AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


The Hunger Games RPG

Un jeu imposé, 24 candidats, seul le gagnant survivra. Puisse le sort vous être favorable
 

Partagez | 
 

 Don't give up on the dream, don't give up on the wanting... ~ [PV Kel' and Rico]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Swan J. Kage
- District Dix -
avatar


En savoir plus

MessageSujet: Don't give up on the dream, don't give up on the wanting... ~ [PV Kel' and Rico]   Mer 3 Avr - 18:40


Don't give up on the dream, don't give up on the wanting...
Swan J. Kage ☂ Enrico Miro ☂ Kelley Reagan


Il n'était pas tôt. Il n'était pas tard non plus. Le soleil était haut et éclairait le quartier du district. C'était le milieu de l'après-midi. Il faisait assez chaud. Enfin, non, pas très chaud. Mais, habitué aux températures hivernales, 15° était considéré comme une température plutôt chaude. Le ciel était un peu gris. Il y avait quelques coups de vent. Mais, en soi, c'était une assez belle journée. Swan était dehors. Elle marchait d'un pas rapide, un petit sourire au lèvre. Elle songeait. Il y a quelques minutes, elle avait vu l'une de ses amies - Kelley - avec un autre type qu'elle ne connaissait pas bien. Et apparemment, il s'entendaient bien. Très bien même. Ils étaient plus que des amis, ça crevait les yeux. Et maintenant, Swan n'avait plus qu'une chose en tête. Le dire à Enrico. C'était un type qu'elle ne connaissait pas vraiment. Mais elle l'aimait bien. Et même beaucoup. Mais elle savait que lui appréciait Kelley, parce qu'elle les avaient vus ensemble un jour. Lui dire ce qu'elle avait vu, c'était sans doute pour elle la meilleur façon d'avoir sa chance avec lui.

D'un pas plutôt rapide, elle partait en direction du District 5. Elle se perdit plusieurs fois. Elle ne voyageait pas souvent entre les Districts. Et elle n'avait pas un très bon sens de l'orientation dans un quartier emplis d'usine et d'immeuble. Elle était plus habituée à la forêt et à la campagne. Elle ralentit un peu le pas, et tourna la tête un peu partout. C'est alors que, de loin, elle aperçut Kelley. Sans vraiment se voir, elles se dirigeaient l'une vers l'autre. Swan fut assez surprise. Elle ne s'attendait pas à la revoir ici. Mais cela l'amusa. Lorsque les deux jeunes filles se croisèrent, Swan se mit devant Kelley pour l'arrêter. Elle mit ses mains sur ses hanches et sourit. C'était un petit sourire espiègle. Elle lui parla gaiement, mais sur un ton ironique, et assez provoquant. Swan n'avait aucune envie d'être sympathique.

- Tiens donc, mais qui je trouve là ? T'as perdu ton copain, Kelley ?


© MISE EN PAGE PAR IMWITHSTOOPID D'ARTSOUL


_________________
Swan J. Kage ¤ District 10


Dernière édition par Swan J. Kage le Ven 5 Avr - 17:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Areva N. Morrison
« this is the end, hold your breath and count to ten. »
avatar


En savoir plus

MessageSujet: Re: Don't give up on the dream, don't give up on the wanting... ~ [PV Kel' and Rico]   Jeu 4 Avr - 18:04

Kelley Reagan
« Why adding you to my life. »



•| Le soleil brille haut dans le ciel, éclairant mon chemin. Depuis environ deux heures, je marche, à travers champs et forêts, au dessus des ruisseaux et des flaques. Une brise tiède envoie mes cheveux fouetter mon visage. Je suis en chemin pour le District Cinq, où je vais prendre des nouvelles de ce cher Enrico, le mec qui m'a aidé à trouver la maison du panda géant. Celui qui marche bizarrement et qui rigole tout seul. Celui qui au lieu de me livrer aux pacificateurs, m'a aidée. Ça fait un moment que je ne l'a pas vu, et en même temps, je ne l'ai pas vraiment cherché. Mais étrangement, maintenant j'ai envie de le voir, juste pour savoir comment il va. Ensuite je repartirais comme je suis venue. Et puis, si je me souviens bien, c'était lui qui m'avait demandé si on allait se revoir. Même si je ne veux pas me l'avouer complétement, j'espère que ma visite lui fera plaisir. Je souris légèrement, et j’accélère le pas.

•| Au bout d'un moment, je débouche sur un très large chemin de terre. Autour, des arbres apportent de l'ombre. Je ne suis plus très loin des quartiers d'habitations, je le sais. L'air commence à se réchauffer, c'est agréable. Et pourtant, contrairement à ce qu'on pourrait croire, il n'y a aucun bruit. Pas d'oiseaux qui chantent, plus de souffle venteux dans les branches. Un forme apparaît progressivement dans ma vision. Une silhouette... Féminine. Quelques pas de plus et je m’aperçois que c'est Swan, une jeune fille du District 10 que je ne connais que vaguement. On peut la reconnaître de très loin, grâce à ses cheveux blonds clairs, et à sa mèche bleue caractéristique. Je ne comprends pas vraiment ce qu'elle fait là, mais je vais bientôt le savoir, vu qu'on se dirige l'une vers l'autre. La jeune fille du Dix semble légèrement paumée, elle ne doit pas bien connaître le District Cinq.


•| Elle se stoppe à quelques mètres de moi, les mains sur les hanches. Avant même que j'ai pu ouvrir la bouche pour la saluer, son regard devient étrange et son sourire espiègle.

- Tiens donc, mais qui je trouve là ? T'as perdu ton copain, Kelley ?

•| J'en reste bouche-bée. Mais comment elle sait ça elle? On est même pas amies! Je me renferme brutalement sur moi-même. Je suis maintenant furieuse. Alors que je pensais passer une bonne journée, voilà que Swan arrive et me déballe ça à la figure. Je décide de la jouer à ma façon. Profil bas pour l'instant, attaque verbale si besoin.

- Je ne vois pas de quoi tu parles.

•| Au regard qu'elle me lance, je sais que je n'arriverais pas à la duper. Elle nous à vu, Loup et moi, et je ne sais pas ce qu'elle compte vraiment faire, mais ça va sans doute être contre moi, ou contre Loup. Je m'approche d'elle de façon à pouvoir lui faire comprendre le fond de ma pensée.

- Je ne sais pas ce que tu manigances Swan, mais ça ne marchera pas. Ne te mêle pas de ma vie. Jamais.

•| Elle arque les sourcils, elle va riposter. Bien. J'attends de voir ce qu'elle compte faire contre moi. Elle me fixe intensément, et je ne baisse pas les yeux. Ce serait la dernière chose à faire.
Et maintenant, j'attends.



fiche par century sex.

_________________
/! FORUM EN RECONSTRUCTION /!


Dernière édition par Kelley Reagan le Ven 12 Avr - 17:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-hunger-games-rpg.forumgratuit.org En ligne
Swan J. Kage
- District Dix -
avatar


En savoir plus

MessageSujet: Re: Don't give up on the dream, don't give up on the wanting... ~ [PV Kel' and Rico]   Sam 6 Avr - 22:35


Don't give up on the dream, don't give up on the wanting...
Swan J. Kage ☂ Enrico Miro ☂ Kelley Reagan


Kelley me regarde. Elle reste là, bouche bée. Les yeux ouverts. J'en suis ravie. Je n'en attendais pas moins. Ma remarque l'a vraiment étonnée. C'est génial ! Elle avait l'air heureuse jusque là. Mais je crois que j'ai plombé son moral. Et pas qu'un peu. Mais tant mieux. Ça me plait. Ça m'amuse. J'attends une réponse de sa part, qui ne tarde pas à venir. Elle ne tente rien contre moi pour l'instant. Disons qu'elle a plutôt l'air... D'analyser.

- Je ne vois pas de quoi tu parles.

Je ris intérieurement. Bien sur que tu sais de quoi je parle ma belle. Franchement, tu pense m'avoir ? Je la regarde. J'insiste. Et non, ça ne marchera pas. Et Kelley semble enfin le comprendre. Elle continue de me regarder. De ses yeux noisettes, elle perce mon regard de glace. Mais j'ai l'impression qu'elle commence à se mettre sur la défensive. Et elle a de quoi. Elle s'approche de moi. Nous sommes l'une en face de l'autre. Elle me lance en quelques phrases ce qu'elle pense. J'écoute ses remarques sans bouger.

- Je ne sais pas ce que tu manigances Swan, mais ça ne marchera pas. Ne te mêle pas de ma vie. Jamais.

Je souris. J'arque les sourcils. Je penche légèrement la tête. Elle est mignonne à me dire ça. Elle ne me connait vraiment pas. Me mêler de la vie des autres est mon passe-temps favori. Je ne suis pas sage comme un cygne blanc. Mais têtu comme son opposé, le cygne noir. Et maintenant que je connais l'un de ses secrets, quoi de mieux à faire qu'en profiter ? Je ne la quitte pas des yeux, la fixant. Elle soutient mon regard. Elle ne baisse pas les yeux. On se défie du regard. Qui de nous deux lâchera la première ? Elle attend de moi une réponse. Je la lui donne.

- Oh tu sais, j'avais pas l'intention de faire grand chose. J'allais juste voir Enrico. J'imagine qu'il sera déçu de savoir que tu ne lui as pas parlé de ce moment important de ta vie.

Je lâche un petit sourire. J'avais parlé d'une voix innocente. Et de manière ironique. Comme j'aime le faire lorsque je cherche à provoquer quelqu'un. Et apparemment, ça marche très bien avec Kelley. Après tout, j'ai découverts un de ses secrets. Normal qu'elle soit en colère, et sur la défensive. Cette journée promet d'être belle. Je ne bouge pas. J'attends. Ça m'étonnerai qu'elle en reste là. Elle va répondre. Forcément.


