AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


The Hunger Games RPG

Un jeu imposé, 24 candidats, seul le gagnant survivra. Puisse le sort vous être favorable
 

Partagez | 
 

 Who are you ? | [PV] Sushiiie *-*

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joy A. Brown
- District Cinq -
avatar


En savoir plus

MessageSujet: Who are you ? | [PV] Sushiiie *-*   Sam 19 Mai - 18:14

JOY A. BROWN

Que fais-tu là ? Qui es-tu ? Un interrogatoire dans les règles (ou pas)





Le train. Quel moyen de transport horrible ! Je détestait cela ! Mais on était parfois obligés de l'utiliser. En l'occurence, je n'avais pas été obligée. Mais ma curiosité poussée à bout, j'étais allée visiter le District Un. Le District Un est très différent du notre. Et par rapport à ceux qui y résident et travaillent, je me sentais petite, malpolie et malpropre, tellement leur éducation est d'un niveau bien plus élevée que la notre. Me voilà qui rentre dans le train , entourée de gens de tous les District possibles et imaginables. Certains me ressemblaient. J'en connaissais même quelques uns. Mais les autres étaient pour moi de parfaits inconnus. C'était d'ailleurs réciproque.


Une jeune fille, apparement pressée de sortir du train, me bouscula en m'injuriant, comme si j'étais responsable du fait qu'il y avait tellement de passagers que je ne pouvais pas me pousser pour la laisser passer. Nous avons tout d'abord commencer à nous parler, toutes les deux quelque peu sur les nerfs. Puis elle a monté le ton. A moins que ca soit moi. Mais, de nature colérique et bagarreuse, la discussion a vite dégénérée et nous nous sommes mises à nous battre. Dans le train, devant tout le monde, me diriez-vous ? A vrai dire, peu m'importait. Mais cette fille, qui semblait un peu plus âgée que moi, paraissait aussi assez bien entraînée. Et malgré toute la détermination que je mis dans cette bagarre, elle prit assez rapidement le dessus et je fus clouée au sol. Je pouvais sentir son souffle. Son haleine n'était d'ailleurs pas particulièrement attirante et j'avais envie de la renverser sur le côté. Elle continuait à me donner des coups. C'était insuportable. Mais elle me dominait en taille, et était donc plus lourde que moi. Impossible de la renverser.


Je fis semblant de tomber inanimée et après un temps de réflexion, la jeune fille se leva d'un air ahuri. Qu'est-ce qu'elle avait l'air bête dans cette position ! Nous n'étions véritablement pas faites pour nous entendre. Elle eu un moment pendant lequel elle paraissait bouche bé, sans réaction, ahurie. Je profitais de ce moment là pour ouvrir les yeux et les sauter dessus. Nous avons roulé ainsi, en bousculant maintes personnes, râlant et grondant. Elle sortait au même arrêt que moi. Nous nous sommes quittées, pleine de rage et de rancune. Elle partit vers la droite, et moi vers la gauche. Nous n'osions même plus nous regarder tandis que des personnes âgées s'égosillaient à nous crier dessus.



Je me suis dirigée vers le Marché, désireuse de dégotter de petites trouvailles pas chères. C'était aussi au Marché que je trouvais le plus souvent de quoi alimenter ma mère dépressive et mon père, qui est presque mort pour nous mais qui reste une bouche à nourir. Si seulement j'avais à nourrir encore ma soeur ... Cela signifierais qu'elle serait toujours là ... Je me suis mise à penser à ma chère soeur défunte en parcourant les allées étroites et sales du Marché. Le Marché, j'y était habitué. L'ambiance était tout sauf chaleureuse et convivial. Ca faisait presque l'effet d'un marché clandestin. Mais c'était chez moi. J'étais une âme clandestine qui n'est pas censée être née. Car je suis "soi-disant" une saleté, une poussière dans l'oeil, un détail dérangeant, qu'il faut éléminer au plus vite ou alors laisser tomber et oublier.



