AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


The Hunger Games RPG

Un jeu imposé, 24 candidats, seul le gagnant survivra. Puisse le sort vous être favorable
 

Partagez | 
 

 Jour 3 (fin) - jour 4 (début)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Enrico Miro
«you're face to face with the man who sold the world.» - Nirvana.
avatar


En savoir plus

MessageSujet: Jour 3 (fin) - jour 4 (début)   Dim 28 Avr - 16:11

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


peter h. thempson, d9.

- Crouiiic!

Je sursaute et tend l'oreille. Ce bruit ... il me rappelle les couinements de souris dans la Grange, au district neuf. Mais ce n'est pas possible, il n'y a pas de rongeurs ici, je n'en ai aperçu aucun. A moins que ... Mes yeux balayent le plafond, le sol, les parois, le moindre recoin à l'affus du moindre geste. Difficile d'y voir quelque chose, la luminosité est faible, la nuit prend de plus en plus d'ampleur. Et c'est là que je sens quelque chose à mes pieds. En faisant attention à ne pas faire de mouvement brusque, je baisse doucement la tête. Là. Une souris bien dodue. Mon ventre se met à gargouiller. Je me surprends même à saliver. Patience, Peter. Je sors ma machette de son étui. La lame étincelle un instant et attire l'attention de l'animal. Trop tard! Mon gibier n'a rien vu. Je ramasse le petit corps encore chaud. Si seulement je pouvais en trouver d'autres pour nous nourrir Amélia et moi ... Enfin espérons que la chasse de son côté s'est bien passée, et qu'elle ramènera quelque chose à manger. Je n'ai pas entendu de coup de canon, mais sait-on jamais. Quand on y pense, c'est vrai qu'il n'est pas très prudent de se séparer de son allié surtout dans les Hunger Games. Mais même si j'apprécie Amélia, j'aime retrouver ces moments de solitude, seul avec moi-même. Et puis comme ça, nous explorons l'Arène deux fois plus vite.

La souris a beau être bien en chair, ça ne reste qu'un petit morceau de viande qui tient dans le creux de ma main. Impossible de rassasier un humain avec ça. Je soupire et me remets en marche. Je commence à bien connaître cette partie du réseau de galeries. Je pourrais même m'y promener les yeux fermés. Bien sûr je ne le ferais pas pour la simple et bonne raison que n'importe qui peut me sauter dessus et me tuer. Je n'ai que ma machette sur moi ainsi qu'une lampe dont je ne me sers jamais de peur de me faire repérer. Je suis une personne assez imprudente. J'ai toujours aimé prendre des risques. Pas étonnant que je voyage léger.

Le chemin se fait de plus en plus familier bien que la plupart des galeries soient identiques. Encore un sale coup des juges qui cherchent toujours à nous tendre des pièges de toutes sortes. Heureusement que j'ai un bon sens de l’orientation. Je ne serais pas étonné qu'une demi-dizaine de tributs soient perdus en ce moment-même.

J'arrive enfin à notre "abri". A vrai dire, on ne lui a pas vraiment donné de nom, et on ne peut pas dire qu'il mérite ce mot pour le qualifier. C'est un trou creusé dans une paroi, assez sombre et profond, avec une petite ouverture au plafond. Je m'y engouffre et constate qu'Amélia n'est pas encore là. Elle ne devrait pas tarder pourtant, l'annonce des morts aura bientôt lieue. C'est à ce moment que j'entend des bruits de pas. Armes en main, je me mets en position de garde. Le visage de mon alliée apparaît alors à la lumière de la lune, tiraillé par la fatigue. Mon corps se détend, et je lui montre du bout de ma lame ma récolte, un pauvre sourire aux lèvres:

- C'est tout ce que j'ai pu ramener, désolé.

La fin de ma déclaration est recouverte par l'hymne de Panem. Un visage apparaît au ciel, accompagné du chiffre trois à sa droite. Un garçon de mon âge je dirais, aux cheveux de paille, l'air calme (sur l'image en tout cas). Et c'est tout. Un mort, seulement. C'est moche à dire, mais j'espérais plus.

Le chiffre des survivants franchit mes lèvres dans un murmure:

- quatorze.

Code RomieFeather



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-hunger-games-rpg.forumgratuit.org
Areva N. Morrison
« this is the end, hold your breath and count to ten. »
avatar