© MISE EN PAGE PAR IMWITHSTOOPID D'ARTSOUL


_________________
Swan J. Kage ¤ District 10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Areva N. Morrison
« this is the end, hold your breath and count to ten. »
avatar


En savoir plus

MessageSujet: Re: Don't give up on the dream, don't give up on the wanting... ~ [PV Kel' and Rico]   Dim 7 Avr - 12:46

Kelley Reagan
« Why adding you to my life. »



- Oh tu sais, j'avais pas l'intention de faire grand chose. J'allais juste voir Enrico. J'imagine qu'il sera déçu de savoir que tu ne lui as pas parlé de ce moment important de ta vie.

•| En voyant son petit sourire satisfait, je me fais violence pour ne pas tenter de l'étrangler. De quel droit se mèle-t-elle de ma vie? Vu le sourire qu'elle affiche, elle doit adorer ça. J'ai bien compris qu'elle va essayer de saboter ma relation avec Enrico, mais pourquoi? Soudain, tout m'apparait clairement. Elle en est amoureuse. Et elle estime que je pourrais être un danger. Intéressant... Elle aime les confrontations directes, sans sous-entendus? Très bien, elle va être servie!

- Eh bien Swan, je me demande vraiment en quoi ça t'aiderai d'aller en parler à Enrico. Non, en fait je ne me demande rien du tout. J'ai bien compris ce que tu cherches à faire, parce que ce que tu ressens crève les yeux. Désolée de te décevoir ma belle, mais ça ne marchera jamais.


•| Je lui lance un sourire mesquin. Elle ne connaît pas Enrico, contrairement à moi. S'il doit savoir des choses personnelles sur moi, autant qu'il l'apprenne de ma bouche, et pas de celle de l'autre pimbêche blonde. S'il devait choisir, qui croirait-il? Moi, ou bien cette fille qu'il connaissait à peine? Le visage de la jeune fille blonde se ferme brusquement. Elle n'a pas dû aimer se faire renvoyer ses rêves à la figure. Moi, je commence à m'amuser. Elle n'a aucune chance. Puis, brusquement, et contre toute attente, Swan à un grand sourire. Ah. Là je perds pieds. Mais que... Elle tourne les talons, et déguerpit... Dans la direction opposée à celle qu'elle devait vouloir prendre.

•| J'ai un rire léger. Elle n'a aucune chance de le trouver avant moi. Mais une sensation étrange me fait comprendre que je devrais me dépêcher quand même. La gorge serrée par une inquiétude qui pour l'instant n'a aucun sens, je m'élance sur le chemin opposé à celui que viens de prendre Swan. Le trouver ne devrait pas être trop long. Car je sais exactement où il se trouve en ce moment.




Spoiler:
 

fiche par century sex.

_________________
/! FORUM EN RECONSTRUCTION /!


Dernière édition par Kelley Reagan le Ven 12 Avr - 17:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-hunger-games-rpg.forumgratuit.org En ligne
Swan J. Kage
- District Dix -
avatar


En savoir plus

MessageSujet: Re: Don't give up on the dream, don't give up on the wanting... ~ [PV Kel' and Rico]   Jeu 11 Avr - 20:42


Don't give up on the dream, don't give up on the wanting...
Swan J. Kage ☂ Enrico Miro ☂ Kelley Reagan


Kelley continue de me fixer. Non, elle n'apprécie pas que je me mêle de sa vie. Normal. Il se passe quelques secondes. Elle me regarde, oui, toujours. A son regard, je me doute qu'elle a compris quelque chose. Mais je souris encore. C'est alors qu'elle me réponds. Elle a changé de voix. Elle ne me parle pas sur le même ton. Elle devient très direct. Elle déballe tout devant moi. Elle me réponds sur la même tonalité que moi, lorsque je l'ai provoquée. C'est un duel de mots.

- Eh bien Swan, je me demande vraiment en quoi ça t'aiderai d'aller en parler à Enrico. Non, en fait je ne me demande rien du tout. J'ai bien compris ce que tu cherches à faire, parce que ce que tu ressens crève les yeux. Désolée de te décevoir ma belle, mais ça ne marchera jamais.

Elle me sourit d'un sourire mesquin. Fière de sa phrase. Fière de sa réponse. Et pour une fois, elle a de quoi. Mon sourire s'efface. Mon visage se ferme. Brutalement. Dans mes yeux, une lueur de colère jaillit. Elle sourit. Ça l'amuse. Mais moi, ça ne me fais pas rire. Non, ça ne me plait pas du tout. En respirant calmement, je me retiens pour ne pas lui faire ravaler son petit sourire. La situation s'est inversée. Je dois reprendre les chose en main. Le déclic se fait alors dans mon esprit. J'ai compris. J'ai pigé pourquoi elle a tant d'assurance. Elle connait mieux Enrico. C'est d'ailleurs pour ça que je voulais aller lui parler. La petite brune croit que, comme elle est plus proche de lui que moi, je n'ai aucune chance. Mais elle se trompe. Je lui montrerai.

Je reprends confiance en moi. Mon visage se rouvre. Un large sourire illumine de nouveau mon visage. Un petit regard malicieux. Oui, je vais lui montrer ! Un cygne se bat jusqu'au bout. Il ne s'avoue jamais vaincu. Je reste là quelques instants encore. Elle me regarde. Elle n'a pas l'air de comprendre. Tant mieux. Tu ne percera plus mes pensées petite. Non, plus jamais. Je lui jette un dernier regard, avant de me retourner.

Je repars en me pressant, dans la direction d'où je suis venu. Je passe par d'autres rues. Je ne connais pas ce District. Il y a trop de maison et d'immeuble ici. Mais je trouverai bien Enrico. Je dois le retrouver avant l'autre peste. Je me dépêche, et je me mets à courir. Et je cours dans tout le District Cinq. Je regarde partout. Et pourtant. Impossible de le trouver. Je passe plusieurs longues minutes à le chercher. Si Kelley le trouve avant moi, je n'aurais plus aucune chance. Je le sais. J'intensifie mes recherches. De longues minutes. Encore. Je tourne la tête et je m'arrête. Là, enfin. Je l'ai trouvé...

Oui, je le vois. Il est tranquille. Assis sur un banc. Il est là, perdu dans ses pensées. Juste trop mignon ! Je reste quelques secondes à le regarder. Kelley n'est pas dans les environ. J'ai de la chance. Je me décide. Je remets bien ma mèche, et je m'avance vers lui. Lui est sur le banc. Je le contourne, de manière à me retrouver à peu près derrière lui est le banc. Je me penche, les bras croisés, sur le dossier du banc. Ma tête est à côté de la sienne. Je la tourne un peu vers lui. Je souris joyeusement, l'air de rien. Je lui lance gaiment une salutation. d'une voix calme mais enthousiaste. Je crois que je l'ai un peu surpris.

- Salut toi ! J'te cherchais justement.


© MISE EN PAGE PAR IMWITHSTOOPID D'ARTSOUL


_________________
Swan J. Kage ¤ District 10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enrico Miro
«you're face to face with the man who sold the world.» - Nirvana.
avatar


En savoir plus

MessageSujet: Re: Don't give up on the dream, don't give up on the wanting... ~ [PV Kel' and Rico]   Ven 12 Avr - 17:12


enrico miro


- cling!

Ma fourchette heurte le sol d'un bruit cristallin. Résultat: ma mère me lance un regard noir. Mon père lui est trop absorbé dans ses pensées pour se rendre compte de ce qui spasse. Comme toujours. Je soupire, élance mon bras droit vers le bas, prends le couvert entre deux doigts, et le remets à sa place, avant de me rendre compte que je viens de tâcher la nappe. Nouveau regard noir. Je me concentre sur mon plat, sachant que l'explosion est toute proche. Mais je sais que par habitude, lever la tête et la regarder dans les yeux est signe de mort. J'ai soif. Je tends le bras vers le pichet blanc. Sauf que pour ne pas faire n'importe quoi, comme renverser toute l'eau ce qui ne ferait qu'empirer les choses, je suis bien obligé de lever le regard. Ok, on y va. Mouvement furtif, j'attrape la poignée du récipient. Ouf. Il ne s'est rien passé. Erreur.

-BAM !

Désormais debout, les poings sur la table, le visage rouge de colère, elle me fusille du regard de toute sa hauteur. Cette idiote m'a fait tellement peur que le pichet s'est brisé en mille morceaux, renversant son contenu sur un beau tapis persan. Évidement, ça ne s'est pas entendu avec tout le boucan qu'elle a fait.
Mon père semble s'éveiller. Oh non ... bien sûr, le tapis. Il y tient beaucoup, énormément même. Ça va barder.

- Tu pourrais au moins t'excuser.

Ça, c'est ma mère toujours aussi adepte des bonnes manières. Resoupir. Enfin, autant faire ce qu'elle dit.

- Je m'excuse, dis-je d'une voix neutre.

Trop neutre pour ma mère. Il est vrai que je ne mets pas beaucoup d'émotion dans ma voix, mais à vrai dire, j'en ai rien à battre de toute cette porcelaine de pacotille.

- Y EN A ASSEZ ! CETTE FOIS ÇA SUFFIT MON FILS! NOUS T'ÉDUQUONS DANS LES BONNES MANIÈRES, NOUS TE NOURRISSONS ET TOI VOILA COMMENT TU NOUS REMERCIES!

Elle s'étrangle à moitié. Elle s'use la voix au moins une fois pas jour. Hm. Il est vrai que je leur suis très redevable. Je caresse mon oreille. Tellement gentils et attentionnés mes parents ... Je lui lance un regard de défi, histoire de la voir s'énerver un peu plus. Au contraire, elle se reprend, et me dit d'une voix un peu plus calme:

- Cette fois, c'en est fini, Enrico. Pars. Allez ! VAS-T'EN!

Je hausse les épaules. Je sais que mon départ n'est pas définitif. On me rappelle toujours au bout de quelques heures.
Je prends mon blouson accroché à l'escalier et sors en claquant bien la porte. Au moins, il fait beau. Il m'est déjà arrivé de m'être fait viré et de m'être retrouvé sous la pluie. Ahlala. J'ai vraiment pas une vie facile.

