AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


The Hunger Games RPG

Un jeu imposé, 24 candidats, seul le gagnant survivra. Puisse le sort vous être favorable
 

Partagez | 
 

 |Pv-> Tagada|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mara L. Sparkles
- District Dix -
avatar


En savoir plus

MessageSujet: |Pv-> Tagada|   Dim 21 Avr - 15:45


    Niall

    - Bon sang, Niall!Tu descends tout de suite ou sinon....!

    Je me fige et tourne la tête en direction de la porte de ma chambre. Mes mains s'arrêtent et la douce mélodie qu'elles produisaient en glissant sur les cordes de ma guitare cessèrent. Le silence s'installe pendant que j'attends, tranquillement pour être sûr que je ne viens pas de rêver.

    - P*tin, Niall!

    Je ne réponds pas. À la place je dépose lentement ma guitare contre le mur et me lève. Aucune envie de me faire tabasser comme d'habitude. J'en ai ras le c*l, cette fois si je me barre. J'attrape mes lunettes de soleil, posée sur mon bureau. Devant le miroir j'ajuste mes cheveux blonds, je les ébouriffe. Les marches de l'éscalier grincent et un tintement métallique me glace le sang. Je cours vers ma fenêtre et l'ouvre. Le soleil brille, le ciel est bleu. Une magnifique journée. Je me penche dehors et essaye d'évaluer la hauteur. À peut près trois mètres? Un peu plus je pense. Je m'assieds sur le rebord et balance mes jambes par dessus et les laisse pendre dans le vide. Les bruits de pas s'approchent, je bande mes muscles et m'apprête a me pousser dans le vide. Une seconde avant que la porte s'ouvre brusquement je me lance. J'atterris avec un gros "ouf". Je faillis basculer en arrière mais arrive de justesse a me retenir. Il me reste qu'une chose à faire, déguerpire.

    J'erre dans les rues de mon district, le douze, sans vraiment savoir où aller. J'ai l'impression de cuire, les rayons du soleil son attiré par mon t-shirt noir. Je soupire et met mes lunettes de soleil. Quelques minutes plus tard je me retrouve à la gare ou je prend un billet au bol et monte dans le prochain train. Je regarde le bout de papier blanc ou dessus c'est inscrit: District 9. Après une demi heure je me retrouve dans le district. En marchant dans la foule de gens je me fais bousculer dans tout le sense. Quelqu'un me frappe avec le coude dans le ventre, je pousse un grognement et bouscule un ado' derrière moi. Je me retourne vivement et lui dit:

    - Excuse, mec. Mais c'est cet idiot qui ma poussé.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andreas Lahey
- District Neuf -
avatar


En savoir plus

MessageSujet: Re: |Pv-> Tagada|   Lun 22 Avr - 12:25





















❝C'est quoi, ton problème ? ❞

Rien de plus arrogant qu'un timide ayant vaincu sa timidité ~ Tomi Ungerer



J'ouvre les paupières. Contrairement à la plupart des autres jeunes de mon âge, je n'ai pas de réveil. Je l'ai peut-être perdu. En tout cas, si ça ne tenait qu'à moi, il n'y aurait aucun rappel du temps qui passe dans cette maison. Mais mon paternel est attaché à une vieille horloge, qui prend une seconde de retard toutes les heures. Autant dire qu'il est inutile de s'y fier.

J'entrouvre avec précaution la porte de ma chambre. Et ? Je regarde par le trou de la serrure de la pièce réservée à mon père. Il aime l'appeler son "bureau". Moi, je préfère le terme de "bar". Enfin, je le nomme de cette façon quand je suis de bonne humeur. Pour ne pas trop montrer à mon père que son prétendu bureau lui sert uniquement de cachette lorsqu'il boit. Peut-être a-t-il honte. J'en sais rien. Toujours étant que je le vois. Il est assis sur un siège recousu à plusieurs endroits par mes soins. Des bouteilles vides l'entourent. Je me suis toujours demandé où il trouvait l'argent pour cet alcool. De toute façon, tout va bien. Un ronflement sonore me le confirme.

Oui, je sais. Je déteste mon père, mais je l'adore également. Trop bizarre. Il y a vraiment un truc qui va pas chez moi. M'enfin. Pour l'instant, c'est pas vraiment ma préoccupation. Je dois aller travailler. Ce job n'en est pas vraiment un, d'ailleurs. Mais c'est la seule façon de survivre, surtout avec un ahuri comme mon paternel qui n'est même plus capable de soulever un sceau. Mon boulot consiste à porter des choses. Oui, dit comme ça, je passe vraiment pour un esclave. J'en suis un, du point de vue de certains. Les charges trop lourdes, généralement. Ou, au contraire, les biens délicats des plus riches.

