamais seule. Mon masque. Mes poignards ne cesse de m'accompagner. Je sors celui que j'effleure. Mon sourire ne m'a pas quitté. Plaqué sur mon visage. Plaqué sur mon masque. J'attends encore une réponse. Verbale ou physique. Je suis prête. Je l'attends.


Ellendra Santos & Eileen L. Dumas

CODE BY AMIANTE

_________________
Never give up, never look back, always be yourself.

Codes par HotMess

Un an avec vous, je vous aime. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eileen L. Dumas
- District Huit -
avatar


En savoir plus

MessageSujet: Re: Let me know what you think. [Ellendra & Eileen]   Lun 17 Déc - 19:54

Eileen Laura Dumas.
Keep me safe.

« Tu as raison. Les lions ne pourront jamais avoir la grâce des gazelles. Cette grâce qu'elles mettent dans chacun de leurs pas quand elles fuient. Leurs cornes ne leur servent à rien. Elles ont peur. Elles fuient. Elles oublient tous moyens de se défendre. La peur les pousse à courir. À partir loin du danger. Loin du lion. »

Elle attend. Je l'attend aussi. Elle n'a pas fini, réfléchit à ce qu'elle pourrait ajouter pour pimenter la situation.

« Et toi, que ferais-tu face au danger ? Fuirais-tu ou te battrais-tu ? Gazelle ordinaire ? Ou gazelle peu commune ? »

Dans ses yeux brillent la violence et l'envie de bataille. Elle se sent tellement mal dans sa peau qu'elle a besoin de se couvrir pour dissimuler sa peur. Elle cache sa frustration sous ses airs de grande dame, mais au fond elle est comme moi ; juste une jeune fille. Un jeune fille dangereuse, j'en conviens, mais une humaine tout de même. Mon dos brûle. Mes mains commencent à trembler, et je sais ce qu'il se passera si je laisse libre cours à mon impulsivité. La vue qui se brouille, les sens qui s'éveillent, la peau qui démange. Mais surtout l'adrénaline qui rend chaque respiration douloureuse, qui fait crier mon âme et se déchaîner mes muscles jusqu'à ce qu'il ne reste rien, rien à part moi, le corps et le sang de mes victimes. Seulement d'habitude ce sont des animaux. Cette fille n'est qu'une proie pour moi. Elle croit être le lion, moi la gazelle, mais elle se trompe sur toute la ligne. Inversons les rôles. Je suis le chasseur et tu es la proie.

Ce n'est pas que je ne t'aime pas ; c'est juste que si un couteau tombait du ciel pile sur ta tête, il se pourrait probablement que ce soit le mien.

Un sourire se dessine sur mes lèvres. Je ferme les yeux, quelques secondes. Elle attend, elle m'attend. Celle là, je ne l'aurais pas du premier coup. Si elle était un lapin, je lancerais mon poignard. Là, ce sera plus compliqué, plus long, plus douloureux. Réfléchis, Eileen.

J'ouvre les yeux. Un voile noir obscurcit ma vue ; ça a commencé, je ne peux plus rien arrêter. Je la distingue, silhouette noire effilée qui se découpe sur un environnement tout aussi noir, plus clair. Je murmure :

« Aucune des deux. »

Mon sang empli d'adrénaline brûle mes veines, éveille mes sens, et d'un coup le voile noir se lève, laissant place à la lumière du soleil faisant flamboyer ses cheveux et sa peau. D'un pas je franchis la distance qui me séparait d'elle. Je place ma main gauche devant ses yeux pour la frapper plus fort de la main droite. Une lueur de surprise brille un instant dans ses yeux clairs mais elle réagit vivement, esquivant une seconde attaque de ma part. Elle est rapide, entraînée. Ce sera difficile, mais sentir sa peau contre la mienne, sentir la violence de ses attaques que je pare, sa rage lorsqu'elle ne m'atteint pas, est la meilleure des sensations. Elle n'a pas l'habitude de ne pas être la meilleure, et la joie de contrer ses attaques me donne l'énergie et la précision suffisantes pour lui décrocher une baffe monumentale. La joue rouge et les yeux révulsés, elle me fusille du regard.

Qu'est ce que tu vas faire, maintenant ? Me cracher dessus ? Mais ne te gène pas.

_________________
Eileen Laura Dumas.
Smile, smile when the sky cries.


Merci Doury ♥
Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



En savoir plus

MessageSujet: Re: Let me know what you think. [Ellendra & Eileen]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Let me know what you think. [Ellendra & Eileen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Eileen Rogue II [validée]
» Eileen Ainster [Haute Prêtresse de Kiran]
» Les cicatrices [réflexions d'Eileen : ce qu'elle ressent et ses "pistes d'enquête"]
» Présentation de Eileen L. Brook - G
» Oiseaux en cage | Mélusine Bukowski et Eileen Galvin [TERMINE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hunger Games RPG :: • Panem • :: ▬ District Huit ▬ :: L'Hôtel de Ville-