Je parcours les rues sans but précis. A vrai dire, je ne sais absolument pas cque je vais faire de ma journée. Je m'ennuie déjà. Hum, peut-être pourrais-je rejoindre une connaissance. Oh et puis flemme. Je m'ennuie, mais je ne veux rien faire. Tiens un banc. Parfait pour quelqu'un de feignant comme moi. Je m'assoie, lorsque d'un coup apparaît une blonde à mes côtés. Son visage me dit quelque chose mais ... impossible de me rappeler. Elle me sourit. Je lui réponds. Peut-être va-t-elle me sortir de l'ennui cette jeune fille ...

- Salut toi ! J'te cherchais justement.

Ah oui? Je la regarde, légèrement surpris. Enfin, au moins, jvais moins m'ennuyer. Je me demande ce qu'elle a à me dire. Justement j'ai une langue, suffit de lui demander. Mais quelque chose me retient. Me chiffonne, en fait. Je n'arrive pas à mettre un nom sur ce visage. C'est drôle, et même débile, mais elle me fait penser à un oiseau. Idiot, n'est-ce pas?

- Salut. ça fsait longtemps.

Tellement longtemps que je ne me rappelle plus ton nom, désolé. Mais ça, ça nse dit pas. Et je suis un minimum gentleman, ne l'oubliez pas. Je lui souris. J'ai comme l'impression qu'elle est aux anges.


© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-hunger-games-rpg.forumgratuit.org
Swan J. Kage
- District Dix -
avatar


En savoir plus

MessageSujet: Re: Don't give up on the dream, don't give up on the wanting... ~ [PV Kel' and Rico]   Dim 14 Avr - 17:14


Don't give up on the dream, don't give up on the wanting...
Swan J. Kage ☂ Enrico Miro ☂ Kelley Reagan


Enrico se tourne vers moi. Il a l'air assez surpris. Il me regardait, et avait l'air de réfléchir. Moi je ne bouge pas. Et j'attends une réponse, tout en continuant de sourire. Sa réponse vient, même si ce n'est pas vraiment ce à quoi je m'attendais.

- Salut. ça fsait longtemps.

Il me rends mon sourire. C'est peut-être débile, mais ça me fait trop plaisir. Ce n'est qu'un début. Je reste là sans bouger quelques instants. Puis je me rappelle la raison de ma venue. Kelley n'a pas l'air d’être dans les parages. J'ai toutes mes chances. Je cache ma joie et joue la comédie du mieux que je peux. Je suis plutôt douée pour ça. J'ai la grâce d'un cygne... Je me relève tranquillement de ma place. Je fais le tour du banc, et viens m'asseoir à coté d'Enrico. Je lève le regard au ciel, l'air innocent, et commence à parler. Je parle calmement. Un peu comme si.. Je parlais d'un fait divers, que tout le monde connaissait. Mais je sais très bien que non.

- Au fait ! Tu sais, j'ai croisée Kelley tout à l'heure. Elle était avec un mec.. J'arrête de parler un instant. Ils avaient l'air proches... Très très proche en fait. Ils étaient trop mignons tous les deux.

Je jette un regard vers Enrico, assez discret. Sur mon visage apparaît un sourire à peine perceptible. Ça y est, je lui ai dit. C'est vrai que je ne le connais pas vraiment, mais je suis sur que ça va le faire réagir. C'est obligé. Lui et Kelley sont, eux aussi, proches. Il a l'air d'abord surpris... Puis, son visage se ferme brutalement et il se détourne. Zut, ça va pas m'aider ça. Je me penche un peu vers lui, pour voir si son visage a changé, ou s'il est toujours aussi refermé sur lui-même. Mais peu à peu, son visage se détend, et il se tourne un peu vers moi. Ah quand même! Maintenant reste à voir comment il va réagir. Je décide d'enfoncer l'autre brunasse un peu plus, on sait jamais, si elle débarque. Je décide de prendre un ton ironique, ma spécialité.

- Kelley et toi vous êtes amis non? Elle t'en a pas parlé?



© MISE EN PAGE PAR IMWITHSTOOPID D'ARTSOUL


_________________
Swan J. Kage ¤ District 10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enrico Miro
«you're face to face with the man who sold the world.» - Nirvana.
avatar


En savoir plus

MessageSujet: Re: Don't give up on the dream, don't give up on the wanting... ~ [PV Kel' and Rico]   Mar 30 Avr - 18:48


enrico miro

Elle me regarde, ravie, et viens s’asseoir à mes côtés. Je ne bouge pas, mais j'ai comme l'impression qu'elle veut se rapprocher de moi. Je souris, amusé par la situation. L'air innocent, elle commence à parler, calmement, les yeux au ciel.

- Au fait ! Tu sais, j'ai croisée Kelley tout à l'heure. Elle était avec un mec ...

Mon sourire se fige. Et disparaît. Kelley. Une fille charmante. Tellement adorable que je l'ai rencontrée à la centrale, une arme pointée sur moi. Trop mignon. On s'était promis de se revoir ... Je soupire. Ça ne s'est jamais fait. Et apparemment, elle est passée à quelqu'un d'autre. Elle me plaisait bien pourtant. Elle avait du caractère, et ne ressemblait en rien aux nunuches qui me servent de voisines.

- Ils avaient l'air proches... Très très proche en fait. Ils étaient trop mignons tous les deux.

Ok. Je me demande si elle m'a oubliée Kelley. Après tout, elle ne s'attendait quand même pas à ce que moi, fils de richou j'aille la voir? C'est elle l'aventurière, pas moi. Mais visiblement, elle a rencontre quelqu'un en route ... J'aimerais bien le voir ce salaud. Oui, je l'appelle salaud, alors qu'entre Kelley et moi, et bien il n'y a ... rien. Peut-être que j'espérai une évolution dans nos relations. Ou peut-être que c'est moi le salaud dans l'histoire, et que je m'accapare les gens. C'est vrai qu'elle est libre après tout ... Je n'suis pour elle qu'un simple ami. Peut-être même une connaissance.
Je me détourne de ... je ne sais toujours pas son nom. Toujours est-il que sa vue m'est insupportable. Quoique. Autant passer à autre chose. Elle est plutôt mignonne après tout. Je souris intérieurement. Je ne changerai donc jamais. Je serais pour toujours, un beau coureur de jupons. Bah, qu'importe. Si on ne peut plus s'amuser ...
Je reviens vers elle, et lui adresse un grand sourire. Elle me réponds, les yeux pétillants, puis prend un ton ironique:

- Kelley et toi vous êtes amis non? Elle t'en a pas parlé?

Oooh. Je comprends. Elle ne veut pas que Kelley et moi soyons ensemble. Tant mieux, parce que moi non plus! Surtout si elle va voir des mecs à droite à gauche.
Je regarde la fille droit dans les yeux, la fixe intensément, et lui souris:

- Quelle importance ? Nous aussi on peut s'amuser.

A ces mots, elle rougit légèrement. Je m'avance doucement vers elle, le sourire aux lèvres. Là, je la prends dans mes bras, et la serre fort contre moi. Je sens son souffle rapide contre mon torse. Je peux même entendre son cœur s'emballer. Je dépose un baiser, léger, sur son front doux. Elle relève la tête, me sourit lorsque son regard se fige. Elle se reprend en souriant encore plus qu'avant (si c'est possible), et m'indique du doigt quelque chose derrière moi. Je me retourne, et je la vois.

Kelley. Tiens, tiens. Comme c'est ballot. C'est drôle quand même. Je perds tout espoir de la voir, alors je me rabats sur une autre fille, et voila qu'elle revient. Désolée chérie, chacun son tour! Je lui adresse un petit sourire ironique. Ça a l'air de l'énerver encore plus. J'ai comme l'impression qu'elle va bientôt nous faire une scène. Je tâte dans ma poche. C'est bon, je suis paré: j'ai des mouchoirs. Je me détourne d'elle, et prend la main de la jolie blonde. Nous commençons à partir, lorsque derrière nous, des paroles vociférantes surgissent.

Kelley. Quand elle a quelque chose à dire, elle le dit. Alors vas-y ma chérie, déballe ton paquet.



© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-hunger-games-rpg.forumgratuit.org
Areva N. Morrison
« this is the end, hold your breath and count to ten. »
avatar


En savoir plus

MessageSujet: Re: Don't give up on the dream, don't give up on the wanting... ~ [PV Kel' and Rico]   Mer 1 Mai - 12:10

Kelley Reagan
« Attitude? Vénère! »


•| De la poussière vole autour de moi. Je marmonne, tente de contenir ma frustration. J'ai reconnu ses pas. Les traces du passage de l'autre blondasse. Je ne sais absolument pas comment, mais elle a réussi à me devancer. Et ça m'agace au plus haut point. Ça ne va pas se passer comme ça. Elle doit être passé par là il y a environ deux minutes. Et en courant comme une folle, ce qui explique que l'air soit empli de poussière. En serrant les dents, les yeux piquants à cause du sable, je m'élance en suivants ses traces. La prochaine personne qui essayera de m'énerver risque de passer un sale quart d'heure.

•| Je commence à ralentir. Je sais que je ne suis plus très loin. Je le sens, je le sais. Et j'ai raison. Deux minutes à peine plus tard, je l'aperçois. Il est assis sur un banc, seul. Mais le bref sourire qui était apparu sur mes lèvres disparaît aussi vite qu'il est apparu. Non. Il n'est pas seul. Swan est avec lui. Et si je ne l'ai pas remarqué dès le début, c'est parce qu'elle est quasiment sur ses genoux. Et ça à l'effet de m'agacer prodigieusement. Je ne sais pas vraiment pourquoi, mais j'ai bien envie de sauter sur la blonde pour l'égorger. D'ailleurs, je ne sais pas ce qui me retient. Peut être le fait qu'Enrico s'est détourné d'elle, et qu'il ne la regarde même pas? Sûrement. De l'endroit où je suis, je vois tout ce qui se passe, dans les moindres détails, sans qu'on puisse me voir. C'est un avantage, et je compte bien en profiter.