C'était en m'abandonnant à toutes ces pensées divaguantes que je ne me rendis pas bien compte où j'allais. Et c'est un gros coup dans l'épaule, une bousculade, une douleur au niveau de la clavicule, qui me sortit de ma rêverie. Cherchant qui était la cause de cela, je reconnu la jeune fille du train. Désireuse d'en finir avec cette jeune fille singulière et qui me faisait rager, je me mis à courir vers elle. Elle ne m'avait même pas reconnue. Je la pris par l'épaule et la plaquais contre un mur :



" _ Qu'est-ce que t'as à m'pousser comme ca ? On doit faire place quand tu passes ? Rêve, ma pauv' fille. "
Et je déglutis, ignorant sa force.

_________________
Joy A. Brown x Camille Lee x Anne O'Nyme




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suzan Lloyd
- District Quatre -
avatar


En savoir plus

MessageSujet: Re: Who are you ? | [PV] Sushiiie *-*   Sam 19 Mai - 22:01

La veille au matin, Suzan était partie à la découverte du District n°12. Elle y avait rencontré une jeune fille du nom de Kira, qui avait d’ailleurs essayé de la tuer. Le soir, elle était de retour chez elle, et bien sur sa mère la questionna sur ses occupations de la journée. Elle lui avait monté un gros flan en disant qu’elle avait passé la journée à s’entrainer. Car si elle lui avait dit la vérité, elle aurait passé un sale quart d’heure ! Et puis de toutes façons, il était hors de question que sa mère sache que sa fille allait batifoler à travers les Districts.
Suzie dormit à poings fermés la nuit suivante. Après tout, c’était bien normal. Le voyage de la veille avait été long et ca fatigue de voyager. Le lendemain matin, elle se réveilla sous les cris enragés de sa mère. Mais elle ne pouvait pas se taire un peu !? Pendant un instant, elle voulut lui dire que de prendre le train jusqu’au 12 fatiguait, mais la femme ignorait ce petit détail. Alors elle tenta de rester le plus calme possible, ce à quoi elle n’arriva pas.

Elle partit en rogne et se dirigea non pas vers le Lac, comme elle en avait l’habitude, mais vers la Gare. Il lui restait assez d’argent dans son pantalon marron foncé pour acheter un billet, donc elle ne se gêna pas pour repartir à l’aventure. Elle monta dans le véhicule sans vraiment savoir où aller. En tout cas, ce train là avait le District 12 pour terminus.
Le train se secoua et le bâtiment de pierre de la gare s’éloigna à l’horizon. Elle n’avait pas vraiment envie de rester pendant des heures sur sa banquette aujourd’hui, et descendit au prochain arrêt. C’est à dire dans le 5.

Quand le paysage citadin commença à apparaître, Suzan se prépara à sortir et quand le véhicule s’arrêta pour de bon, elle bondit de son siège en direction de la porte grinçante du train. Elle aurait été déjà bien loin de la gare si une fille un peu plus jeune qu’elle décida de l’embêter en lui barrant la route.
-Tu ne vois pas que je suis pressée ?!?! hurla t’elle.

Visiblement, la fille aux cheveux bruns presque noirs n’était pas plus sociable que la blonde. Les insultes fusèrent des deux cotés, d’abord calmement, mais comme les deux jeunes filles n’étaient pas pacifiques, elles commencèrent à se crier dessus. Suzie savait déjà qu’elle ne pouvait pas voir cette petite insolente. Malgré leur toute petite différence d’âge, Suzan était beaucoup plus grande que son adversaire. Au moins une demie-tête d’écart. Elle était plus baraquée que la cadette et plus lourde aussi. Donc plus imposante et dangereuse.
Elles se criaient dessus, et des passagers s’étaient rapprochés pour regarder l’affront ce qui avait le don d’énerver celle du 4. Et mais c’est pas un spectacle ! De temps en temps, elle lançait des regards noirs au malheureux qui avait osé s’approcher un peu trop près des deux jeunes. Puis, l’une se lança sur l’autre et elles se mirent à se battre … dans le train. Et dire que Suzan voulait passe inaperçu dans les autres districts … on pouvait dire que c’était raté. Les gens se rapprochèrent encore pour ne pas rater une miette de la bataille. Certains essayaient même de les séparer, mais les furies ne faisaient pas attention aux vaines tentatives des passants.