Après une dizaine de minutes de marche rapide, j'entre dans l'entrepôt. Là aussi, j'exagère. C'est une vieille baraque qui tombe en ruine. Je me suis déjà pris une tuile sur l'épaule. Elle s'est décrochée. Je prends autant de sac que possible, et jette un rapide coup d'oeil au nom inscrit sur un bout de papier. Mouais. Encore un type assez riche pour avoir l'arrogance de ne pas porter ses propres affaires. Je donne un coup de pieds dans la porte pour l'ouvrir.

-Laisse cette porte tranquille, espèce d'abruti !

Mon patron. De la trempe de mon père. Un bon à rien qui gaspille le peu d'argent qu'il a en quelques minutes. Je ne réplique rien, et m'en vais. Quelle belle journée ~ Je ferme les yeux, et, tout en marchant, j'imagine un autre monde. Je ne suis pas un gars réduit à porter les affaires des autres. Non. J'en ai tellement que je suis obligé de faire plusieurs allez-retour. Ce n'est pas un Bazar miteux dans lequel je m'aventure. Plutôt une zone marchande agréable, où il fait bon vivre. J'ouvre une paupière. Retour à la réalité. Des gens crevant de faim sur les trottoirs. Bienvenue au District 9, le seul endroit où la misère devient une habitude. Enfin, surtout dans les quartiers les plus pauvres.

D'un air songeur, je regarde les étalages. Comme si j'avais les moyens de me payer ce... C'est quoi d'abord ? Un tapis en forme de lapin ? Mon dieu, que d'objets inutiles... Je critique intérieurement les commerçants. Oui, et alors ? Tout le monde le fait. J'aurai pu m'attarder sur mes états d'âme si une douleur aiguë ne s'était pas fait ressentir au niveau de mon pied. Je retiens un cri. Je viens de lâcher cinq kilos de sac sur mon orteil. Magnifique. Ai-je déjà dit que cette journée était une horreur ? Je lève les yeux, cherchant le fautif, l'idiot, qui a eut la stupidité de me pousser. Je tombe sur un blond aux yeux bleus. J'abandonne le sac à mes pieds, et me redresse. Aussi grand que moi, le débile. Peut-être plus.

-Excuse, mec. Mais c'est cet idiot qui m'a poussé.

Et poli en plus. J'y crois pas. Je suis vraiment tombé sur un cas. Une seconde s'écoule. Une seconde au cours de laquelle j'envisage les possibilités qui s'offrent à moi. L'indifférence. Non. C'est inutile et ennuyant. En plus, je passe pour un moins que rien. La gentillesse ? A quoi bon jouer les hypocrites ? La colère, alors ? Je prends un instant pour me décider avant de choisir.

-C'est quoi, ton problème ?

Ouch. Peut-être un brin trop agressif. Et un peu trop fort. Deux personnes se sont retournées pour m'observer. J'imagine parfaitement leur réaction. "Ah. Ce n'est que le fou. Oups, pardon, le dérangé." Bande d'abrutis.


[C'est parti ♪]



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mara L. Sparkles
- District Dix -
avatar


En savoir plus

MessageSujet: Re: |Pv-> Tagada|   Mer 24 Avr - 21:02

    What's your probleme!?
    Niall

    Le mec' a laissé tombé le sac qu'il portait. Il semble furieux.

    -C'est quoi, ton problème ?

    J'écarquille les yeux. Non mais pour qui il se prend? Je me suis excusé, et poliment en plus. J'aurrais très bien pu ricaner lors ce que j'ai vu le sac qui lui est tombé sur les pieds. J'aurrais pu me moqué de lui. Mais non, j'ai eu la gentillesse de m'escuser, poliment. Juste car je suis pas d'humeur a commencé un baguarre aujourd'hui. Humeur envolé. Je n'ai qu'une envie: lui foutre mon poingt en pleine gu*ule. Je le dévisage. C'est un noireau plus grand que moi et pourtant il semble avoir mon age. Ses yeux son bleus, presque gris. Et il est musclé, presque autant que moi. Je souris. J'ai quand même pas l'envie d'une baguarre mais la il m'a provoqué. Je suis idiot de répondre a ses provoquations. Je devrais plus top balayer l'aire de la main, d'un aire nonchalent et lui dire que je ne m'excuserais pas deux fois, que ses son probleme si il ne l'accepte pas. Et ensuit je devrais me casser, le laisser en plan. Mais non, c'est plus fort que moi. Je doit répondre un:

    - Comment ca mon problème? Jte previent que jviens de m'excuser. Alors un ptit peut de respect, mec'.