•| J'observe, je n'entends pas ce qu'ils se disent. L'autre blondasse à les yeux pétillants, elle semble aux anges. Et quand Enrico se tourne finalement vers elle, et qu'il lui fait un grand sourire, la blonde donne l'impression qu'elle va s'évanouir, et ma frustration se transforme en fureur. Pourtant, je suis toujours incapable de faire le moindre mouvement, alors que je meurs d'envie d'aller mettre un claque à Barbie. Il se rapproche encore d'elle et lui souffle quelque chose à l'oreille, va même jusqu'à la prendre dans ses bras. Alors que je bous intérieurement, je me rappelle soudain d'une phrase qu'on m'a dite un jour: "Attitude? Vénère!" C'est peut être le moment d'écouter ce sage conseil. Au moment où Enrico se redresse pour lui plaquer un baiser sur le front, je me redresse et sort de ma cachette. Il est temps que je me fasse entendre.

•| C'est Barbie qui me voit la première. Son visage se fige, et en tremblant un peu, elle me pointe du doigt. Enrico se retourne vers moi, et quand nos regards se croisent, il a un petit sourire mesquin. Et là, ma fureur se décuple pour de bon. Quand il se retourne et qu'il fait mine de partir, la main de la blonde dans la sienne, j'explose. Je me rapproche d'eux, en véritable furie.

- Eh, Blondie! Je parie que t'as déjà commencé à essayer de créer des embrouilles? J'y crois pas! Tu peux pas t'en empêcher hein? Faire souffrir les autres, c'est ta principale activité pas vrai? Seulement, cette fois-ci, je ne te donnerais pas ce plaisir. Amusez-vous bien tous les deux.

•| Plus que jamais énervée, je me détourne et fait mine de m'en aller. J'entends que l'un des deux m'a suivie, et je me fige. Je parie que c'est Swan. C'est quasiment sûr, elle ne va pas se laisser marcher sur les pieds comme ça, si? Ou alors, c'est Enrico, qui va faire son chevalier servant, Ken luttant pour l'honneur de Barbie. Je ne sais toujours pas qui s'est approché, en restant pourtant à une bonne distance. Et je n'ai aucune envie de me retourner pour le savoir.


fiche par century sex.


Spoiler:
 

_________________
/! FORUM EN RECONSTRUCTION /!


Dernière édition par Kelley Reagan le Mer 1 Mai - 20:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-hunger-games-rpg.forumgratuit.org En ligne
Enrico Miro
«you're face to face with the man who sold the world.» - Nirvana.
avatar


En savoir plus

MessageSujet: Re: Don't give up on the dream, don't give up on the wanting... ~ [PV Kel' and Rico]   Mer 1 Mai - 14:42


enrico miro


- Eh, Blondie! Je parie que t'as déjà commencé à essayer de créer des embrouilles? J'y crois pas! Tu peux pas t'en empêcher hein? Faire souffrir les autres, c'est ta principale activité pas vrai? Seulement, cette fois-ci, je ne te donnerais pas ce plaisir. Amusez-vous bien tous les deux.

Je me retourne, amusé par sa colère. Malheureusement, je n'ai pas le temps de voir son beau visage furieux, elle me donne déjà le dos. Voyons, Kelley, ne te mets pas sur tes grands chevaux ... Je m'avance vers elle, sans trop m'approcher, et lui lance:

- tu sais que t'es encore plus mignonne quand tu t'énerves?

Je pars dans un grand éclat de rire, ma tête s'en va en arrière. Impossible de me contrôler, de m'arrêter. C'est tellement drôle ... Rooh, je l'ai vexée. Elle l'a mal pris. Cette réplique qui pouvait sembler ironique, moqueuse, ne l'est en fait pas du tout. J'ai vraiment pensé ce que j'ai dit ... Mais ça, ça reste dans ma tête.

Je m'avance un peu plus vers elle, et pose une main sur son épaule. Elle se tourne à peine. Elle est vraiment fâchée contre moi. Ou contre ma nouvelle amie. Ou contre nous deux. Peu importe. Je ne veux pas que ça dure. Je m'approche un peu plus. J'ai à présent mes deux mains sur ses épaules, ma bouche à quelques centimètres de sa nuque. Mes pensées divaguent. J'ai bien envie de la prendre dans mes bras. Quoique. J'aimerais savoir qui est ce mec, s'il est réel. Car selon Kelley, la blonde pourrait très bien raconter n'importe quoi. Je ne sais pas qui croire. C'est vrai que je connais depuis plus longtemps que cette fille à la mèche bleue surgie de nulle part. Mais elle avait l'air tellement sûre d'elle ... Impossible que ce soit un mensonge. Elle a vu quelque chose. Et j'aimerais savoir quoi.

Elle ne bouge toujours pas. Elle attend. C'est alors que j'entends un soupir. Un soupir ... d'impatience. Mais il ne vient pas de Kelley. Il vient de l'autre. La blonde dont je ne connais pas le nom. Je l'avais presque oubliée. Je suis désolée pour elle. Je ne sais pas vraiment où j'en suis. Je sais bien que je ne suis pas quelqu'un de bien. Je lui fais du mal. Je la prends dans mes bras, et après je vais en voir une autre. Une autre que je connais vraiment. Une autre pour qui les sentiments que j'éprouve à son égard me sont encore difficile à cerner. Je ne sais pas ce qu'elle me fait Kelley. Ce qui est sûr, c'est que je n'avais jamais ressenti ça auparavant.

- Allons, Mademoiselle, et si vous m’expliquiez un peu ce qui s'est déroulé en mon absence avec cet autre jeune homme ? murmurai-je à son oreille.

Je la sens tressaillir entre mes mains. Je la serre plus fort, mais elle se dégage de mon emprise. Elle se retourne, le visage inexpressif. Je n'aime pas la voir comme ça, ne pas savoir à quoi elle pense. Ça me fait mal.



© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-hunger-games-rpg.forumgratuit.org
Areva N. Morrison
« this is the end, hold your breath and count to ten. »
avatar


En savoir plus

MessageSujet: Re: Don't give up on the dream, don't give up on the wanting... ~ [PV Kel' and Rico]   Mer 1 Mai - 16:08

Kelley Reagan
« Lost »



- Tu sais que t'es encore plus mignonne quand tu t'énerves?

•| Bon, maintenant au moins, je suis fixée. C'est Enrico qui m'a suivie. Et quand je l'entends éclater de rire, fier de sa petite phrase ironique, je me renferme un peu plus sur moi même. Maintenant, fini la fureur dévastatrice. Elle a été remplacée par un autre sentiment, qui n'est pas moins dangereux: la colère froide. Et je ne sais même plus contre qui je suis en colère. Contre Barbie? Contre Enrico? Contre les deux? C'est vraiment frustrant de ne plus savoir où on en est. Je sens une main se poser sur mon épaule, et me raidis immédiatement. Ça se complique... Je résiste à l'envie de me tourner pour lui lancer une phrase qui lui ferait l'effet d'une douche glacée. Je m’efforce de rester calme. Je ne veux pas le blesser. Il se rapproche encore et sa deuxième main rencontre mon épaule. Puis, plus rien. Je ne bouge pas, lui non plus. Je ne sais plus vraiment quoi faire. Est-ce que je dois me retourner pour lui en coller une, ou juste me taire pour éviter d'exploser? J'opte pour le silence. Je préfère ne rien dire, sous l'effet de la colère, je risque de dire quelque chose que je regreterais plus tard. J'entends un soupir impatient. C'est Barbie qui attend son prince charmant, qui est occupé à... À quoi d'ailleurs? À m'énerver encore plus? Si c'est ça, il a gagné. Mais il se rapproche encore et quand sa bouche arrive à côté de mon oreille, il murmure.

- Allons, Mademoiselle, et si vous m’expliquiez un peu ce qui s'est déroulé en mon absence avec cet autre jeune homme?

Je tremble violemment et me dégage. Swan lui a tout dit, mais il semble hésiter encore à la croire. Après tout il la connait à peine. Et il veut savoir ce qui s'est passé entre Loup et moi. Hum. Je me demande pourquoi, mais la réponse me vient immédiatement. Seulement, elle me paraît... Étrange. Serait-il jaloux? J'ai un léger sourire. Mais je ne vais pas le laisser voir. Quand je me tourne vers Enrico, j'affiche un masque d'impassibilité. Et ça à l'air de le contrarier. Je m'empêche de sourire, et pourtant, j'en meurs d'envie. Il me fait rire avec son visage crispé. Heureusement qu'il y a la blonde derrière, son visage est presque effrayant, ça m'empêche de partir pour un fou rire. Je plonge mon regard dans celui d'Enrico, et je vois qu'il ne sait plus quoi penser.

- Pourquoi je le ferais? Il y à même pas deux minutes, tu étais en train de partir avec ta copine blonde, même après m'avoir vue. Et maintenant, tu délaisse la blonde, et tu viens vers moi pour me demander ça. Et si tu commençais par m'expliquer en quoi ça t'interresse?

Il a l'air.. Perdu. Il ne sait plus vraiment comment réagir. Pris au piège. Je m'autorise enfin un léger sourire, pour qu'il sache que je ne cherche pas à l'énerver, mais que je veux absolument obtenir une réponse à ma question. Et même si pour le moment il a l'air troublé, je suis sûre qu'il va y répondre. J'attends.



fiche par century sex.

_________________
/! FORUM EN RECONSTRUCTION /!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-hunger-games-rpg.forumgratuit.org En ligne
Enrico Miro
«you're face to face with the man who sold the world.» - Nirvana.
avatar


En savoir plus

MessageSujet: Re: Don't give up on the dream, don't give up on the wanting... ~ [PV Kel' and Rico]   Jeu 2 Mai - 10:14


enrico miro


- Pourquoi je le ferais? Il y à même pas deux minutes, tu étais en train de partir avec ta copine blonde, même après m'avoir vue. Et maintenant, tu délaisse la blonde, et tu viens vers moi pour me demander ça. Et si tu commençais par m'expliquer en quoi ça t’intéresse?