Par l’avantage du poids et de la taille, la fille aux cheveux dorés prit vite le dessus. Elle était à cheval sur l’estomac de l’autre, les genoux serrés sur ses côtes pour ne pas qu’elle bouge pendant qu’elle la rouait de coups. Soudain, une pensée titilla l’esprit de Suzie. Et si un jour elle était tirée au sort pour aller aux Hunger Games ? Et qu’elle se retrouvait face à celle-là dans l’arène ? Suean pria aussi silencieusement pour qu’aucun pacificateur n’arrive à ce moment là. Pendant ce relâchement des coups, la brunette commença à remuer entre les genoux de celle du 4. Elle tentait de renverser la grande fille blonde sur le coté, sans succès. Ce qui fit même sourire Suzie.

Puis, entre deux coups de poings, la cadette laissa tomber sa tête au sol, comme inconsciente. Suzan, fit les yeux ronds. Elle était vraiment tombée dans les pommes suite aux tout petits coups de la blonde. Et bien, dans les jeux elle ne tiendrait pas bien longtemps ! Elle était tellement surprise par tout cela qu’elle ne se rendit pas compte qu’elle se releva sur ses genoux. La petite brune en profita pour repousser Suzan et la faire rouler au sol, elle avec. Les deux filles roulèrent sur la moquette rouge du train, et celle du District n°4 se cogna le nerf du coude dans une des marches du véhicule. Elle réprima un grognement de douleur avant de se rejeter sur l’autre. Elles cognèrent les gens trop curieux ce qui les fit jurer sur les deux bagarreuses.
Quelques minutes après, pressée et à bout de souffle, elles se relevèrent et partirent chacune de leur coté. Vu comment elle se déplaçait ici, la brune devait être du District n°5. Ne connaissant pas les lieux comme l’autre, Suzie décida simplement d’aller dans le sens opposé.

Sans se retourner, Suzan avançait en se frottant le coude de sa paume pour faire passer la petite douleur. Après cette bataille, elle se rendit compte qu’elle n’avait rien pris pour se défendre –ou pour attaquer, selon les cas. Après une centaine de mètres, elle tomba sur l’Hôtel de Ville, qu’elle connaissait bien à travers son écran de télévision.
Ici n’était pas vraiment différent de chez elle, après tout c’était normal, elle n’était pas trop loin du 4. Tout était éclairé soit par des ampoules malgré le soleil battant, soit … bah par le soleil battant justement ! Sauf un endroit en retrait de la place centrale. Curieuse, elle s’engagea dans le petit chemin sombre qui menait à une place tout aussi sombre. C’était une sorte de marché.

Tout en marchant, Suzan entendit des pièces tinter dans ses poches. Tient ! Elle était dans un marché avec de l’argent, et il lui manquait une arme pour se défendre ! Parfait ! Immédiatement, elle chercha du regard une étale qui pourrait subvenir à son besoin d’arme. Un peu plus loin, elle vit une belle pièce. Je ne pourrai pas plus vous la décrire car elle était loin, mais on voyait quelqu’un qui visiblement l’avait vue aussi.
En alerte, la jeune fille pressa le pas pour arriver au stand avant son « piqueur de couteau ». Mais son épaule heurta celle d’une autre personne, un peu plus petite quelle. La jeune blonde sentit une main lui agripper le bras, sans voir de qui il s’agissait à cause de la pénombre. La main la plaque contre un mur, et elle put associer un visage à ce membre.

Et misère … C’était la jeune fille de tout à l’heure. Le regard de la brune arrivait à peu près au niveau des lèvres de Suzan, ce qui donnait un petit comique à la situation. Elle maintint Suzie contre le mur crasseux avec son bras et grogna :
Qu'est-ce que t'as à m'pousser comme ca ? On doit faire place quand tu passes ? Rêve, ma pauv' fille.

