AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


The Hunger Games RPG

Un jeu imposé, 24 candidats, seul le gagnant survivra. Puisse le sort vous être favorable
 

Partagez | 
 

 Tu es un peu grosse pour être une proie non ? [Quinn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Suzan Lloyd
- District Quatre -
avatar


En savoir plus

MessageSujet: Tu es un peu grosse pour être une proie non ? [Quinn]   Jeu 24 Mai - 19:29

Ce matin, Suzan pensa à un petit détail auquel elle n’avait pas pensé. Si un jour son nom venait à être tiré dans les grandes boules de verre, elle ne serait peut-être pas envoyée dans un lieu où il y aurait des poissons ou des trucs comme ca. À ce moment là, elle sera bien dans la mouise.

Depuis son lit de draps blancs, les deux bras croisés sous sa nuque, et les yeux fixant le plafond gris immaculé, elle se demandait comment elle pourrait apprendre comment chasser autre chose que des poissons. La Forêt Bleue serait l’endroit idéal pour apprendre à chasser. Mais il fallait qu’elle se trouve une arme. Déjà elle n’en trouverait pas dans la nature, il faudra qu’elle s’en fabrique une. Mais quel type ? Une fronde ? Des couteaux ? Une lance ? Déjà, elle aura besoin d’au moins prendre un couteau. Soit pour lancer, soit pour tailler des branches.

Suzie soupira et prit son courage à deux mains pour se lever et s’habiller avant que sa mère ne débaroule de la cuisine pour lui crier dessus. Elle enfila une chemise blanche et froissée qu’elle rentra dans son pantalon de velours noir. Elle descendit les marches rapidement mais en silence pour découvrir que la maison familiale était vide et comme « sans vie ». La voie était libre pour faire le plein de matériel de chasse. De toutes façons, si sa mère avait été là, Suzan lui aurait répliqué qu’elle partait pour nourrir la famille.
Elle fouilla dans tous les tiroirs pour en sortir 3 des couteaux les plus tranchants. Elle fourra le tout dans sa sacoche qui avait déjà vu plusieurs districts. Mais là, il n’irai pas plus loin que la Forêt. Elle prit aussi quelques biscuits pour pouvoir tenir jusqu’au soir, car elle ne rentrera pas chez elle avant la fin d’après-midi.

Elle ne perdit pas une seconde et courut vers la Forêt. Sur place, elle partit immédiatement en quête d’une branche pouvant servir de lance ou d’une arme quelconque. Le sac sur le dos, elle jeta un coup d’œil rapide dans tous les recoins. Et finit par trouver une branche « utilisable ». Elle posa au sol sa sacoche fourre-tout à coté d’elle, et prit le plus aiguisé des couteaux. Et prit le gros rameau et commença à le tailler avec sa lame. Le bruit continu des bouts de bois tombant au sol cachait tous les autres bruits. Après quelques temps, elle arriva à une pointe à peu près potable.

Et que le temps de l’entrainement commence ! Elle se dirigea vers un arbre et y dessina des cercles pour faire une cible à viser. Elle s’éloigna de quelques pas et calma sa respiration. Elle inspira et expira calmement. Elle rouvrit les yeux, leva son javelot et essaya de le lancer le plus précisément possible. Mais elle rata l’arbre. Elle s’énerva puis se calma en pensant que pour un premier essai il ne fallait pas trop lui en demander.

Au deuxième essai, elle se reconcentra du plus fort possible. Le bras droit le long de son corps svelte, la lance au bout, elle recommença. OUUAAAAIIIS ! Elle toucha l’arbre mais pas dans la cible. Elle était tout de même contente ! Elle fit son petit bond de la victoire (un saut en tapant ses deux pieds l’un contre l’autre en l’air), et retourna vers l’arbre où était planté et le récupéra pour retenter encore une fois. Mais un craquement sourd retentit derrière elle.

Sursautant, elle saisit son javelot et un des couteaux dans son sac. Elle s’approcha de l’endroit d’où venait le bruit. La lame pointée droit devant elle, elle cria :
-Qui est là ? Qui est là !