Ah. Il s'est donc bel et bien passé quelque chose. Et elle refuse de me dire quoi que ce soit. A croire que ce que disait l'autre ... est vrai. Mon visage se ferme de plus en plus. J'ai une mauvaise impression. L'impression qu'elle n'est plus la même. Qu'elle a changé. Et que je la connais mal. Je n'aime pas ça. La Kelley que j'ai rencontrée il y a quelques mois n'était pas comme ça. Elle était plus ... répondante. Elle me souriait, rigolait avec moi. Aujourd'hui, elle tire la gueule comme pas possible. Ok, j'étais avec l'autre mais c'est pas une raison ... Je vois qu'elle aussi me connaît mal. C'est drôle, mais je croyais qu'elle avait deviné qui j'étais vraiment. Un coureur de jupons. Mais non. Elle le découvre, apparemment.

Elle me sourit légèrement. Je n'y réponds pas. Le fait qu'elle ne veuille rien me dire m'insupporte. A croire qu'elle ne me fait pas confiance. Ou alors qu'elle a peur de ma réaction. De la vérité.
Je la fixe du regard. Elle attend toujours. Une réponse. Et que veut-elle que je lui réponde, hein, ma chère princesse ? Je me détourne d'elle, et rejoins la jolie blonde. Comme elle voudra. Si elle veut jouer, qu'elle joue. Mais moi, je ne respecte jamais les règles. Je suis ce qu'on appelle un tricheur.

- Très bien, Miss, comme tu voudras. On te laisse toi et tes amours. Bonne journée.

J'entoure la bonde de mon bras, et ensemble nous nous éloignons de Kelley. Je remarque alors un collier autour du cou de ma voisine, sur le quel est écrit un mot: "Swan". Ça y est, je connais son nom. Swan. J'aime beaucoup. Je lui souris, et nous continuons notre marche, laissant Kelley derrière nous.

Nous avançons, et nous enfonçons entre les arbres. Il fait beau aujourd'hui. Je commence à avoir chaud. Je délaisse Swan un instant, et ôte ma veste. Je la rejoins en quelques foulées et reprenons notre chemin. Nous arrivons à un autre banc, entouré d'arbres en fleur. C'est beau le printemps.

- Voila. On sera mieux ici, sans cette furie, lui dis-je en souriant.

Elle me regarde amusée, et me rends un sourire éclatant. Elle est vraiment jolie. J'avance ma main vers ces cheveux blonds. Ils sont très doux, soyeux. Vraiment agréables au toucher. Je passe plusieurs minutes à les contempler, émerveillé. Elle ne bouge pas, reste immobile et silencieuse. Savourant l'instant présent. Puis, elle se blottit dans mes bras. Je la laisse faire. Elle ne m'est pas désagréable après tout. Finalement, Kelley, n'était pas celle que je croyais. Bah. Chacun sa vie, chacun sa route, son chemin.
Nous restons je ne sais combien de temps comme ça. Je me surprends à fermer les yeux. Bah autant s'endormir. Alors, je m'endors, la tête appuyée contre celle de Swan.

- l'inconscience -


Mes rêves sont agités. Profondément idiots. C'est vrai quoi, pourquoi Kelley a-t-elle les cheveux verts et des serpents qui lui sortent du crane? Tout ceci est débile. Je n'aime pas ce genre d'hallucination. Une autre Kelley apparaît. Ah, celle-ci est normale. En apparence du moins. Elle me sourit, puis me jette un regard carnassier, l'air de dire "ne te mêles pas de ce qui ne te regarde pas ". Puis je la vois partir et se jeter dans les bras d'un inconnu sans visage. Je ne vois de lui qu'une ombre. Il est grand. Plus grand qu'elle en tout cas.
Et je me retrouve seul.

- réveil -


Le visage de Swan est penché sur moi, l'air soucieux. J'ai dû avoir un sommeil agité. Ça m'arrive tout le temps. Je la regarde d'un air rassurant, pour lui dire qu'il ne s'est rien passé de grave. Elle se détend un peu, mais se crispe aussitôt. Une ombre me cache le visage. Ce n'est pas Swan. C'est Kelley.


© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-hunger-games-rpg.forumgratuit.org
Areva N. Morrison
« this is the end, hold your breath and count to ten. »
avatar


En savoir plus

MessageSujet: Re: Don't give up on the dream, don't give up on the wanting... ~ [PV Kel' and Rico]   Jeu 2 Mai - 13:42

Kelley Reagan
« sentiments contre volonté »



Il décide de ne pas répondre tout de suite. Il se détourne, et va rejoindre Swan, qui paraît soudainement aux anges.

- Très bien, Miss, comme tu voudras. On te laisse toi et tes amours. Bonne journée.

Puis il se retourne, et part sans se retourner, les bras autour des épaules de la blonde. Je reste figée, je les regarde s'éloigner. Je voudrais dire quelque chose, le retenir. Mais mes mots ne sortent pas. Ils s’étranglent dans ma gorge. Je viens de réaliser que je ne le connais pas aussi bien que je croyais. Je reste immobile longtemps. Des minutes, des heures. Je ne sais pas. Je fixe l'endroit où ils ont disparus. Mon esprit est embrumé, ma colère est retombée peu à peu, laissant place à un vide d'émotions terrifiant. Puis le monde revient brusquement, et en une seconde, je retrouve tous mes sentiments, mêlés. Colère, frustration, déception, regrets. Et tellement d'autres que je n'arrive pas à déterminer, ils défilent, évoluent. Mais un est plus fort que les autres: l’incompréhension. Je ne comprends pas comment j'ai pu perdre mon sang froid à ce point. Jamais, de toute ma vie, je n'avais pas réussi à garder le contrôle. Et pourquoi je n'avais pas réussi? Jalousie. Je secoue la tête. Non. Impossible. Pas à ce point là... Si? Non. Je suis perdue, et plus que jamais frustrée. Maintenant, je n'ai plus qu'une envie: les retrouver. Enfin, plutôt le retrouver. Pourquoi? Je ne sais pas. On verra bien.

J'ai mal aux jambes, mais ce n'est pas important. J'ai chaud, vraiment chaud, mais je n'en ai rien à cirer. Je ne pense plus qu'à une seule chose, c'est presque une obsession. Je dois lui parler. M'excuser. Je grimace. J'ai vraiment horreur d'avouer que j'ai tort. Et le plus souvent, je préfère oublier que j'ai pu me tromper. Mais là, impossible. C'est gravé noir sur blanc dans ma mémoire. Et je dois l'avouer, c'est gênant. Je préférerai oublier tout ça, et m'enfuir. Je pourrais encore tourner les talons et disparaître. Mais... Non. Trop tard. Ils sont tous les deux assis sur un banc entouré de fleurs, à une quinzaine de mètres de moi. Je ne peux plus bouger, je suis de nouveau pétrifiée. La tête posée sur l'épaule de Swan, Enrico a les yeux fermés. Il.... Dort? Oui. Et il semble avoir le sommeil agité. Swan le surveille avec le regard inquiet. Je sens une bouffée d'agacement m'envahir. Mais je secoue la tête et chasse aussitôt ce sentiment. Pas question de perdre une nouvelle fois mon sang froid. Je frissonne encore au souvenir de la terrible colère froide qui m'avait envahie. Non. Plus jamais je ne perdrais le contrôle.

Je ne sais pas combien de temps je suis restée à les observer, sans esquisser un geste. Des secondes, des minutes, des heures peut être? Et quand je décide enfin de m'avancer, je ressens un calme incroyable m'envahir. Ma fureur douchée, je retrouve mon tempérament normal. Alors que je ne suis plus qu'à quelques pas d'eux, Swan lève les yeux et se pétrifie. Elle croyait sûrement en avoir fini avec moi. Raté ma jolie. Tu ne te débarrassera pas de moi aussi facilement. Un mouvement attire mon attention. Enrico. Il cligne des paupières, à cause du soleil. Je me penche un peu vers lui, et mon ombre lui apporte un peu d'obscurité. Quand il finit par voir qui est penché au dessus de lui, il écarquille légèrement les yeux. Il ne devait pas s'attendre à me voir là.

- Salut.

Il cligne une nouvelle fois des yeux. Il me prend pour une illusion ou quoi? Puis, un léger sourire s'affiche sur ses lèvres. Je ne me laisse pas distraire.

- J'aimerai te parler.


Son sourire s'étend encore. Je lui déballerais bien tout ce que j'ai sur le cœur, là, maintenant. Mais la présence de Blondie me gène. Je lui lance un coup d’œil furtif.

- En privé.

Si Enrico continue à afficher un sourire, le visage de Swan s'est fermé, et ses yeux lancent des éclairs. Le jeune homme se détache d'elle, il se lève et passe une main dans ses cheveux. Je regarde une dernière fois Swan, un sourire triomphant sur les lèvres. Je sais que ça va véritablement l'agacer. Et ça marche au delà de mes espérances. Son regard reflète une colère grandissante. Elle articule en silence. Tu ne gagnera pas. Mon sourire s'élargit, et je relève fièrement la tête. On parie? Puis je me détourne d'elle, sans attendre de voir si elle voulait ajouter quelque chose. Enrico ne semble pas avoir remarqué notre échange silencieux. Passant devant lui, je cherche un endroit où je pourrais lui parler en paix. Je finis par trouver. Entre des arbres, un endroit ensoleillé. Et d'ici, on aperçoit plus Swan. Et ça me met de bonne humeur. Je me retourne et sursaute. Enrico est moins loin de moi que je le pensais. Bon. Je prends une inspiration.

- Je suis désolée. Vraiment. J'ai perdu mon sang froid... Et je ne sais même pas pourquoi. Alors je te le dis. Je suis désolée.

Minable comme phrase. Mais je suis tellement dépitée que je me trouve incapable de dire autre chose. J'ai perdu mon sang froid... Et je ne sais même pas pourquoi. Mensonge. Je sais très bien pourquoi. Mais je refuse de me l'avouer. C'est aussi simple que ça. Sauf qu'avec les sentiments, rien n'est jamais simple. Je le sais mieux que personne.


fiche par century sex.