La fille déglutit, ce qui gâcha la possible colère qu’elle aurait pu éprouver. Suzan s’empêcha de rire et se laissa glisser le dos sur le mur pour arriver à la même hauteur que son agresseur et répondit calmement en dissimulant sa rage :
-J’étais pressée et je t’avais pas vue … Donc je vous prie de m’excuser, votre Majesté Suprême et Incontestable.

Ca l’amusait de voir quelqu’un enrager à cause d’elle. Du moins si elle n’aimait pas la personne. Mais, d’une, elle ne l’aimait pas, de deux, c’était trop drôle d’être baissée sur ses genoux comme ca. Ca faisait peut-être un peu mal à longue mais le rire cachait tout !
Elle scrutait la jeune fille brune de ses yeux bleu océan. Ceux presque noirs de l’autre étaient très … dérangeants. Ne pas faire la différence entre l’iris et la pupille, est quelque chose qu’elle n’aimait pas trop et ça la perturbaient un peu. Mais elle n’en laissa rien paraître ….

_________________
Suzan Lloyd x District 4



Liam Whyte x District 11:
 

Nara Jenkins x District 2 :
 

Nikki A. Blake x District 6:
 

Kyle Phillips x District 12:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joy A. Brown
- District Cinq -
avatar


En savoir plus

MessageSujet: Re: Who are you ? | [PV] Sushiiie *-*   Sam 19 Mai - 23:31



JOYCE
Un peu d'action ... Un peu trop peut-être.



Shadows - Lindsey Stirling Tapie dans l'Ombre ...




"_J’étais pressée et je t’avais pas vue … Donc je vous prie de m’excuser, votre Majesté Suprême et Incontestable. "



Cette façon qu'avait la jeune fille à la railler lui était totalement insupportable. Hors de question que l'on se fiche d'elle ! Je commençait à comprendre, que, par n'importe quel moyen, elle arriverait à prendre le dessus par la force. Mais je voulais avoir le dernier mot.


Je le souhaitais, mais je ne l'aurais sûrement pas. Je plantais mes yeux couleur Agathe dans ses pupilles entourée d'un voile azur. Je réflechissais à une véritable réplique cinglante, mais rien ne me venait. Peu à peu, le silence s'installait entre nous. Et les passants s'arrêtait pour nous regarder. Moi, qui le tenait clouée au mur, et elle, qui possédait des yeux brillants d'une lueur malicieuse.

Ses yeux me déroutaient. Elle affichait une assurance incomparable. Déconcertée, je finis par la lâcher. Elle en profita pour s'échapper. J'eu un long moment de réflexion. Devais-je la rattraper ? Mais je ne pouvais plus faire un seul pas. Ses yeux, ses yeux si profonds, si étranges ... Je les avais déjà vu. Je les avais déjà vu quelque part ...

FLASH BACK *Remember*
Sur la Grand Place ne se tenaient que moi, mes parents, et quelques passants indéfférents à la situation, en plus de toi, ma soeur chérie, et de tes deux bourreaux, sur l'estrade. Tu t'es en allée dignement. Mais tu as laissé des coeurs vides. Les notres. Ceux de la famille. J'ai perdu mon père en plus de toi. Ma mère déprime à cause de toi. Pourquoi as-tu voulu donc dépasser les limites ? Refusais-tu donc de rester parmi nous ? Tu es un Esprit Anarchique, rêvant de Liberté. Mais s'il te plaît, reste au moin pres de nous. Tu nous as abandonnés, nous trois. Les passants, que la situation laissaient indifférents, s'en allaient peu à peu. Mais une jeune fille restait sur la Place. Je ne l'avais jamais vu. Elle n'était pas de notre District, c'était sûr. Elle plantait ses yeux Azur dans ceux de ma soeur tandis qu'on la décapitait. Une fois que le sang se mit à couleur de sa gorge, la jeune fille aux yeux perçant sourit d'un sourire étrange. Presque ... satisfait ?