D’un coup horriblement stressé, elle était très en colère contre la personne se trouvant derrière l’arbre devant elle. À pas feutrés elle s’approcha du tronc, et elle pointa la lame à quelques centimètres de la peau de son « adversaire » et se retourna vers la personne cachée là derrière. Elle retint son souffle et se retrouva en face d’une fille qu’elle avait déjà vue de temps en temps.
-Ah. C’est toi … Désolée.

La fille en face était Quinn Brad. Elle avait quelques mois de plus que Suzan et était d’un cheveu brun foncé. Elle ne la connaissait pas vraiment. De toutes façons, c’était très rare que quelqu’un arrive à gagner sa confiance et que la personne puisse avoir confiance en le caractère très changeant de Suzie. Mais qui sait ? Peut-être que Quinn et Suzan allaient devenir de très proches amies …

_________________
Suzan Lloyd x District 4



Liam Whyte x District 11:
 

Nara Jenkins x District 2 :
 

Nikki A. Blake x District 6:
 

Kyle Phillips x District 12:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mara L. Sparkles
- District Dix -
avatar


En savoir plus

MessageSujet: Re: Tu es un peu grosse pour être une proie non ? [Quinn]   Sam 26 Mai - 8:05

Quinn Brad

Je me réveilla en sursaut. Me redressant brusquement, j’envoie rouler Babette, ma jeune chatte rousse, qui s’était rouler en boule sur mon ventre, en dehors du vieux lit. Elle poussa un petit miaulement de protestation. Assise sur mon lit de la sueur coule de mon front, mes yeux sont écarquiller par la peur et mon coeur bas la chamade. J'inspira profondément pour me calmer. Mais cela ne servit a rien, je suis terroriser. Par quoi? Je l’ignore. Je suis tout simplement terroriser. J'ai dut faire un cauchemars mais je ne me rappelle plus. Pourtant la peur continue a me serrer le coeur.
Je me lève et marche vers Babette, qui s'est recroqueviller sous une chaise de la cuisine. (Oui je sais, je dors dans la cuisine mais avec une famille si grande et si pauvre je n'ai pas le choix.) Je la pris dans mes bras et fourra mon nez dans son doux pelage roux. Elle ronronna et sentit surement l'odeur de ma peur car elle pressa son doux visage contre ma joue en ronronnant de plus belle. Je l'embrassa sur le front avant de la déposer par terre et de me diriger vers mon lit. Babette refusa de me laisser et vin se frotter contre ma jambe pour me réconforter et demander des carrèsses. Je la caressa le dos puis attrapa ma veste trouer sur le sol et l'enfila. Juste après je mit mes vieille bottes en cuir et sortit de la maison. Je dors habiller, c'est bizarre mais au moin ça tiens chaud. Dehors l'air froid me frappe au visage et ma respiration forme un petit nuage blanc. Les journée son belle et chaude mais les nuit son glacial.
Après que mes yeux se sont habituer au noir je peux apercevoir la silhouette de notre petite étable. Je me dirigé vers elle puis entra a l'enterrieure. Dedans toute les vaches était couchée, sauf une, Bea. Elle me regarda et leva légèrement la tête, comme pour me saluer. J’allai chez elle et tendit ma main pour la caresser elle leva sa tête et son souffle chaud me caressa les doigt. Elle me regarda avec ses yeux noir. Elle a une tête brune avec une liste blanche un peu de travers ce qui donne l'impression que sa tête est de travers. Je la caressa lors ce que j’entendis un petit "Meuh". Je me retourna et je vit le plus jeune des veau me faire fasse. Elle tremble sur ses petite pattes qui tienne a peine son poids. Je me dirigea vers elle et la repoussa dans son enclos et ferma la porte avec une ficelle pour être sur qu'elle ne se libère pas.
Quelque minute plus tard je me retrouva dehors. Je frissonna puis me mit a courir a travers les rues sombre et abandonnée. Dans la forêt je continua a courire, me concentrant sur le son de la forêt. Le bruissement des feuilles, le bruit d'un ruisseau qui coule au loin, un oiseau qui c'est réveiller trop top... Je m’arrêta au pied d'un arbre pour y sortir mon arc et mon carquois. Je m’adossa au tronc et me laissa glisser au sol. Flash par flash, mon cauchemars refit surface, mon coeur commença a battre la chamade, ma respiration se fit sifflante. Je me releva d'un bond et me mit a courir, secouant la tête comme pour repousser le cauchemars. Quelque minutes plus tard je me hissa sur un énorme sapin et me cacha dans ses branches les plus haute. Je m'adossa au tronc, une jambe sur la branche l'autre pendouillait. La dernière chose que je vie avant de fermer les yeux fut un petit oiseau qui se posa sur ma jambe.
Je me réveilla lors ce qu'un animal traversa la forêt sous moi. Je me leva doucement et regarda en bas, j’aperçus une tête blonde traverser la forêt. Je ne reconnu pas la fille, car je ne peu pas voir son visage. Je me laisse glisser en bas, silencieuse comme un prédateur. La jeune fille tiens une lance entre ses doigts. Moi je préfère l'arc, je n'arrive a rien avec une lance, je suis trop nul. Je m'approche a pas de loup quand une branche crac sous mes pieds. Rapidement je me cache au moment ou la jeune fille se retourne. Elle me cherche du regard avec ses yeux bleu.
-Qui est là ? Qui est là !
Je ne l'entendit pas s'approcher et fut horriblement surprise lors ce qu'elle pointa son couteau vers moi. Je failli réagir en encochant une de mes flèche mais je reconnut Suzan Lloyd.
-Ah. C’est toi … Désolée.
Même si je ne la connait pas vraiment je commence a avoir une certaine sympathie pour la jeune fille, plus jeune que moi. Je m'approche d'elle et lui lance:
-Tu chasse? Je ne savait pas.
Puis je m'approcha d'elle a pas de velours, sortant mon couteau de ma ceinture. Je le lui montra.
-Tiens, on a le même.
D'un mouvement rapide je le rangea puis encocha une flèche.
-Si tu m'apprend a me servir d'une lance, je t'apprend a te servir d'un arc.
J'avait bien l'impression que Suzan et moi allons bien s'entendre.