_________________
/! FORUM EN RECONSTRUCTION /!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-hunger-games-rpg.forumgratuit.org En ligne
Enrico Miro
«you're face to face with the man who sold the world.» - Nirvana.
avatar


En savoir plus

MessageSujet: Re: Don't give up on the dream, don't give up on the wanting... ~ [PV Kel' and Rico]   Jeu 2 Mai - 16:59


enrico miro


Un visage me fait de l'ombre. Un visage familier. Je cligne des yeux. Une jeune fille légèrement penchée vers moi, de boucles brunes me caressant les joues.

- Salut.

On s'est pas déjà dit bonjour ? Je lui souris. Elle n'en tient pas compte, elle se concentre sur son objectif. Ce qui fait s'élargir mon sourire.
Elle revient. La Kelley que je connais. Elle revient vers moi. Celle qui va droit au but, qui se concentre de son mieux, qui ne se laisse pas distraire. Celle qui ne perd pas son contrôle comme tout à l'heure. C'est comme une nouvelle rencontre.

- J'aimerai te parler.

J'ai mal aux joues tellement mon sourire est grand. Je dois avoir l'air débile. Peu importe. Je suis content. Heureux, même.

- En privé.

Son regard se dirige vers une personne derrière moi. Qui ? Je me retourne et l'aperçois. La jolie blonde. Swan. Trop absorbé par Kelley, je l'avais oublié. Je ne sais pas vraiment où j'en suis avec ces deux-là. J'apprécie Swan. Quoiqu'on ne s'est pas vraiment parlé. Mais j'apprécie aussi Kelley. Avec qui j'ai déjà partagé quelques moments. Sauf que ces deux-là ne s'aiment pas. Les filles ... toujours aussi compliquées. Je souris à ma jolie blonde, et me détourne d'elle pour rejoindre la brune. La main dans les cheveux, je la regarde. Elle a mûri. Elle fait plus ... femme. Pas qu'elle faisait gamine avant. Juste adolescente. Elle a l'air plus sûre d'elle. Plus jolie aussi. Je souris intérieurement. Moi je serais toujours le même. Je ne grandirais jamais.

Kelley m'emmène quelque part. En fait, je crois qu'elle ne sait pas vraiment où elle va. Juste qu'elle veut s'éloigner de Swan. Je la suis en silence. Nous arrivons à un petit bosquet qui laisse passer la lumière du soleil. Elle s'arrête, je continue. Je suis si près d'elle qu'elle a un mouvement brusque lorsqu'elle se retourne. Un petit sursaut. Mignon, comme tout. Je lui souris une nouvelle fois.

- Je suis désolée. Vraiment. J'ai perdu mon sang froid... Et je ne sais même pas pourquoi. Alors je te le dis. Je suis désolée.

Je décide de ne pas lui répondre. Pas tout de suite en tout cas. Briser ce silence serait terrible. Sans réfléchir, je la prends dans mes bras. Et la serre fort contre moi. Elle se laisse faire, ne se débats pas. Un bon point.

Le monde tourne autour de nous, et nous ne bougeons pas. J'ai envie de dire qu'on est bien là. Ensemble. Immobiles. L'un contre l'autre. J'ai envie de rester comme ça. Ne pas bouger. Ne rien faire. Que le temps passe et qu'il nous emporte avec lui. Ensemble.

Elle aussi n'a toujours pas bougé. On était bien, mais il faut bien que je mette les choses au clair. Je la desserre de mon emprise, prends son visage entre mes mains pour la regarder droit dans les yeux.

- Kelley.

Elle m'écoute, attentive à ce qui va suivre.

- Kelley. Tu sais ... t'es quelqu'un que j'apprécie. Beaucoup.

Son regard chavire. Un trop plein d'émotion. Je la maintiens fermement. Je ne veux pas qu'elle s'en aille. Pas maintenant.

- Moi, j'ai confiance en toi. J'aimerais que ce soit réciproque.

Elle reste silencieuse, les yeux perdus dans le vague.

- Alors, s'il te plaît, dis-moi. Dis-moi si ce qu'a dit Swan est vrai.

Elle reste de marbre.

- S'il te plaît. Je ne suis pas quelqu'un de méchant. Je ne t'en voudrais pas.

C'est idiot de dire ça. Ça laisse croire qu'il s'est passé quelque chose entre nous. Alors que non. Pas encore.
Je n'en termine pas de la regarder. Elle hésite à répondre.

- Je croyais qu'on était amis.



© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-hunger-games-rpg.forumgratuit.org
Areva N. Morrison
« this is the end, hold your breath and count to ten. »
avatar


En savoir plus

MessageSujet: Re: Don't give up on the dream, don't give up on the wanting... ~ [PV Kel' and Rico]   Jeu 2 Mai - 20:47

Kelley Reagan
« esprit embrumé, confiance accordée. »


Il ne dit rien, il semble ne pas vouloir répondre. Puis, il s'avance, et il m'entoure de ses bras. Je rougis, et je suis contente qu'il ne puisse pas me voir. Il aurait rit, comme la première fois qu'il m'avait vu rougir. Ou peut être pas. Avant de me prendre dans ses bras, il avait sur le visage une expression si grave. Et là, il ne bouge plus, il se contente de me serrer dans ses bras. Je ne bouge pas non plus. Je me sens bien. Le temps défile toujours plus, sans qu'on y fasse attention. Secondes, minutes, heures. Ça nous est égal. Le reste du monde disparait, nous laissant seuls dans un nouvel univers, un monde que seuls nous pouvons voir. Je ferme les yeux et me laisse emporter par ce tourbillon d'émotions.

Au bout d'un temps indéfini, il desserre ses bras, et s'écarte un peu. Je pourrais m'enfuir, disparaître si facilement. Mais non. Je ne peux pas, je ne veux pas. Il prend mon visage dans ses paumes, et plonge son regard dans le mien. Maintenant je suis nerveuse. Pour l'instant, je ne comprends pas pourquoi il a rompu notre étreinte.

- Kelley.

Il va me dire quelque chose d'important, ou au moins qui a de l'importance pour lui. Je me met à redouter ce qu'il va me dire, mais je reste attentive. Je veux savoir.

- Kelley. Tu sais ... t'es quelqu'un que j'apprécie. Beaucoup.

Ouh. Un flot d'émotions me submerge sans que je puisse lutter. Les larmes me montent aux yeux, mais heureusement, c'est une des seules choses que je peux encore contrôler.

- Moi, j'ai confiance en toi. J'aimerais que ce soit réciproque.


J'ai confiance en toi. Mais je ne peux pas lui dire maintenant. Les sons s'étranglent dans ma gorge. Je ne peux pas parler, alors je continue d'écouter.

- Alors, s'il te plaît, dis-moi. Dis-moi si ce qu'a dit Swan est vrai.

.
Je m'en doutais un peu, et je ne voulais pas y penser. Mais j'y suis un peu obligée maintenant. Je reste murée dans mon silence. Je ne peux pas.

- S'il te plaît. Je ne suis pas quelqu'un de méchant. Je ne t'en voudrais pas.


Cette phrase a une signification qui m'échappe. Mais je verrais ça plus tard. J'hésite. Je ne peux pas lui dire. Ce serait... Non, impossible.

- Je croyais qu'on était amis.


Il le croyait. Il ne le croit plus maintenant? Il doute de mon amitié? Je suis légèrement vexée. Je sais qu'il ne va plus parler maintenant, que c'est à mon tour. Et j'aimerais en être capable. Mais pour l'instant c'est impossible. Je ferme les yeux, je réfléchis, j'analyse. Peut être que je ne devrais pas. Je prends une inspiration, comme à chaque fois qu'il faut que je dises quelque chose qui me pèse.

- Il s'appelle Loup. Je l'ai rencontré il y a quelques semaines. Je pense qu'il a eu ce qu'on pourrait appeler un coup de foudre, vu qu'il ne me connaissait à peine quand il m'a embrassée. Depuis quelques heures en fait. Ou quelques minutes. Je ne me souviens pas des détails de temps.

Je marque une pause. Tout lui révéler est dur, vraiment compliqué, et j'ai l'impression que je pourrais commencer à pleurer, sans m'en rendre vraiment compte. Je n'arrive pas à savoir ce qu'Enrico pense, et c'est frustrant. Je suis envahie d'émotions, complétement bouleversée. Mais j'ai commencé. Maintenant, il faut que je finisse.

- Et je l’aime. Énormément. Mais... Je me suis rendue compte que...

Je reste bloquée sur ma phrase, les larmes aux yeux. Il faut que je termine, que je trouve la force de finir mon récit. Un larme coule sur ma joue, mais je m'en fiche. J'ai honte aussi. En disant ces mots, je vais trahir Loup en quelque sorte. Et c'est vraiment douloureux. Mais je peux plus reculer. J'ai trouvé les mots justes.

- Je tiens plus à toi qu'à lui.




fiche par century sex.

_________________
/! FORUM EN RECONSTRUCTION /!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-hunger-games-rpg.forumgratuit.org En ligne
Enrico Miro
«you're face to face with the man who sold the world.» - Nirvana.
avatar


En savoir plus

MessageSujet: Re: Don't give up on the dream, don't give up on the wanting... ~ [PV Kel' and Rico]   Ven 3 Mai - 11:05


enrico miro


- Il s'appelle Loup. Je l'ai rencontré il y a quelques semaines. Je pense qu'il a eu ce qu'on pourrait appeler un coup de foudre, vu qu'il ne me connaissait à peine quand il m'a embrassée. Depuis quelques heures en fait. Ou quelques minutes. Je ne me souviens pas des détails de temps.

Ça y est, c'est fait. Elle a avoué. Je ne sais pas à quoi je m'attendais. Une petite lumière en moi, espérait que ce soit faux, que Swan ait raconté des salades. Mais non. La petite lumière s'est éteinte.

Loup. J'aimerai le voir. Voir à quoi il ressemble. Je n'sais pas pourquoi, mais j'imagine une brute. Peut-être parce qu'il a un nom d'animal. Je ne l'aime pas. Je ne l'ai jamais vu, mais son nom me suffit. C'est peut-être ça, la jalousie. Je n'avais jamais connu ça auparavant. On était plus jaloux de moi, que moi jaloux des autres.
Trop d'émotions. J'ai rencontré la jalousie, la colère, la frustration et ... l'amour. Je crois qu'on appelle ça comme ça. Je réalise une chose que je n'avais jamais réalisé. J'aime quelqu'un.