FIN DU FLASH BACK



Je revoyais à présent ces yeux bleus, étranges, devant moi. Vision horrible. Et si cette fille était responsable de la mort de ma soeur ? Et si finalement, ma soeur n'avait pas dépassé les règles mais elle avait été dénonçé à tort par un quelconque esprit de vengence malsaine ? Cette file semblait souhaiter la mort de ma soeur. Etait-ce seulement possible ? Prise d'une rage incomparable, je me mis à lui courir après.

Ce qu'elle avait peut-être fait était juste impardonnable. Je la depassais assez rapidement, l'adrénaline ayant pris le dessus en moi. Je me mis alors à la ruer de coups. Ma soeur était morte. Et tandis que je la frappais, je revoyais en boucle dans ma tête son exécution, et je laissais libre court à mes sanglots. La jeune filles parut déconcerté. Puis parut comprendre. Et hocha la tête. Qu'était-ce donc que cela ? N'avait-elle donc aucune compassion ? Ou alors prenait-elle un évènement pour un autre ? Je n'en savais rien. Mais cette jeune fille intriguante me faisait peur. Et faisait aussi monter en moi une colère immense. Ce genre de colère que l'on subit qu'une fois dans notre vie. Cette colère qui peut tout dévaster en instant, et prendre des vies. Je tatonnais dans mes poches. Mais ne trouvait pas la lame qui m'accompagnait presque partout. Elle avait dû tomber.



Je vengerais ma soeur. Quelqu'en soit le prix.












_________________
Joy A. Brown x Camille Lee x Anne O'Nyme




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suzan Lloyd
- District Quatre -
avatar


En savoir plus

MessageSujet: Re: Who are you ? | [PV] Sushiiie *-*   Dim 20 Mai - 12:16

Toujours accroupie sur ses genoux, elle ne détachait pas ses yeux azurs des pupilles foncées de l’autre fille. Maintenant qu’elle la voyait à tête reposée, elle lui disait vaguement quelque chose. C’est vrai qu’elle était venue au District n°5 étant un peu plus jeune, mais elle ne se rappelait ni quand ni pour quelle raison.

Le silence devint omniprésent autour d’elles, et les passants semblaient s’être tus eux aussi pour observer les deux filles en duel de regard. Certains s’approchaient un peu trop à son gout, ce qui avait le don d’énerver au possible Suzie. Mais là, elle ne pouvait pas les foudroyer des yeux, au risque de se faire attaquer par l’autre.
Ses jambes commençaient à se faire douloureuses, et elle décida de se faire bien grande pour regarder son adversaire de haut. Elle était sûre d’elle, et n’hésiterait pas une seconde pour bondir sur elle et lui faire regretter la minute où elle a croisé son chemin. Mais en attendant, elle tentait de se rappeler où elle l’avait déjà vue et quand. Apparemment, l’autre semblait s’en être rendue compte elle aussi, qu’elles s’étaient déjà rencontrées quelques années plus tôt.

Au bout de quelques minutes, la brune laissa retomber son bras le long de son corps, offrant une occasion exceptionnelle à Suzan pour courir loin d’elle pour ne plus jamais la revoir. Mais elle commença tout d’abord par détourner la tête d’un air méprisant, et d’avancer calmement, puis de courir comme une folle vers l’étale où elle avait remarqué le couteau.
Ses jambes bougeaient à toute allure, elle bousculait des gens des fois, qui criaient de faire attention. Puis elle entendit des pas de course derrière elle. Pendant un quart de seconde qu’elle tourna la tête, elle entrevit la fille aux yeux si étranges et déroutants. Mais où est-ce qu’elle les avaient vus ?! Elles les avaient déjà vus …

La main de son agresseur la saisit d’une force presque surhumaine et la plaqua au sol dans un bruit de chute sourd. Elle émit un petit grognement en tombant et quand son regard croisa celui de celle du 5, tout lui revint en mémoire et elle comprit pourquoi ces yeux lui étaient presque familiers … Ca c’était déroulé quelques années dans le District n°4 puis dans le 5 …