Dernière édition par Quinn Brad le Lun 28 Mai - 10:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suzan Lloyd
- District Quatre -
avatar


En savoir plus

MessageSujet: Re: Tu es un peu grosse pour être une proie non ? [Quinn]   Dim 27 Mai - 10:56

Devant la jeune fille brune, Suzan serra dans sa main sa lance. Su seulement elle pouvait s’entrainer calmement sans qu’elle ne soit interrompue par quelqu’un. Et encore, là elle était tombée sur quelqu’un de plutôt sympathique ! Si c’était avec quelqu’un qu’elle n’aimait pas ca ne se serrait pas bien passé du tout !

Suzie remarqua que Quinn avait dans sa main un arc, et un carquois dans son dos. Elle au moins, avait une arme fiable ; et pas un malheureux bout de bois qui est censé être aiguisé … Mais heureusement pour la blonde, elle savait plutôt bien manier les couteaux à présent. Quinn aussi avait du remarquer que la blonde avait commencé à s’entrainer. Elle lui dit :
-Tu chasses ? Je ne savais pas.

Suzan serra de plus belle, son arme –si on peut la qualifier comme telle- et la monta au niveau de son regard. Elle la regarda avec intérêt. Finalement, elle ne s’en était pas si mal sortie dans son « taillage de bout de bois ». Elle laissa tomber la branche sculptée le long de ses longues jambes et plongea son regard océan dans celui de la jeune fille brune. Suzie finit par répondre :
-Oui, je me suis mise à la chasse …

Dans son autre main, elle faisait jouer son couteau entre ses doigts. Elle le regarda de plus près pour voir qu’il était plutôt joli. Même si ce n’était qu’un pauvre couteau de cuisine, il fonctionnait aussi bien pour se battre que pour couper les aliments. D’ailleurs, à toutes les sculptures et couleurs, ce n’était peut-être pas sa première fonction. Il devait être à la base un couteau de « guerre ». Des traits tracés à vif représentaient comme des fleurs, des lianes ou des courbes. Mais elle se faisait peut-être des films, et que ce n’était qu’un vulgaire couteau de maison sans utilités autres que de faire le repas du soir. Quoi qu’il en soit, à partir de ce jour, Suzan avait décidé que ce couteau là serait celui qui l’accompagnerait partout.
En interrompant sa contemplation de la belle lame de fer, Quinn s’approcha de l’autre jeune fille en sortant un couteau de sa ceinture. Penchant la tête sur le coté, la « borgne » regarda avec curiosité le couteau de Quinn. Il ressemblait énormément au sien … Voir même identique dans les moindres détails ! Les deux filles avaient le même couteau. Donc ca ne devait pas être qu’un simple couteau de cuisine.
-Tient, on a le même.