Et ils se sont embrassés. Je ferme les yeux. J'imagine la scène. Kelley dans les bras d'un homme sans visage. Je vois l'homme se pencher, et rencontrer les lèvres de celle ... que j'aime. Je serre les poings. Cette scène m'énerve. Je ne veux pas l'admettre. Je ne veux pas qu'elle retombe dans les bras de cet homme. Loup. J'aimerai en savoir plus sur lui. Son nom. Un prédateur. Un monstre à mes yeux. Et pour elle, qui est-il ?

- Et je l’aime. Énormément. Mais... Je me suis rendue compte que...

J'ouvre les yeux. Elle l'aime. Ils s'aiment. Pour une fois qu'une fille m'échappe. Il faut bien un début à tout. Un sourire amer se dessine sur mon visage. C'est ma faute. C'est moi qui lui ait demandé d'avouer. Et elle l'a fait. Maintenant, je ne peux que m'en prendre à moi-même pour avoir voulu savoir.
J'aurais préféré ne jamais croiser la route de Swan. J'aurais revu Kelley comme une amie, sans jamais me douter de quoi que ce soit. Et ça aurait été mieux ainsi.

Une larme coule le long de sa joue. Bouleversée. J'ai envie qu'elle revienne dans mes bras. Mais elle est avec un autre ...

- Je tiens plus à toi qu'à lui.

Choc. J'écarquille légèrement les yeux, sous l'effet de la surprise. Je ne m'y attendais pas. Alors ce Loup ... pour elle, ce n'était qu'une aventure.
Des larmes tombent de ses yeux noisettes. Je les essuie du bout des doigts. Je lui souris tendrement. Je m'approche d'elle un peu plus, et écarte mes bras.

- Allez viens-là.

Elle vient et se réfugie à l'intérieur. Je la garde contre moi. Je crois que ces sanglots ont diminués. Qu'elle ne pleure plus. Alors, je lui relève la tête,et la regarde droit dans les yeux. Elle est si belle ...

- Mademoiselle, je crois que je vous aime.

Et sans lui laisser le temps de réagir, je me penche vers elle. Et mes lèvres entrent en contact avec les siennes. Je ne réfléchis plus. Tout ce qui m'importe c'est elle. C'est la première fois qu'un baiser me fait un tel effet. Mais il ne peut pas durer une éternité.
Je me recule légèrement la regarde. Je n'aurais peut-être pas dû. Mais elle m'a bien fait une déclaration tout à l'heure non? Enfin, ça ressemblait à une déclaration, en quelques sortes. Je suis un ignorant de l'amour. Je n'y connais rien.

J'attends. Qu'elle me dise quelque chose. Pitié, Kelley! Je la regarde encore et encore. Lorsque j'entends des pas derrière mon dos. Je me retourne. Swan. La jolie blonde. Et vu son expression sur le visage, elle a tout vu.

Je me rapproche de Kelley. Et j'attends l'explosion.



© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-hunger-games-rpg.forumgratuit.org
Swan J. Kage
- District Dix -
avatar


En savoir plus

MessageSujet: Re: Don't give up on the dream, don't give up on the wanting... ~ [PV Kel' and Rico]   Ven 3 Mai - 22:59


Don't give up on the dream, don't give up on the wanting...
Swan J. Kage ☂ Enrico Miro ☂ Kelley Reagan


Enrico me regarde. Fixement. Intensément. Droit dans les yeux. Mon cœur commence à battre plus fort. Il me souris et me répond.

- Quelle importance ? Nous aussi on peut s'amuser.

J'ai bien entendu. Mon dieu. Je rougis. Pas trop, j'imagine. Seulement, moi, j'ai l’impression d'avoir les joues en feu. Mon cœur continue de battre. Enrico se rapproche de moi. Tout souriant. Et il me prends dans ses bras. Ma respiration s’accélère. Et il me serre contre lui. Fort. Je dois être rouge comme pas possible. Heureusement qu'il ne me voit pas. Seulement, blottie dans ses bras, il doit sentir mon cœur battre à tout rompre. J'ai l'impression qu'il pourrait sortir de ma poitrine. Enrico dépose légèrement un baiser sur mon front. oh god. J'imagine que c'est l'un des plus beau jour de ma vie. J'ai alors une légère pensée pour l'autre brunasse. Cette fois, j'ai gagné. Je relève la tête et regarde Enrico. Je souris. Aux anges.

Mon regard se fige alors. Sur une forme, que j’aperçois plus loin, derrière Enrico. Alors, je souris encore plus. C'est elle. Kelley. La brunasse. Seulement, elle arrive un peu tard. Et oui. Trop tard, ma belle. Dommage pour toi. Cette partie, je l'ai gagnée. Je la pointe du doigt pour prévenir Enrico, qui me regardait. Il se retourne et la regarde. Il lui sourit, ironiquement. Elle a l'air de bouillir. Peut-être va-t-elle exploser. Ce serai drôle. Je ne pouvais pas rêver meilleure journée. Enrico se tourne à nouveau vers moi, prends ma main, et m'entraine. On commence à partir. Tous les deux. Derrière, j'entends les insultes de l'autre brunasse. Elle explose.

- Eh, Blondie ! Je parie que t'as déjà commencé à essayer de créer des embrouilles ? J'y crois pas ! Tu peux pas t'en empêcher hein ? Faire souffrir les autres, c'est ta principale activité pas vrai ? Seulement, cette fois-ci, je ne te donnerais pas ce plaisir. Amusez-vous bien tous les deux.

Elle m'amuse presque. Tu a tout compris ma belle. Oui, briser des amitiés. Créer des embrouille comme tu dis. Faire souffrir les gens. Oui, j'adore ça. Elle m'a bien dit tout ce qu'elle pensait. Et elle veut me faire croire que ça ne lui fait rien ? Mais ma pauvre, je sais que ça te blesse. C'est pour ça que je le fais. Mon attention se rapporte alors sur le tout premier mot qu'elle m'a dit. Elle m'a appelée... "Blondie" ? J'ai toujours déteste ce style de surnom. Sans ça, je t'aurai peut-être ignoré, brunasse. Mais là. Je me retourne, mais elle commence déjà à partir. Je m’apprête à la rattraper, mais Enrico m'a devancé. Il s'approche mais reste à une bonne distance, avant de lancer à Kelley.

- Tu sais que t'es encore plus mignonne quand tu t'énerves?

Je frissonne un peu à cette remarque. Je ne sais pas trop comment le prendre. Mais les rires d'Enrico dissipent mes doutes. Il voulait surement le dire ironiquement. Pour la chercher. Il s'avance encore un peu vers elle. Et pose une main sur son épaule. Elle ne se retourne pas. Elle a l'air en colère. Il s'approche encore et pose ses deux mains sur les épaules de l'autre brunasse. Qu'est-ce qu'il fait ? Lui et l'autre sont un peu trop proche pour moi. Je soupire. Assez bruyamment pour qu'ils m'entendent, tous les deux. Oui, je suis toujours là. Je sais qu'ils m'ont entendus. Et j'attends. Je ne peux rien faire d'autre. Ils parlent entre eux. Je le vois. Mais je n'entends rien. Je suis trop loin, et ils ne parlent pas très fort. Kelley se retourne et dis quelque chose à Enrico. Il se passe quelques instants, et il se retourne. Il me rejoins, puis lance à l'autre brunasse.

- Très bien, Miss, comme tu voudras. On te laisse toi et tes amours. Bonne journée.

Il me rejoins et m'entoure de son bras. Je souris. Le cygne ne se laisse pas faire. Et aujourd'hui, il a gagné la bataille. Enrico m'entraine, et nous partons tous les deux. Loin de Kelley. Loin de cette brunasse. Oui, je marche. Avec lui. Il me regarde, et me souris. Je lui rends son sourire. Heureuse. Et fière. Nous marchons, ensemble. Seul. Entre les arbres. Il fait beau. Et chaud. C'est une belle journée. Enrico me lâche quelques instants, pour enlever sa veste, puis me rattrape. On continue de marcher encore un peu. Puis on arrive à un banc. Il est entouré de pleins d'arbres en fleurs. C'est beau. Même un peu magique.

- Voila. On sera mieux ici, sans cette furie.

Il me dit ça en souriant. Il est beau, quand il sourit. Je le regarde. Et lui rends son sourire. Il lève sa main et la met dans mes cheveux blonds clairs. Il reste là, à les caresser. A les toucher. Pendant plusieurs minutes, il laisse sa main dans mes cheveux. Moi je ne bouge pas. Je profite de ce moment. Puis je me blottis dans ses bras. Il me laisse faire. Je me sens bien. Heureuse. Détendue. Enrico s'endort, sa tête contre la mienne.

Son sommeil est assez agité. Je le surveille, d'un œil inquiet. Le visage un peut penché sur lui. Puis Enrico se réveille. Il ouvre les yeux. Il me lance un regard rassurant. Je me détends. Tout va bien alors. Je commence à sourire, mais je me crispe soudain. C'est pas possible. Tu ne me lâcheras donc jamais, brunasse ? Oui, Kelley est là, faisant de l'ombre à Enrico. Enrico, qui la remarque, écarquille légèrement les yeux. La petit brunasse parle.

- Salut.

Enrico cligne des yeux. Il sourit. Un petit sourire. Mais c'est un sourire quand même.

- J'aimerai te parler.

Enrico sourit encore plus. Ce qui m'agace. L'autre me lance alors un furtif coup d’œil. Rien que dans ce coup d’œil, on sent la haine que l'on se porte.

- En privé.

Enrico continue de sourire. Moi, mon visage se ferme. Mes yeux bleus brulent. Lancent des éclairs. Oui, je bous. Quand enfin je pense gagner, voilà qu'elle se ramène ! Enrico se détache de moi et se lève. Il passe une main dans ses cheveux. Je le regarde, puis mon regard se pose à nouveau sur l'autre brunasse. Elle me regarde dans les yeux, un sourire triomphant sur le visage. Elle veut me chercher, elle a réussie. Mes yeux auraient pus devenir rouges, tant ma colère grandissait. LA fixant, j'articule en silence. Tu ne gagneras pas. Elle lève la tête, et son sourire grandit. On parie ? Puis elle se retourne. Elle emmène Enrico plus loin. A l'écart. Loin de moi, sans doute.