FLASH BACK :
Quelques jours auparavant, Suzan rentrait de la pêche, et y trouva une petite voleuse. Une jeune fille d’à peine 8 ans, qui n’était visiblement pas d’ici, c’était approchée trop près de la maison de Suzie à son gout. D’un pas léger, elle laissa tomber à terre ses prises et s’approcha de l’intruse. Cette dernière osait piquer des algues qui étaient suspendues là, en train de sécher. Incrédule, la jeune fille blonde déboula vers elle en trombe comme une furie et jura qu’elle allait payer ses crimes ! Elle lui courut après et la poursuivit jusque chez elle, dans le 5.
Elle était visiblement assurée de n’être pas suivie quand elle mit le pied dans se maison. Suzan ne se gêna pas le moins du monde pour aller chercher un pacificateur qui passait dans le coin pour lui dire qu’une voleuse d’environ 8 ans habitait dans cette maison. Heureuse que cette chipie ait ce qu’elle mérite, elle resta sur place lors de la condamnation de la petite. Un peu cruel me direz vous ? Peut-être, mais pour Suzan, le vol était quelque chose d’horrible, du moins à l’époque.

Sur la place centrale, tout le matériel nécessaire à l’exécution d’aujourd’hui.
C’est là qu’elle aperçut non loin de là une jeune fille d’à peu près l’âge de Suzan pleurant près de ses parents. Ce devait être sa grande sœur. En la voyant ainsi, la blonde s’en voulut presque d’avoir cafter mais … le crime devait payer.
Les passants regardaient quelques instants, puis s’en allaient, au contraire de Suzie. Puis, la lame mortelle tomba dans un bain de sang. C’était fini. La voleuse était morte, et la fille du 4 était satisfaite. Elle eut un sourire de satisfaction puis sentit sur elle le regard noir, lourd pesant de la fille brune, la sœur de la victime. Déstabilisant, déroutants. Puis, elle s’en alla et retourna chez elle … dans sa maison du 4.


Fin du Flash Back ! :
Les yeux en larmes du souvenir avaient bien changés. À présent, ils reflétaient la haine, la colère et l’envie de tuer celle qui a prit la vie de sœur. À terre, Suzan regrettait bien de ne pas avoir acheté le couteau si tranchant plus tôt dans la journée. La fille lui donnait de puissants coups de pieds dans l’estomac qui lui coupaient la respiration. À chaque coup, elle pensait que ce serait le dernier qu’elle pourrait supporter.

Puis une idée parvint à percer l’épaisse couche de douleur pour arriver dans son esprit. Un peu plus tôt dans la journée, la brune avait fait semblant de tomber dans les vapes. Alors pourquoi elle ne le ferait pas, elle ?
Elle passa son bras sur son ventre et commença à geindre comme un bébé :
-Arrête … arrête s’il te plait … Je .. jeeee …. Je suis …

Puis eut la merveilleuse idée de se laisser tomber lourdement au sol, comme inerte. Elle tenta de respirer le plus irrégulièrement possible pour que ce soit le plus probable. Pour faire la comédie, elle était plutôt forte ! Et ca marchait en plus ! Les coups ralentirent puis s’arrêtèrent. Elle ne bougeait plus du tout. C’était vraiment réaliste. Au bout d’une paire de minutes, elle commença à pousser des cris horribles, de longues plaintes … Elle faisait vraiment pitié, vulnérable.

Son plan avait fonctionné. Elle souffrait vraiment mais pas autant que ce qu’elle mettait en scène. Malgré ses yeux clos, elle devina que son assaillante s’était redressée pour observer avec hésitation la fille au sol. Une occasion en or pour renverser la situation.
Faiblement, elle se retourna sur le coté en geignant pour qu’elle se retrouve avec la fille devant elle. Et là, Suzan bascula brutalement ses deux jambes vers l’avant pour qu’elles heurtent les chevilles de l’autre folle. Bien évidemment, sous la force, elle tombe par terre en émettant un petit cri de surprise.