Suzan leva le sien pour le mettre à quelques centimètres de son « jumeau ». Strictement identiques. Son regard océan passait de l’un à l’autre, presque avec fascination. Elle faillit sursauter quand, d’un mouvement rapide comme l’éclair, elle le remit à sa place, dans sa ceinture. Là, elle prit son arc qui était posé sur son épaule, et y encocha une flèche devant les yeux de Suzie. Elle y ajouta ses mots :
-Si tu m'apprends à me servir d'une lance, je t'apprends à te servir d'un arc.

Suzan ne put s’empêcher de sourire. Les deux jeunes filles allaient se rapprocher avec ces petits cours improvisés. Car oui, la blonde allait accepter la proposition de sa « futur amie ». Elle n’allait tout de même pas refuser d’élargir ses capacités ! Et puis ca servira toujours de savoir faire autre chose que de pécher à longueur de journée … Même en étant dans le District de la Pêche, elle avait bien le droit de savoir faire quelque chose d’autre !
Elle dirai oui avec grand plaisir de vouloir lui enseigner le lancer de lance, mais le seul problème c’est qu’elle venait de s’y initier il n’y a que quelques minutes … Alors que Quinn, elle, semblait savoir tirer à l’arc depuis assez longtemps. Et ca la dérangeait. Ca la dérangeait de faire un pacte qui ne serait pas identique dans les deux sens … Surtout quand c’est elle qui est inférieure en savoir … Elle décida d’être franche :
-J’accepterai grand volontiers, mais je ne suis pas du tout expérimentée … je me suis mise à ca il y a qu’une dizaine de minutes !

Elle rigola. Elle ne savait peut-être pas grand chose quant au maniement de la lance, mais elle croyait quand même savoir les bases … vraiment basiques !
Elle tendit sa lance tout fraichement taillée à sa nouvelle amie et mima le geste qu’elle voulait lui enseigner. Suzan prit une branche normale tout près de là et imita le mouvement à faire. Elle plia son coude au niveau de son épaule, la lance parallèle au sol, et la lança le mieux qu’elle pouvait sur l’arbre où étaient dessinés les cercles à viser. Elle le lança pour qu’il heurte l’arbre. Elle était contente d’elle.
-Tu as vu comment j’ai fait ? Essaie !

_________________
Suzan Lloyd x District 4



Liam Whyte x District 11:
 

Nara Jenkins x District 2 :
 

Nikki A. Blake x District 6:
 

Kyle Phillips x District 12:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mara L. Sparkles
- District Dix -
avatar


En savoir plus

MessageSujet: Re: Tu es un peu grosse pour être une proie non ? [Quinn]   Lun 28 Mai - 10:54

Quinn Brad

-J’accepterai grand volontiers, mais je ne suis pas du tout expérimentée … je me suis mise à ca il y a qu’une dizaine de minutes !