Là, j'explose intérieurement. Tu me le paierais, brunasse. Qui s'y frotte s'y pique. Je suis une rose pleine d'épines. Un été orageux. Un cygne noir. En colère. Prends garde, les cygnes en colères sont les plus dangereux. Je me lève. Non, je ne vais pas partir. Loin de là. Je me déplace de manière à voir la scène. Je ne vais pas trop près, histoire de ne pas me faire voir. De là où je suis, je n'entends pas ce qu'ils se disent, mais je vois leurs faits et gestes. Et c'est largement suffisant.

Kelley parle. Il y a un instant de blanc. Et Enrico la prend dans ses bras. Mes yeux lancent des éclairs. Il joue avec le feu. Il reste là, l'autre peste dans les bras, pendant un moment. Enfin, il la lâche, pour prendre entre ses mains la tête de Kelley. Ils se regardent droit dans les yeux, et Enrico parle. Kelley lui répond après un court blanc, puis ils échangent des paroles comme ça. Kelley vient alors se blottir dans ses bras. Ces mêmes bras dans lesquels je me blottissais quelques minutes avant. Ma colère monte. Elle atteint son point culminants lorsque j’aperçois l'image que je ne voulais jamais voir. Enrico, et la petite peste. Eux deux, qui s'embrassent. Je ne tiens plus. Je m'approche à grand pas. Entre temps, ils se détachent légèrement.

Enrico m'entend et se retourne. Il me voit, et il comprend que je ne suis plus d'humeur. Il se rapproche de Kelley, et attend. Crois-moi, tu n'aura pas à attendre longtemps. Pendant un instant d'abord, je n'arrive pas à parler. Puis tout sort. D'un coup. Je ne réfléchis même plus. Ma colère dicte mes mots.

- T'es sérieux, là, Enrico ? Ça t'amuse ? Tu me fais croire des choses, tu me fais rêver.. Et c'est pour aller chercher l'amour dans les bras d'une autre ? J'espère que tu t'es bien amusé !

Je ne me contrôle plus. Mes yeux lancent des éclairs. Ce me fait mal de penser ça, mais il ne vaut guère mieux que moi, à jouer avec les femmes. Je me tourne alors vers l'autre petite peste. Mes yeux sont rouges tant ma colère est grande. Je l'aurais bien étripée sur place. Mais j'essaye de rester le plus calme possible. Enfin, "calme"...

- Et toi, la brunasse... Ne croît pas t'en tirer si bien. Je te jure que tu me le paieras !

Je les regarde encore quelques instants, rouges de colère, avant de me retourner et repartir. Ça m'apprendra. C’est bien pour ça que je ne voulais plus faire confiance à personne. Ma pensée se dirige alors vers Kelley. Je serre les dents. Espèce de sale... Je te jure que tu me le paieras. Cette phrase résonne dans mon esprit. Je me vengerai. Je ne sais pas encore comment, mais je trouverai. Tu as énervé un cygne noir, attends-toi à des représailles...


© MISE EN PAGE PAR IMWITHSTOOPID D'ARTSOUL


_________________
Swan J. Kage ¤ District 10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Areva N. Morrison
« this is the end, hold your breath and count to ten. »
avatar


En savoir plus

MessageSujet: Re: Don't give up on the dream, don't give up on the wanting... ~ [PV Kel' and Rico]   Sam 18 Mai - 23:25

Kelley Reagan
« I don't care, I love him. »



Des larmes coulent du coin de mes yeux, roulent sur mes joues, puis tombent pour aller s'écraser en un million de gouttelettes sur le sol. Ma vision est brouillée, je ne vois quasiment rien. Secouée par des sanglots, je commence à paniquer, ne parvenant pas à retrouver mon calme. Puis je ressens un contact sur la joue. Un contact aussi léger qu'une plume. Je relève la tête et mon regard rencontre celui d'Enrico. Il efface mes larmes du bout des doigts tout en continuant de me toiser, les yeux emplis d'un sentiment qu'il ne semble connaître qu'à moitié. Mais qu'il à l'air de vouloir accepter, pour moi. Il écarte les bras, en guise d'invitation.

- Allez viens-là.

Sans vraiment réfléchir, je m'y précipite et me laisse aller contre lui. Les larmes coulent toujours plus, sans que je puisse les arrêter. Je me sens mal, les émotions affluent, toutes différentes à un point inimaginable. Je pleure pour tout à présent. Je pleure pour la peur, pour le joie, pour la honte, pour l'amour. Je pleure pour le mal que j'ai fais aux autres, et pour celui qu'ils m'ont fait. Je pleure pour le passé, le présent et l'avenir. Je pleure pour Loup. Je pleure pour Enrico. Je pleure pour les choix difficiles que j'ai eu à faire, et pour ceux que je ferais un jour.

Je ne sais pas combien de temps nous sommes restés là, lui me serrant dans ses bras, sans un mot, et moi, versant des centaines et des centaines de larmes, sans pouvoir m'arrêter. Mais finalement, mes sanglots ont diminués, les larmes ont cessé de couler, restant pourtant au coin de mes yeux. Puis, doucement, il me relève la tête. Son visage est paisible, ses yeux sont calmes et remplis d'incertitudes. Et d'autre chose.

- Mademoiselle, je crois que je vous aime.

Lorsqu'il se penche vers moi, je comprends ce qu'il veut faire. J'ai un mouvement de recul, il ne s'en aperçoit pas. Non, je ne peux pas, ce serait comme un trahison.. J'aime Loup.. Mais subitement, je n'ai plus la force de résister. Et lorsque ses lèvres entrent en contact avec les miennes, c'est l'explosion. Et je me rends compte d'une chose: Je suis également amoureuse d'Enrico. Et c'est loin d'être facile à gérer. Je sais qu'il faut que je prenne une décision rapidement, afin de diminuer le mal qui sera fait. Mais à l'idée de me séparer de l'un des deux jeunes hommes, les larmes recommencent à couler. Je ne sais pas, je ne sais plus. Je suis perdue.

Quand il se détache un peu de moi, il plonge immédiatement son regard dans le mien. Je ne sais pas comment réagir. Dois-je sourire, ou m'enfuir? Un bruit de pas attire mon attention. Swan. Elle s'approche, l'air furieux. Elle a tout vu, et elle vient réclamer vengeance. Je me sens étrangement lointaine à la scène, j'ai l'esprit embrumé. Enrico se rapproche un peu plus de moi, mais il ne me tient plus sans ses bras. Il attend, le visage inquiet. Quand à moi, tout ce qu'elle pourra me dire ne changera rien. Ses paroles n'arriveront pas à me toucher, à me blesser. J'ai des problèmes plus importants qu'une blonde jalouse.

- T'es sérieux, là, Enrico ? Ça t'amuse ? Tu me fais croire des choses, tu me fais rêver.. Et c'est pour aller chercher l'amour dans les bras d'une autre ? J'espère que tu t'es bien amusé !


Ses yeux lancent des éclairs, elle paraît presque effrayante. Sa colère est immense, mais rien ne peut plus me terrifier que la certitude que j'ai eu tout à l'heure. Puis elle se tourne vers moi, et pendant un moment, j'ai bien l'impression qu'elle va me sauter dessus pour m'étrangler à mains nues. Et je crois que si elle le faisait, je ne pourrais strictement rien faire. Je suis comme vidée de toutes mes forces. Ce qui ne paraît pas être le cas de Swan.

- Et toi, la brunasse... Ne croît pas t'en tirer si bien. Je te jure que tu me le paieras !

Rouge de fureur, elle nous toise encore un instant, avant de tourner les talons et de partir, comme un furie. Folle de jalousie, elle a perdu son sang froid. Chacun son tour. Quand elle disparaît derrière des arbres, je me surprend à recommencer à respirer. Enrico lâche un soupir, puis il se tourne de nouveau vers moi. Je n'arrive pas à lever les yeux, pour le regarder en face. Je me sens impuissante face à tout les sentiments qui manquent de me submerger. D'une main, il me relève le menton, et place l'autre sur mon dos. Ses yeux expriment une infinie tendresse, un calme incroyable, ce qui est étrange vu ce qui vient de ce passer. Je sais déjà ce qu'il va faire, et quand il se penche vers moi, je ne sais pas comment je trouve encore la force de résister. Mais pourtant j'y arrive, je me détache de lui et m'éloigne de lui. Seulement de quelques pas, mais ça me donne assez de place pour essayer de réfléchir. Essayer seulement. Impossible de mettre un minimum d'ordre dans mes pensées. Enrico m'a rejoint, il pose ses mains sur mes épaules. Je soupire. A quoi bon résister? C'est trop tard de toute façon. Je me retourne, et cette fois-ci, c'est moi qui avance vers lui. Moi qui passe les bras autour de ses épaules. Moi qui cherche ses lèvres. Et qui les trouve. Pour la première fois depuis un bon moment, un seul sentiment domine: l'amour. Les autres disparaissent, et j'abandonne. Peut être que je fais une grave erreur. Peut être pas. Les dés sont jetés.


fiche par century sex.

_________________
/! FORUM EN RECONSTRUCTION /!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-hunger-games-rpg.forumgratuit.org En ligne
Contenu sponsorisé



En savoir plus

MessageSujet: Re: Don't give up on the dream, don't give up on the wanting... ~ [PV Kel' and Rico]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Don't give up on the dream, don't give up on the wanting... ~ [PV Kel' and Rico]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Please, just for me, forget the steps... Hold me, feel the music, and give me your soul. Then I can give you mine. [Interminable Tango] || Validé
» Dream of Ewilan
» Hollywood Dream Boulevard
» Dream ticket :Obama/Gore
» California Dream !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hunger Games RPG :: • Panem • :: ▬ District Cinq ▬ :: Les Quartiers d' Habitations-