Suzie en profita pour se mettre à cheval sur les côtes de la brune et de serrer les genoux pour l’immobiliser une fois pour de bon. Elle lui prit une mèche de cheveux qu’elle plaqua au sol derrière sa tête pour ne pas qu’elle tente de s’échapper. Elle approcha ses lèvres très près des oreilles de la brune et murmura très bas pour que seules les deux filles puissent entendre :
-Ta sœur n’était qu’une sale voleuse … Et elle n’a eut que ce qu’elle méritait …

_________________
Suzan Lloyd x District 4



Liam Whyte x District 11:
 

Nara Jenkins x District 2 :
 

Nikki A. Blake x District 6:
 

Kyle Phillips x District 12:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joy A. Brown
- District Cinq -
avatar


En savoir plus

MessageSujet: Re: Who are you ? | [PV] Sushiiie *-*   Mer 30 Mai - 20:16

JOYCE
Enjoy, la joie de vivre.




Cette fille me faisait peur. Très peur. Elle était étrange. C'était une parfaite inconnue et c'était pourtant avec elle que j'avais passé le pire moment de ma courte vie. C'était d'ailleurs étrange. Nous avons passé ce moment ensemble, côté à côté, sans nous connaître, moi déséspérée, et elle satisfaite. La vie est faite de hasards. Et le hasard a voulu que je tombe sur elle aujourd'hui. Je ne rêvais plus que de la tuer. Qu'elle meurt pour avoir voulu la mort de ma soeur.


Tout d'un coup, elle se mit à se tortiller. Elle semblait souffrante. Qu'étais-je censée faire ? L'achever une bonne fois pour toute ? Mais dans ce cas-là, je ne vaudrais pas mieux qu'elle. Alors comment venger ma soeur, sans lui ôter la vie comme elle lui a ôté ? Comment ? Pourquoi ? Quand ? Où ? Trop de questions dans ma tête. La sueur coulait sur mon front. La jeune fille geignait.





"_ Arrête … arrête s’il te plait … Je .. jeeee …. Je suis … "

Je suis quoi ? Je suis blessée ? Vaincue ? Comment réagir à ce gémissement ? Cette plainte ? Cette mise à genou qui lui priait d'arrêter ? Je ne pouvais que la laisser partir, boitant, jusqu'a son district. Et j'espererais ne jamais la revoir.

En réalité, sa souffrance était une feinte. Elle s'est relevée sans peine et se jeta brutalement sur moi. Surprise, j'en étais paralysée. Tout allait décidément trop vite. Je me retrouvais au sol et elle m'y maintenait. Elle concentrait toute sa force dans ses bras, avec lesquels elle attrappait les miens, et mes bras commençaient à prendre une couleur rouge étrange ... Elle arrêtait ma circulation sanguine ! Les courbatures dans les bras commençaient à apparaître. Qu'est-ce que c'était désagréable ! Mais hors de question de le montrer. Serrant les dents, je tenais bon face à cette folle. C'est elle qu'elle me glissa à l'oreille :



Cette phrase me glaça. Elle confirmait mes pires craintes. Cette fille avait souhaité délibérement la mort de ma soeur. Elle était folle, sadique. Assassin. Mais je ne savais pas quoi faire. Continuer à me battre ? Elle semblait plus entraînée que moi. Oublier ce qu'elle a fait ? Impossible. Je la haïrais toute ma vie, à présent. Au plus profond de moi, je ressentait deux émotions principalement ; la haine, et le désespoir.


" _ Pourquoi ? Pourquoi ? Que voulais-tu ? "



Un filet de sang s'échappa de ma bouche et coula. Je devinais qu'elle venait de me donner de nouveau un coup. Fort cette fois-ci. Je fermai les yeux. Et attendit la réponse.

_________________
Joy A. Brown x Camille Lee x Anne O'Nyme




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suzan Lloyd
- District Quatre -
avatar


En savoir plus

MessageSujet: Re: Who are you ? | [PV] Sushiiie *-*   Ven 1 Juin - 19:51

La fille aux cheveux bruns sembla se geler sur place. En plus de soutenir sa sœur qui était une criminelle notoire, elle ignorait ce dernier détail ? De mieux en mieux ! Suzan s’empêcha même de rire devant l’idiotie de son adversaire. Oui, elle avait souhaité que la petite fille de l’époque soit tuée ; oui, elle avait mené sa vengeance jusqu’au bout ; et alors ? Qui n’a pas de conviction, n’ira pas très loin dans la vie.