En savoir plus

MessageSujet: Re: Jour 3 (fin) - jour 4 (début)   Lun 29 Avr - 21:43

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Dans l'Arène, certains ont des actes desespérés. Mais pour les plus censés, rien ne compte plus que la survie. Peu importe s'il faut blesser, trahir ou tuer pour rester en vie.
Amélia Hopkins
Je frissonne. Il fait froid ici, vraiment froid. Et le pauvre feu qui brûle au bout de ma torche ne dégage aucune chaleur. Nous sommes sous terre, la chaleur ne parvient pas jusqu'ici. Mes vêtements sont à peine secs, après trois jours de fuite loin de la corne d'abondance. Pendant des heures et des heures, Peter et moi avons eu vraiment très froid, et à un moment, j'ai bien cru qu'on allait y passer. Mais finalement non. On a survécu aux premiers jours dans l'Arène. Maintenant que l'humidité s'est retirée de mes vêtements, je commence à croire qu'ils sont faits d'une matière qui retient la chaleur du corps. Mais il est possible que je me fasse des idées. Ça va bientôt faire 2 ou 3 heures que je marche. Je cherche quelques chose à manger, les galeries forment un vrai labyrinthe. Sans que je sache trop pourquoi, je n'ai pas peur de me perdre. Mais je suis nerveuse à l'idée de rencontrer un autre tribut. Dans ce cas là, ce sera lui ou moi. Et je ferais tout pour que ce soit lui. Je sais qu'il est fort probable que j'y reste mais... Qui ne voudrait pas tenter de vivre un jour de plus? Il y a un bruit sourd à ma droite. Je sursaute violemment, et me ramasse sur moi même, prête à bondir en cas d'attaque. Mais non. Je vois juste une énorme souris, certainement modifiée génétiquement, vu ses yeux étranges et son corps recouvert de poils... roses? Vraiment bizarre. Je lance un de mes poignards, et il va transpercer l'étrange animal. Je m'empresse de le ramasser, et je repars en vitesse, les muscles plus que jamais tendus. Une terrible angoisse me noue la gorge. Un autre bruit se fait entendre, et cette fois-ci, je ne perds pas de temps à réfléchir. Je lance ma torche sur le sol et recouvre de terre avec mon pied. Ma source de lumière disparue, je sombre dans les ténèbres.

Je rampe dans un tunnel, et je ne vois rien du tout. Si sur le coup, éteindre la torche m'a paru une bonne idée, je n'en suis plus très sûre maintenant. Mais de toute façon, ramper dans une minuscule galerie avec du feu, c'est pas une super bonne idée non plus. J'avance à l'aveugle dans cet étroit tunnel qui conduit à notre refuge à Peter et moi. Une cavité assez grande pour deux, et pour qu'on puisse étirer un petit peu nos jambes. Je finis par voir un peu de lumière. J'y suis presque. Arrivée au bout, je m'extirpe de l'étroite galerie. J'essuie la poussière sur ma combinaison, et je dois avoir de la terre sur le visage, mais je suis trop nerveuse pour penser à mon apparence. Peter est à quelques pas, et quand il m'entend approcher, il se retourne vivement, arme au poing. Je lève les mains, et son visage se détend. Il m'a reconnue grâce à la lumière blafarde de la torche qu'il tient. Et qu'il finit par poser, entre deux pierres. puis, il lève sa lame, et je vois ce qu'il a ramené de la chasse. Heureusement que moi aussi j'ai trouvé quelque chose à manger.

- C'est tout ce que j'ai pu ramener, désolé.

Il a à peine fini sa phrase que l'hymne de Panem retentit. Un visage de garçon, avec le chiffre 3 à côté apparaît sur le plafond de la cavité. Un seul. Un seul mort. Le visage de Peter se ferme brusquement.

- Quatorze.

Je hoche la tête. Nous sommes encore quatorze. En trois jours, il n'y a eu que 10 morts. Je me demande si c'est assez ou si le Capitole va agir pour que ça aille plus vite. Un mort par jour, ça ne leur suffira pas. Je lève le poignard où est empalée la souris rose, et je l'agite devant le visage de Peter. En voyant la couleur du poil, il fronce les sourcils. Je hausse les épaules.

- Oui, je sais, c'est bizarre. Tu crois que ça se mange ce truc?

Il me regarde, l'air perplexe. Je pense qu'il ne doit pas savoir non plus. Mon estomac se tord brutalement, et je me met à marmonner.

- Eh bien j'espère que oui, parce que j'ai pas envie de crever de faim.

Je débarrasse mon arme de la souris rose, et je me détourne vers la torche, qui brûle toujours. En grattant avec mes ongles contre la paroi, j'arrive à arracher, miraculeusement, des plantes séchées qui ont dû prendre un coup de chaud. Bizarre, vu qu'en ce moment, la température ne dépasse plus les 5 degrés. Je soupire en revenant vers le centre de la cavité. Il y a tellement de choses qu'on ignore sur cette arène... Je jette les feuilles sèches sur le sol, et j'y met le feu avec la torche. Quand je me retourne pour aller chercher notre maigre repas, ma vision se trouble brutalement. Il y a un bruit gigantesque, et je me retrouve sur les fesses, après un tremblement digne d'un film catastrophe. De la poussière s'est envolée, et on ne voit plus très clair. A quelques mètres de là, Peter me fixe d'un air inquiet. Lui aussi a été projeté sur le sol. Il ouvre la bouche pour parler, mais je le devance.

- Qu'est-ce que c'était?

Je me rend brutalement compte qu'il y a peu être quelque chose de plus dangereux que les autres tributs dans ces galeries. Et d'après ce qu'on vient d'entendre, c'est très près. Bien trop près à mon goût.


made by pandora.


Spoiler:
 

_________________
/! FORUM EN RECONSTRUCTION /!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-hunger-games-rpg.forumgratuit.org
 

Jour 3 (fin) - jour 4 (début)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» A chaque jour suffit sa peine ▬ Kyle
» A TOUS CEUX QUI PENSE CHAQUE JOUR EN BIEN POUR CE PAYS
» HOROSCOPES DU JOUR
» Infos françaises du jour (prédictions) :
» mise a jour de la beta test

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hunger Games RPG :: • Panem • :: ▬ L' Arène ▬ :: ♦ Arène Souterraine. (mai 2013) :: Les Galeries-