    Je failli ajouter: J'aurrais aussi pu t'en collé une. Mais je me retient. J'ai pas l'envie que ca se termine en coup de poingt en pleine figure et en nez saignant et je ne sais quoi. Pas que je sais pas me battre. Juste que la j'ai juste l'envie d'une chose: Qu'on me laisse tranquille. C'est tout ce que je demande. Et si Mônsieur, veut une baguarre il l'aura. Mais pas aujourd'hui.
    Je croise les bras sur mon torse et le regarde d'un aire de défi.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andreas Lahey
- District Neuf -
avatar


En savoir plus

MessageSujet: Re: |Pv-> Tagada|   Mer 24 Avr - 21:38





















❝ Sérieusement ? ❞




Je dévisage mon interlocuteur. Je souri lorsque je l'aperçois écarquiller les yeux. Ma réponse l'a surpris. Le pauvre petit est pris au dépourvu. Comment va-t-il s'en sortir ? Je profite du bref moment de répit qu'il m'offre généreusement pour analyser les éléments à ma disposition. En cas d'affrontement, je suis avantagé étant donné que je connais chaque recoin de cette ruelle que j'ai l'habitude de parcourir. Cependant, je n'ai reçu aucun entrainement au combat rapproché. Mon père m'a enseigné quelques rudiments de l'art des batailles, mais uniquement lors des cas où un élément me sépare de mon adversaire. Je devrai donc songer à en trouver un qui fasse l'affaire dans mon environnement. A voir. De plus, je ne connais pas le niveau de cet ahuri. Peut-être est-il bon. Dans ce cas-là, je vais devoir ruser.

Je remarque que le type me jauge également du regard. Est-ce que nous nous posons les mêmes questions ? Ce ne serait que justice. Reste à savoir qui de nous deux trouvera en premier la meilleure stratégie. A moins que je ne me trompe complètement et que ce gars est un pacifique irréprochable.

- Comment ça mon problème ? J'te préviens que j'viens de m'excuser. Alors un p'tit peut de respect, mec'.

Autant pour ma récente théorie. L'inconnu est même pire que moi. Je retiens le rire démentiel qui menace de sortir de ma bouche. Aïe. Il faut que je me contrôle. Ce n'est pas le moment de faiblir. Cependant, je sais que je suis impuissant devant la folie, ce mal invisible qui s'amuse à posséder l'esprit de chacun des membres de ma famille. Ah, douce folie...

J'enfonce mes ongles dans la chair fragile de mes mains, tentant de me maintenir dans la réalité. Un mouvement fluide, que j'essaie de faire passer inaperçu. Mais je ne me berce pas d'illusions. Avec mon potentiel adversaire en face de moi, chaque geste est observé, analysé et interprété. Celui-là ne lui a surement pas échappé. Reste à connaître sa vision des choses. Je suis sur qu'elle m'intéresserait.

Le garçon a croisé les bras, maintenant. De mon angle de vue, je suis persuadé qu'il bombe le torse, afin de m'intimider. Peut-être qu'il n'en est rien, et qu'il est simplement baraqué. Comment savoir ? Je penche la tête. Lentement. Digne de la paresse d'un chat. Un sourire mauvais s'étale sur mon visage perverti. Que pense-t-il, en ce moment ? Que j'essaie de gagner du temps ? Que je suis dingue ? Ou que je m'amuse avec lui ? Les réponses à ces questions sont toutes positives, de toute façon.

-Et alors ? Tes excuses vont me soulager de la douleur ? Nop. Ah moins que tu sois un chaman. Ou un charlatan. D'après ta tête, j'inventerai plutôt une troisième catégorie...

Pam. Brutale, comme réponse. Surement. Ma façon de me présenter, j'imagine. J'pourrais peut-être lui faire la traduction ? "Salut. J'te connais pas, mais je sens qu'on va s'éclater, tout les deux. Au fait, j'ai des troubles bipolaires. Là, je suis dans une mauvaise passe. Dommage pour toi."



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



En savoir plus

MessageSujet: Re: |Pv-> Tagada|   

Revenir en haut Aller en bas
 

|Pv-> Tagada|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fraise Tagada et Mister.Joachim vous demande d'applaudire ♥ /SBAF/
» Fraise Tagada s'en va~ {Marre de vous xD ?}
» Fraises Tagada ≠ Tagada Jones ? [pv Ren]
» Allez vous refaire l'histoire ?
» pétage de cable

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hunger Games RPG :: • Panem • :: ▬ District Neuf ▬ :: Le Bazar Saisonnier-