Suzie tenait puissamment les deux bras de la fille au sol. Elle semblait la serrer très fort vu qu’au bout d’un moment ses bras prirent une couleur rouge sanguine. Le sang ne circulait plus normalement dans les bras de la fille du 5 ! Mais c’était sa faute aussi ! Si elle arrêtait de gigoter un peu, elle souffrirait peut-être moins. Pourtant, elle semblait ignorer la douleur et continuait de se débattre. La pauvre fille n’était vraiment pas bien mentalement ! Pour tenter de la faire cesser de remuer 5 secondes, elle lui donna un coup de poing dans la joue ce qui fit couler un peu de sang. Pourtant son coup n’avait pas été très fort ! Elle devait avoir un problème très grave du cerveau car elle continua de gigoter mais les yeux fermés ! Comme si elle attendait que le coup final arrive et qu’elle ne souffre plus ! Vraiment bizarre comme fille … Et ca se prouva quand elle geignit :
Pourquoi ? Pourquoi ? Que voulais-tu ?

Maintenant, Suzan Lloyd n’avait envie que de parler tranquillement avec celle à qui elle a tué sa sœur. Parce qu’au bout d’un certain temps, ca devenait lassant, et surtout ca n’arrangerait pas la relation des deux adolescentes. Enfin, ce n’est pas que la fille du 4 voulait devenir amie avec celle du 5 –non, ca jamais de la vie !- mais juste expliquer pourquoi sa sœur a été condamnée à mort. Mais ici, ce n’était pas possible. Avec tous ces abrutis en train de regarder la scène sans comprendre quoi que ce soit, ce n’était pas possible.
Suzie décida de se lever pour permettre à l’autre de faire de même. Elle lui tendit la main pour l’aider à se relever, et lança d’une voix sèche, s’adressant en même temps à la jeune fille au sol, et aux passants qui étaient décidément passionnés par le combat :
-Viens. On va discuter calmement dans un endroit où il n’y a pas d’abrutis pour nous écouter ! …

Elle la leva à la force du bras et se faufila à travers les passants qui s’étaient arrêtés une quinzaine de minutes plus tôt en leur lançant des regards haineux. Les deux adolescentes sortirent même du marché, histoire d’être tranquilles. En sortant du lieu sombre et étouffant, elles tombèrent sur tout l’opposé : une endroit lumineux, à tel point que Suzan fut presque éblouie par le soleil. Le doux vent traversait ses cheveux blonds et la rafraichissait suffisamment pour qu’elle s’en rende compte. Décidemment, l’intérieur était vraiment différent de l’extérieur ici ! Les yeux bleus de la jeune fille parcoururent l’endroit dans tous ses détails pour trouver un endroit écarté des regards indiscrets. À l’ombre d’un porche, Suzie tira par le bras la fille brune, et commença à parler :
-Sache que ta sœur s’est introduite chez moi pour me voler ! Tu aurais fait quoi si c’était arrivé à toi ?

_________________
Suzan Lloyd x District 4



Liam Whyte x District 11:
 

Nara Jenkins x District 2 :
 

Nikki A. Blake x District 6:
 

Kyle Phillips x District 12:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suzan Lloyd
- District Quatre -
avatar


En savoir plus

MessageSujet: Re: Who are you ? | [PV] Sushiiie *-*   Sam 1 Sep - 14:10

(UP ?)

_________________
Suzan Lloyd x District 4



Liam Whyte x District 11:
 

Nara Jenkins x District 2 :
 

Nikki A. Blake x District 6:
 

Kyle Phillips x District 12:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



En savoir plus

MessageSujet: Re: Who are you ? | [PV] Sushiiie *-*   

Revenir en haut Aller en bas
 

Who are you ? | [PV] Sushiiie *-*

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hunger Games RPG :: • Archives • :: ✖ Anciens RPs ✖-