Je souris de toute mes dents blanche. Moi cela fait bientôt 3 ans que je magne l'arc et les flèches. Elle me tendit sa lance de fortune que je pris avec plaisirs. Elle mima un geste que je reproduit. Ça nouvelle amie attrapa une simple branche au sol et plia son coude au niveau de son épaule, la lance parallèle au sol, et la lança le mieux qu’elle pouvait sur l’arbre où étaient dessinés les cercles à viser. La lance heurta l'arbre et atterrit dans un buisson tout près. Elle serrait rester planter dans l'écorce de l'arbre si la pointe avait était plus pointu, après tout ce n'est qu'une simple branche.
-Tu as vu comment j’ai fait ? Essaie !
Je reproduit ses mouvements et lança la lance. Elle vola silencieusement dans l'aire pour aller se loger dans..... le buisson le plus proche. J'ai complètement rater mon coup. Une grimace se dessine sur mon visage. Je n'ai pas besoin de regarder vers Suzan je sais très bien qu'elle se mord les joue pour ne pas rire. Je me dirige vers le buisson et plonge ma main a travers les feuille, maintenant vert puisque l'hiver a fait de la place pour le printemps. Des épines m’écorche la main, plus je l'enfonce. Je les ignore et ressort la lance du buisson et la tête haute en signe de fierté je retourne vers Suzan. Je me prépare a la relancer quand j'entend quelque chose.Nous nous retournons comme un seule personne pour faire face a l'origine du bruit. Ce n'est qu'un daim qui arrache les branches d'un sapin pour les machouiller. Une vieille femelle qui a de la chance d'avoir survecu jusqu'a maintenant. Elle est grande et semble avoir beaucoup de viande sur les os. Ca ne doit plus être la viande la plus tendre puisque la femelle est vieille, mais ca reste un regal.
Je fait signe a Suzan de ne pas faire de bruit et lui montre de la main qu'elle doit me suivre. Doucement ont ziguzague entre les arbres jusqu a ce qu'ont est a moin de 20 mètre de la bête. Je choisi un rbre, facile un grimper et commence a me hisser entre les branche, j'essaie de faire le moins de bruit possible. Arriver a cinq mètre du sol je m'assied sur une branche et attend que Suzan me rejoint. Je lui chuchote a l'oreille:
-Regarde
J'encoche une flèche et me met en possision.
-Le bras tendu pour tenire l'arc
Je tend mon bras gauche et eloigne l'arc de mon corp puis encoche une flêche sur le fil tendu. J'attrape la flèche et le fil entre de doigts.
-Tend le fil le plus possible sans lacher la flèche.
Je souris
-Parfois, ca dépend combien longtemps tu reste dans cette possition tes doigts commence a te faire mal.
Je lui donne un sourire rempli de faucette. Puis je vise.
-Tu doit te concentrer, si tu n'arrive pas a te concentrer sufisament c'est carrement impossible de viser juste. Et c'est très dur de viser. Le mieux c'est de viser la tête, l'oeuil ou le cou. L'oeuil est un peut dur, surtout a cette distance. Si je vise le cou elle se vas se mettre a saigner enormément et tout le pelage serra foutu. Le crâne d'un daim est un trop dur pour laisser passer si facilement une flèche faitent par mes propre mains. Alors vas falloir essayer l'oeuil. Obsèrve.
L'animal ne semble pas avoir remarquer notre présence. Elle continue a machouiller les branches de sapin. Mince elle a la tête tournée. Je pousse un léger sifflement. Une des oreille de la femelle tremble et se tourne ver notre arbre. Elle tourne la tête, je vise et je tire. Si je ne suis pas asser rapide elle pourrait degarpire, mais la ca a marché. La flèche se loge dans l'oeuil, le daim tremble sur ses pattes et essaye encorde s'enfuire mais deux mètre plus tard elle s'écroule. Je descend de mon arbre suivit de Suzan puis je lui explique:
- Ne tue jamais les daim en pleine forme. Seulement les plus agée ou les plus jeune, pas ceux qui sont trop jeune mais disons les adolescents. Je sais pas comment les appeller. Si je ne tue pas les autres, c'est pars ce que il faut qu'ils se reproduisent. Ah oui et les blésser tu doit tuer. Met fin a leur souffrance, dans une forêt comme celle ci un animal blésser ne survit pas. La partie blessé tu ne peut pas utiliser mais le reste d l viande tu le peut tres bien. C'est la même chose pour tout les animaux. Sauf les lapins, ils sont trop nnombreux donc tu peut tous les tué.
Je m'approche de la bête morte et m'agenouille devant elle. En silence je remercie cet daim de mourire pour me nourire moi et ma famille.
Pendent l'heur qui suit je montre a Suzan comment enlever la peau, saigner la bête, prendre la viand et l'envlopper dans des feuilles pour la conserver et tout le reste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



En savoir plus

MessageSujet: Re: Tu es un peu grosse pour être une proie non ? [Quinn]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tu es un peu grosse pour être une proie non ? [Quinn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un duo de choc pour une mission de choc ? [Rang C | Genzö]
» L'arbitre était une grosse salope feat. Selen & Willow
» Grosse reflexion pour Hoppus
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» SOS POUR NOUNOURS Border Collié (57) Sarrebourg

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hunger Games RPG :: • Archives • :: ✖ Anciens RPs ✖-